Identification

Ipagination

 

iPagination Editions s’appuie sur sa plateforme www.ipagination.com pour repérer les auteurs d’excellence. Véritable pépinière de talents, iPagination.com consacre chaque année plus d’une dizaine d’auteurs, leur permettant d’être publiés par une maison d’édition à compte d’éditeur et d’être ainsi reconnus par leurs pairs. En effet, iPagination a la grande particularité d’être constituée à 100% d’auteurs et de lecteurs passionnés par les arts et les lettres.

 

Le feu d’Orphée, Conte poétique, Patryck Froissart

Ecrit par Olivier Verdun , le Vendredi, 02 Mars 2018. , dans Ipagination, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Contes

Le feu d’Orphée, Conte poétique, septembre 2016, 365 pages, 17,50 € . Ecrivain(s): Patryck Froissart Edition: Ipagination

 

Publié dans la collection Poésie des Editions iPagination, jeune maison dont le catalogue s’enrichit régulièrement d’œuvres d’une riche diversité, cet ouvrage de Patryck Froissart sous-titré Conte poétique est indéniablement, par sa structure, sa composition, son inspiration et sa vaste mise en réseau intertextuel et interculturel, aussi original que peut sembler a priori banalement littéraire sa thématique centrée sur la passion contrariée et la relation triangulaire constituée classiquement par la femme aimée et par l’amant et son rival.

L’ouvrage comprend 42 contes, soit autant de variations sur le thème, chacun se décomposant de façon quasiment systématique en une pièce en vers proches de la prosodie classique, un morceau en vers libres, et un récit en prose poétique.

Issa Asgarally, docteur en linguistique de l’Université Paris V-René Descartes (Sorbonne), analyse ainsi cette structure originale dans la longue préface qu’il a consacrée à cette œuvre :

Les bienheureux, Patryck Froissart

Ecrit par Michel Host , le Vendredi, 03 Novembre 2017. , dans Ipagination, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Nouvelles

Les bienheureux, 104 pages, 11,70 € . Ecrivain(s): Patryck Froissart Edition: Ipagination

« Ces yeux qui sont tout un poème / De langueur et de volupté / Disent, résolvant le problème / “Sois l’amour, je suis la beauté” »

Théophile Gautier, La Fellah, pp.84-85, cité par P. Froissart

 

Au bonheur des maux

Au bonheur des mots

Ce recueil de huit nouvelles bien frappées, champagne de l’esprit, met en scène l’humanité… Enfin, pas exactement, disons qu’il joue de ses deux composantes originelles, les hommes, les femmes… Sommes-nous, à chaque incipit, dans la douce lumière du Jardin d’Éden ? Adam et Ève s’y promènent-ils sous les ombrages, main dans la main par les sentiers d’un bonheur sans fin ? Pas exactement. Cette vision d’idylle tend à se brouiller : les couples, les unions passagères sont ici tous marqués d’une fatalité : rien ne va de soi, rien n’est simple ou, si l’on veut, tout se complique et les brumes de la discorde, les maux dont nous souffrons depuis toujours accablent les paysages prometteurs. « La faute à qui ? » – demandera le lecteur naïf, s’il en est encore un ici-bas.

Eclats éphémères, Christophe Vallée

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 01 Novembre 2016. , dans Ipagination, Les Livres, Critiques, Essais, La Une Livres

Eclats éphémères, mai 2016, 111 pages, 12,90 € . Ecrivain(s): Christophe Vallée Edition: Ipagination

 

Cet ouvrage du philosophe Christophe Vallée inaugure la collection Savoirs que lancent les Editions iPagination et qui vient compléter une palette déjà riche de genres littéraires (romans d’amour, nouvelles, poésie, polar, science-fiction, fantastique…).

L’ouvrage se présente comme une compilation de quarante courts articles développant chacun une notion, comme une sorte de dictionnaire philosophique comportant quarante entrées. On peut considérer les deux premières entrées (Le signe et La philosophie), comme une association de concepts formant la clé qui ouvre les textes qui suivent.

Christophe Vallée, en effet, dans chacun des articles, part du signe, de cette part du signe qui constitue le signifiant, pour cheminer, par le canal d’un discours philosophique qu’on peut tenir pour clair et éclairant, tant pour les familiers du genre que pour les néophytes, vers le signifié, ou plutôt vers un possible signifié. En ce sens, l’auteur se présente comme un lampadophore qui guide le lecteur consentant vers une lumière, ou vers des lumières, vers une vérité qui n’est toutefois jamais affirmée comme étant LA vérité.

Vitraux de songes, Francis Etienne Sicard Lundquist

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 30 Août 2016. , dans Ipagination, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Poésie

Vitraux de songes, 2015, 132 pages, 13,60 € . Ecrivain(s): Francis Etienne Sicard Lundquist Edition: Ipagination

 

Cent vingt-et-un poèmes.

Cent vingt-et-un sonnets.

Cent vingt-et-un morceaux d’architecture.

 

Francis Sicard fait dans la dentelle (c’est un de ses termes récurrents).

Francis Sicard remet le sonnet à l’honneur.

Francis Sicard cisèle ses sonnets comme un orfèvre.

 

Les cent vingt-et-un sonnets de ce recueil ont tous exactement la même forme, exactement la même composition, exactement le même rythme.

Autopsie sentimentale, Véronique Brésil

Ecrit par Patryck Froissart , le Vendredi, 20 Février 2015. , dans Ipagination, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

Autopsie sentimentale, septembre 2014, 178 pages, 12 € . Ecrivain(s): Véronique Brésil Edition: Ipagination

 

Existe-t-il, l’amour heureux ? Aragon répond :

Il n’y a pas d’amour qui ne soit à douleur

Il n’y a pas d’amour dont on ne soit meurtri

Il n’y a pas d’amour dont on ne soit flétri

Ce premier roman de Véronique Brésil, qui a débuté sa carrière littéraire en publiant des nouvelles chez iPagination, en est une dramatique illustration. Les noces semblent toujours être le début d’une vie conjugale faite d’entente et de bonheur, la source d’un « long fleuve tranquille ». C’est sous ce bel augure, par la cérémonie de mariage de l’héroïne, que commence la première partie du livre.

Ce jour-là, nous avions convié le bonheur à notre table. Et le bonheur avait répondu présent.