Identification

Nil

Monsieur le commandant, Romain Slocombe

, le Mardi, 08 Novembre 2011. , dans Nil, Les Livres, Recensions, La Une Livres, La rentrée littéraire

Monsieur le Commandant, Nil août 2011, 260 p., 18 euros. . Ecrivain(s): Romain Slocombe Edition: Nil

 

1942 – écrivain, académicien, Paul-Jean Husson est pétainiste ardent, collaborateur enthousiaste, antisémite actif et convaincu. Il est aussi, évidemment, catholique pratiquant, puis adultère et incestueux. En effet, il tombe amoureux de sa belle fille, juive, dont il s’emploiera un temps à faire oublier l’origine, qu’il engrossera et, pour dissimuler un tel forfait, qu’il dénoncera aux autorités allemandes, avec lesquelles il est du dernier bien, leur demandant de l’envoyer, discrètement et avec ménagement, dans un camp de concentration.

Soit, donc, le salopard supérieur, un si parfait salopard qu’il confine à la caricature. De même que ses actes qui, à force, confinent au Grand-Guignol, le Grand-Guignol n’étant pas qu’ensanglantement, mais désignant aussi un excès, qu’il soit tragique, dramatique, psychologique.

Lors, quels sont les desseins de Romain Slocombe ? De dénoncer une sombre période de l’Histoire et de non moins sombres comportements ? Mais on sait. Qui ne sait ? On le ressasse et nous le rappelle lancinemment. De dessiner les contours du Mal ? Là, aucun risque. C’était gagné d’avance – et tautologique, comme d’analyser le mal dans le Diable.