Identification

Les Dossiers

Orient : quelques notes à propos du monde arabo-musulman, de sa place dans l’iconographie occidentale et de sa filiation (2/2)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Samedi, 30 Août 2014. , dans Les Dossiers, Etudes, La Une CED

 

Le fantasme/La fantasmagorie


Faisons un grand saut conceptuel dans le temps pour se pencher vers le XIXème siècle, époque qui a reconsidéré l'apport intellectuel du monde oriental. En effet, en 1832, Eugène Delacroix embarquait à destination de la "Barbarie", c'est-à-dire le Maroc, déclarant: "les héros de David et compagnie feraient triste figure avec leurs membres couleur de rose auprès de ces fils du soleil..." Par cette déclaration inaugurale, un retour aux sources en quelque sorte, le peintre réinterroge l'Histoire reçue et ses catégories. Il va, à la façon d'un documentaliste, jusqu'à reproduire avec minutie les nuances vestimentaires entre "la Juive et la Berbère", affirmant: "c'est en eux que j'ai vraiment retrouvé la beauté antique".

Entretien avec Éric Dupont, La Fiancée américaine

Ecrit par Laurent Bettoni , le Mercredi, 27 Août 2014. , dans Les Dossiers, La Une CED, Entretiens

 

Éric Dupont enseigne la traduction à l’université McGill de Montréal et est romancier. Son dernier ouvrage en date, La Fiancée américaine, est paru en avril 2014 aux éditions du Toucan. Au Québec, il connaît un très large succès. Il a obtenu le prix des Libraires du Québec et le prix des Collégiens du Québec (en Amérique du Nord, les collégiens sont les étudiants universitaires). Mais ce n’est pas tellement ce qui compte. Non, le plus important est qu’avec plus de 700 pages Éric Dupont nous donne l’impression d’avoir écrit un livre presque trop court tant il se lit vite. Que contient donc cet Olni (objet littéraire non identifié) venu de chez nos maudits cousins et qui mériterait de devenir le best-seller de l’été, en France ?

 

Laurent Bettoni : La presse québécoise a écrit que ce livre, qui est votre quatrième roman, est la somme de vos précédents. Êtes-vous d’accord, et qu’est-ce que cela signifie ?

Rencontre avec Diane de Selliers, chevalier d’Art et de belles Lettres

, le Mardi, 26 Août 2014. , dans Les Dossiers, La Une CED, Documents

 

Les Editions Diane de Selliers voient la vie en bleu. C’est désormais depuis leur nouvelle adresse, rue Bonaparte, dans le 6e arrondissement de Paris, que la maison de renommée mondiale pour la qualité de ses livres d’art poursuit son expansion et ses multiples projets. Femme d’esprit et de cœur, portée par une mission unique, garante d’élévation humaine, Diane de Selliers est l’âme et l’histoire du lieu. Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d’honneur, membre du Cercle de l’Union interalliée, elle incarne le dialogue de l’art et de la littérature aux quatre coins du globe. 22 ans après son premier ouvrage édité sous son nom, Diane de Selliers pourrait se reposer sur ses lauriers…

Ce serait la méconnaître. Non contente d’avoir intégré, en 2009, le prestigieux Comité Colbert, la maison d’édition caresse de son aile l’universalité de sa vocation, avec la fondation d’un « Institut Diane de Selliers pour la recherche en histoire de l’art ». Des idéaux humanistes qui forment l’aboutissement d’un cheminement singulier entrepris de longue date. Le Mot et la Chose est parti à la rencontre d’une femme et d’une éditrice hors-normes. Entretien exclusif.

Rotraut, éditions Dilecta : l’art sous influences (entretien)

Ecrit par Elisa Amaru , le Mardi, 19 Août 2014. , dans Les Dossiers, La Une CED, Entretiens

 

Rotraut, de Rotraut Uecker, Editions Dilecta, français/anglais, texte de Michèle Gazier, poèmes d’André Verdet et Günther Uecker, sortie 13 juin 2014, 224 pages, 28 €

 

 

« Tous les faits qui sont contradictoires sont d’authentiques principes d’une explication de l’univers »

Yves Klein, in. Manifeste de l’Hôtel Chelsea, New York, 1961

 

Elle peint, sculpte et signe de son prénom depuis plus de 50 ans.

L’artiste Rotraut a eu plusieurs vies et trois noms. D’abord Rotraut Uecker, petite fille dans l’Allemagne d’avant puis d’après-guerre. Rotraut Klein ensuite, épouse et muse d’Yves Klein qu’elle rencontra lorsqu’elle était jeune fille au pair chez le sculpteur Arman, en 1957. Enfin, Rotraut Klein-Moquay, du nom de Daniel Moquay, son mari depuis 1968 et administrateur, à ses côtés, des Archives Yves Klein.

Editions Corti Rencontre avec Fabienne Raphoz, éditrice à tire d’aile

Ecrit par Marc Michiels (Le Mot et la Chose) , le Lundi, 30 Juin 2014. , dans Les Dossiers, La Une CED, Entretiens

 

« Si la littérature n’est pas pour le lecteur un répertoire de femmes fatales, et de créatures de perdition, elle ne vaut pas qu’on s’en occupe ».

Julien Gracq

 

José Corti (J. Corticchiato, 1895-1984), d’origine corse, a ouvert dès 1925 une librairie au 6, rue de Clichy à Paris. Il a commencé à éditer la plupart des auteurs surréalistes, ses amis : Breton, Éluard, Aragon, Char, Péret, Crevel, Dalí. Il se fixe ensuite 11, rue Médicis, à deux pas du jardin du Luxembourg, où les éditions Corti ont toujours leur siège. En 1938, il fait la connaissance de Julien Gracq qui, sa vie durant, n’aura pas d’autre éditeur (hormis La Pléiade). La maison d’édition s’engage, sous l’Occupation, dans la publication de textes clandestins. Après la guerre, José Corti n’aura de cesse de publier des textes poétiques, des recherches critiques et rééditera des classiques méconnus du romantisme européen.