Identification

Ecriture

La bouée, par Yazan Al Obeid

Ecrit par Yazan Al Obeid , le Lundi, 23 Janvier 2017. , dans Ecriture, La Une CED

 

Pour prétendre être un véritable écrivain,

il faut que l’aiguisement de la plume soit celui d’un couteau.

Il va falloir accomplir avec finesse, enduire ta matière avec un sentiment extraordinaire et vrai.

Visualiser avec une extrême simplicité l’écoulement de ton sang sur le papier sans le déchirer.

L’écriture est ma seule bouée de sauvetage me permettant de me libérer de la vie quotidienne et de son interminable administration.

Sa simplicité et sa souffrance me réveillent maintes fois jusqu’à atteindre la voix lointaine de la source, les traits honnêtes d’un tableau presque parfait et d’une pureté inégalée.

Un butin de guerre (1, 2 & 3), par Tawfiq Belfadel

Ecrit par Tawfiq Belfadel , le Samedi, 21 Janvier 2017. , dans Ecriture, Nouvelles, La Une CED

 

1. Le soleil s’est déjà levé sur la ville qui sent la poudre et le sang.

Elégant comme d’habitude, le maire se dirige vers la porte de la sortie, ou de l’entrée, de sa somptueuse villa. Il s’arrête net devant la porte au moment où il voit une enveloppe blanche sur le sol. Un frisson lui traverse le dos. Il la saisit, les mains tremblantes. Elle ne contient aucune adresse. Gagné par le désir, voire le devoir de la lire, il l’ouvre avec hâte.

« Tu ne sais pas qui nous sommes, mais nous te connaissons très bien : un maire corrompu et libertin. Sachant tant de choses sur toi, nous sommes de ceux qui veulent faire régner coûte que coûte un autre ordre dans la société, celui de la charia. Nous te demandons une grande somme d’argent ; mets les liasses dans un sac que tu dois poser au seuil du cimetière de la ville cette nuit, à deux heures. Cet argent nous servira dans notre noble mission. Ne crains rien, personne ne te nuira. Mais si tu désobéis tu auras, comme beaucoup de personnes, la tête tranchée, ou le corps, que tu engraisses depuis longtemps avec l’argent illégitime, criblé de balles ; ainsi ta famille sera orpheline, et surtout, traumatisée.

P.S : pas de retard ».

Fictions (anthologie) 10, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 20 Janvier 2017. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Elle dit :

 

« Au réveil

Les corps las se défont

 

Et l’envie

Qui baille

À la fenêtre

 

S’accouder

Et regarder le beau temps venir

Dérive, par Françoise Chapron

Ecrit par Françoise Chapron , le Mardi, 17 Janvier 2017. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Des mauves du soir

Le soleil enivré,

Tremble dans le miroir

Des eaux ballotées.

 

Une barque chétive

Tangue près de la rive

La brume étend sa toile grise

La nuit enfile sa chemise.

Fictions (anthologie) 9, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 13 Janvier 2017. , dans Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

Dans un court instant

Une mouche traversera la pièce

En hurlant

 

*

 

Mourant de soif

Sur le rebord de ma fontaine

 

Un voleur patiente

Avec le vieux marronnier de la rue