Identification

Ecriture

Poèmes, par Charles Bruno Orlac

Ecrit par Charles Orlac , le Mardi, 29 Janvier 2019. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

Partout du feu

 

C’est partout du feu

Folie

Un jeu

Qui a pour nom

Barbarie

 

Il pleut

Sur l’enfant mort

Il pleut

Des pluies

Corbeaux

Trois autres poèmes d’Encres de songerie (Editions Unicité, 2018) (par Clément G. Second)

Ecrit par Clément G. Second , le Lundi, 28 Janvier 2019. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Un chat, qu’attendre à vue ténue rapproche,

se coule ici et là, fondu dans sa demi-présence

 

Aux doigts du matin qui s’étire, il allume

sa fourrure grisée de lueurs d’avant-jour

 

La main en l’atteignant le perd, quand elle croit

trouver le vide se surprend

à longer, effleurer son charme qui s’esquive

Variation sur Les femmes qui rient, Mylène Besson (par Jean-Paul Gavard-Perret)

Ecrit par Jean-Paul Gavard-Perret , le Mercredi, 23 Janvier 2019. , dans Ecriture, Nouvelles, La Une CED

Les invitées

L’Obscure boutique des amantes

Prologue

Si l’érotisme dégrade l’être humain il le dégrade moins que le sacré. L’utérus seul est souverain. Il fait de nous le joueur et le joué. L’être n’est donc jamais en dehors de l’érotisme. Souvent néanmoins il y est mal engagé tant il est pris dans ce piège qui dès l’enfance et parfois jusque dans ses derniers âges le fait rougir.

À Baudelaire (par Cyrille Godefroy)

Ecrit par Cyrille Godefroy , le Mardi, 22 Janvier 2019. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Quand les vagues en mon crâne érodent mon esprit,

Je fixe l’horizon et me noie tel un cri.

Je m’échoue, naufragé, sur l’île en robe blanche

Qui ressemble d’en bas aux doux et longs dimanches.

 

Mais bien vite le ciel s’enveloppe de noir

Et verse dans mon sang, rétracté et blafard,

Par une pluie battante et d’éclairs assassins,

Le poison enflammé des péchés du chrétien.

le silence me surprend (par Khamylle-Abel Delalande)

Ecrit par Khamylle-Abel Delalande , le Jeudi, 17 Janvier 2019. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

le silence me surprend

au milieu d’une phrase

la nuit réorganise les mots brumeux du voyage

 

à l’ancre se lisent

les vieilles villes déchues

où dénudé je dissipe les vertiges

et ne peux atteindre

la claire vie des ombres