Identification

Jeunesse

Le pacha qui s’ennuyait, André Bouchard

Ecrit par Christine Perrin-Lorent , le Mercredi, 06 Juillet 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Seuil Jeunesse

Le pacha qui s’ennuyait, avril 2016, 48 pages, 13,90 € . Ecrivain(s): André Bouchard Edition: Seuil Jeunesse

C’est un bon gros pacha, bien paisible, bien installé dans son fauteuil, lui-même posé sur une pile de coussins moelleux. Bien habillé, de jolies babouches, des bijoux et bagues à chaque doigt, et pourtant… malgré le confort, des serviteurs zélés, des distractions de plus en plus acrobatiques et extravagantes, notre pacha s’ennuie. Rien ne vient relever ses paupières tristement grises et à demi baissées, pas même la lecture du soir que lui fait Shéhérazade. Un seul recours possible, le « Plus grand Génie du royaume », qui arrive, sitôt convoqué, à bord de son tapis volant. « Ton mal vient du fait que tu vis sur un nuage, Pacha. Je vais te faire redescendre sur terre ! » Et aussitôt le vœu s’accomplit. Voilà le pacha en guenilles au milieu de ce peuple qu’il ne savait même pas exister. Et le voici confronté à la cruauté de celui qui les terrorise.

Mais sous les haillons le Pacha a gardé son autorité. Sa résistance au tyran lui attire la reconnaissance de ces gens jusque-là persécutés. Et lorsqu’il use du « nous » de majesté, ses sujets croient que ce sauveur est des leurs. Le voici porté en triomphe dans un cortège qui ne cesse de s’accroître et s’étirer dans les rues de la ville. Au palais, on craint l’insurrection. Le Grand Chambellan, les gardes, les hussards finissent par déserter, croyant à la fuite du souverain face au danger. Mais le Pacha rentre au palais, accompagné des habitants de la ville qui profitent alors de tous ses bienfaits.

Quand je serai très très vieux, Olivier Ka et Carole Chaix

Ecrit par Christine Perrin-Lorent , le Samedi, 25 Juin 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres

Quand je serai très très vieux, éd. Notari, coll. L’oiseau sur le rhino/Les huppes, avril 2016, 38 pages, 19 € (Album à partir de 7 ans) . Ecrivain(s): Olivier Ka et Carole Chaix

 

 

Les recommandations éditoriales fixent l’âge de première lecture à 7 ans. Mais voici un album pour lequel on peut appliquer la célèbre formule « de 7 à 77 ans », voire au-delà puisque les perspectives emmènent le lecteur à la dernière page jusque 150 ans. À 7 ans, le « très, très vieux » commence à 61 ans et permet d’imaginer toutes les transgressions aux règles de bienséance que les parents justement s’efforcent de vous inculquer : la politesse, la propreté, l’obligation de manger de tout, l’interdiction des gros mots et tant d’autres contraintes… Plus on avance en âge et pire c’est. On a raison sur tout, on est milliardaire avec des exigences et des droits de milliardaire, c’est-à-dire ne rien donner, ne rien prêter, avoir son avion et faire le tour du monde et même pourquoi pas un voyage dans l’espace, à moins qu’on ait l’idée de faire une armée pour « détruire la terre ». « Non, quand même pas ! » Même à 7 ans, en pleine puissance imaginative, il y a des limites que l’enfant sait reconnaître.

La Déclaration des droits des Papas et La Déclaration des droits des Mamans, Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Vendredi, 24 Juin 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Talents Hauts

La Déclaration des droits des Papas et La Déclaration des droits des Mamans, mai 2016, 32 pages, 12,50 € chacun . Ecrivain(s): Elisabeth Brami, Estelle Billon-Spagnol Edition: Talents Hauts

 

Après le grand succès de La Déclaration des droits des filles et de La Déclaration des droits des garçons, en partenariat avec Amnesty International, Elisabeth Brami et Estelle Billon-Spagnol reviennent avec deux albums tout aussi indispensables, joyeux et efficaces, consacrés cette fois aux Papas et aux Mamans.

Balayant les stéréotypes à grands coups d’humour et de dessins désopilants, les deux auteures réussissent à nouveau à s’adresser aux enfants et aux parents, avec une même pertinence. 15 articles viennent définir, rappeler ou faire découvrir les droits inaliénables des uns et des autres, de chacune et de chacun. Parfois les articles se recoupent, parfois pas du tout : l’important étant ici de permettre à tous de vivre pleinement sa parentalité, mais aussi toutes les facettes de sa vie, sans jugement, sans obligations. Tous ont le droit de ne pas « être parfait(e)s », de préférer une sortie entre amis à la kermesse annuelle de l’école ou à la sortie au parc, de pouvoir tout faire comme l’autre… ou pas.

L’Œil de Chaac, Emma Lanero

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Vendredi, 17 Juin 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Gulf Stream Editeur

L’Œil de Chaac, février 2016, 336 pages, 17 € . Ecrivain(s): Emma Lanero Edition: Gulf Stream Editeur

 

Une sphère aux pouvoirs dévastateurs fait surface aux abords de la cité maya de Copán, à la fin du IXe siècle. C’est Kan-Xul, un enfant, qui trouve cette « Chose » intrigante et décide aussitôt de la cacher. Depuis son apparition, la colère du ciel s’abat sur la cité ; les prêtres y voient une punition envoyée par Chaac, le dieu de la Pluie. Kan-Xul est jugé responsable de ces catastrophes puis il est sacrifié pour apaiser la divinité.

Bien des siècles plus tard, la sphère trouvée à nouveau, est cachée par un Indien qui refuse de laisser ce pouvoir terrifiant aux mains des archéologues occidentaux qui viennent de la découvrir.

« Quand une civilisation devient décadente au point d’ignorer ses propres enfants, quand elle les livre à eux-mêmes et les sacrifie, alors la sphère s’arrange pour être trouvée et pour rendre à la Nature sa souveraineté ».

Deux albums Louison Mignon, Alex Cousseau et Charles Dutertre

Ecrit par Christine Perrin-Lorent , le Mardi, 31 Mai 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Le Rouergue

. Ecrivain(s): Alex Cousseau et Charles Dutertre Edition: Le Rouergue

 

Louison Mignon et le cochon caché, Alex Cousseau, Le Rouergue, avril 2016, illustrations Charles Dutertre, 32 pages, 12 €

Louison Mignon fait des confitures avec le shérif, Alex Cousseau, Le Rouergue, avril 2016, illustrations Charles Dutertre, avril 2016, 32 pages, 12 €

 

« Louison Mignon au fil des saisons » s’enrichit de deux nouvelles aventures, l’une en hiver, à la recherche du « cochon caché » et l’autre au printemps quand il s’agit de renouveler « les confitures avec le shérif ». Celles-ci font suite à deux premiers titres parus en 2015 : pour l’été, Louison Mignon cherche son chat et pour l’automne Louison Mignon et le bandit aux feuilles mortes, chaque livret du même format (32 pages, 12 €). À partir de trois ans.