Identification

Pays nordiques

Le Lagon Noir, Arnaldur Indridason

Ecrit par Patryck Froissart , le Jeudi, 07 Juillet 2016. , dans Pays nordiques, Les Livres, Critiques, Polars, La Une Livres, Roman, Métailié

Le Lagon Noir, mars 2016, trad. islandais Eric Boury, 319 pages, 20 € . Ecrivain(s): Arnaldur Indridason Edition: Métailié

 

Voilà sans conteste un livre qui offre la garantie de passer un bon moment de lecture.

La première qualité de ce roman noir est de faire voyager le lecteur. L’action se déroule en effet dans un pays dont on parle peu, la mystérieuse et brumeuse Islande.

Son second atout est de mettre en lumière un épisode historique intéressant. L’Islande fait partie de l’OTAN. Dans ce cadre, de 1951 jusqu’en 2006, une importante base militaire américaine était installée à Keflavik, l’île étant considérée comme occupant géographiquement une position stratégique de premier plan dans le contexte de la Guerre Froide.

C’est cette base américaine qui est le lieu principal du roman.

Les prophètes du fjord de l’Eternité, Kim Leine

Ecrit par Victoire NGuyen , le Mercredi, 15 Juin 2016. , dans Pays nordiques, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Gallimard

Les prophètes du fjord de l’Eternité, trad. Danois Alain Gnaedig, 554 pages, 29 € . Ecrivain(s): Kim Leine Edition: Gallimard

 

La Chute

« Elle reçoit un coup de botte dans le dos, sa tête bascule brutalement en arrière, son corps part en avant ; elle roule sur le bord, elle tombe en battant des bras, tel un tourbillon, elle laisse dans sa chute un cri vertical aussi inégal qu’un trait de fusain ».

Ce passage est extrait des dernières lignes du Prologue. La victime est une femme surnommée la veuve. Dès les premières pages, le lecteur est confronté au meurtre. Et quel meurtre ? En effet, si on se réfère à la thématique abordée qui insiste sur une double histoire : celle du pasteur Morten Pedersen et celle de la christianisation et de la colonisation du Groenland par le Danemark, ce meurtre est comme une répétition de la Faute originelle et du meurtre premier qui plonge l’humanité dans les affres de la souffrance et de la Mort.

Illska, Eiríkur Örn Norddahl

Ecrit par Cathy Garcia , le Jeudi, 19 Novembre 2015. , dans Pays nordiques, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Métailié

Illska, août 2015, trad. Eric Boury, 600 pages, 24 € . Ecrivain(s): Eiríkur Örn Norddahl Edition: Métailié

 

Illska est une pièce monumentale, en taille pour commencer, presque 600 pages bien denses. Illska est comme une immense tapisserie murale au tissage parfois très resserré, où les motifs sont formés d’un mélange de temps qui finissent presque par se confondre : passé et présent historiques, passé et présent des individus, des protagonistes de cette histoire, avec une toile de fond amplement maculée du sang de l’Holocauste et notamment d’évènements qui se sont déroulés en Lituanie. Comme fil conducteur de la trame : l’idéologie populiste de droite (lire « fasciste ») en Europe aujourd’hui et tout particulièrement en Islande, et surtout comment l’Histoire et la politique viennent interférer en permanence, parfois même de façon obsessionnelle et souvent pour le pire, dans la vie intime des personnages du roman.

Personnages dont les trois principaux sont Agnès, Omar et Arnor, tous trois Islandais, mais seul Arnor est réellement de souche comme on dit.

Opération Napoléon, Arnaldur Indridason

Ecrit par Didier Bazy , le Lundi, 19 Octobre 2015. , dans Pays nordiques, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Métailié, La rentrée littéraire

Opération Napoléon, octobre 2015, 350 pages, 20 € . Ecrivain(s): Arnaldur Indridason Edition: Métailié

 

Indridason invente l’Histoire. 1945. Un avion est pris dans une tempête. Crash. Le glacier islandais imprononçable Vatnajökull ensevelit l’engin. Et nous voici en 1999. Au miracle climatique, l’avion ressort le bout du cockpit. Les Américains qui voient tout désormais le repèrent sur leurs écrans de contrôle sophistiqué. Une section est envoyée sur place au mépris des autorités islandaises suffisamment colonisées. Des secouristes locaux, testant des snow-mobiles dernier cri, découvrent des soldats US et leur campement autour de l’épave. C’est parti. Que contenait cet avion allemand ? Des américains, des allemands, de l’or refondu en lingots, de la drogue, des documents secrets ? Un peu de tout ça et rien de tout ça. L’intrigue est campée, glaciale.

Ce livre est dangereux. Il pourrait donner du grain à moudre aux véhémentes victimes des pseudo-théories du complot. On y croit, on s’y croit, on y est. Parano. Indridason ficèle cette histoire de toutes pièces. Or, rien d’historique. Tout est imaginé. Et ça tient la route comme dans l’histoire officielle, genre les dossiers de l’écran désormais archives sur INA.fr.

L’homme-sirène, Carl-Johan Vallgren

Ecrit par Cathy Garcia , le Lundi, 24 Août 2015. , dans Pays nordiques, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Jean-Claude Lattès

L’homme-sirène, février 2015, traduit du suédois par Martine Desbureaux, 310 pages, 21,50 € . Ecrivain(s): Carl-Johan Vallgren Edition: Jean-Claude Lattès

 

Terriblement noir, mais captivant, ce roman pourrait tout aussi bien être classé dans les romans pour ados, car il s’agit d’une histoire qui les concerne directement. L’histoire d’une collégienne, Petronella, dit Nella et son petit frère collégien lui aussi, Robert : deux enfants qui ont tout pour en baver. Un père en prison, mais c’est pire quand il en sort, une mère alcoolique qui ne s’occupe pas du tout d’eux, pas d’argent et quasi pas d’amis. Le petit frère, surnommé Robbie, lui est carrément devenu le souffre-douleur d’une bande de tortionnaires un peu plus âgés. Il cumule les tares et ces brimades quotidiennes n’arrangent rien. Sa sœur fait tout ce qu’elle peut pour le défendre, le soutenir et s’en occuper à la place des parents défectueux. Pire que défectueux, des parents qui en rajoutent dans les problèmes au lieu de les régler. Les tortionnaires en question, surtout leur chef, Gérard, ne se contentent pas de harceler Robbie, leurs petits jeux qui n’ont rien de drôle, deviennent de plus en plus cruels, cela vire à la persécution pure et dure et Nella devient victime à son tour d’humiliations et de chantage, quand d’autres exactions de la bande prennent un tournant bien plus compliqué.