Identification

Jeunesse

Les Palsou, Un conte de Noël, André Bouchard

Ecrit par Cathy Garcia , le Lundi, 09 Janvier 2017. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Seuil Jeunesse

Les Palsou, Un conte de Noël, octobre 2016, 40 pages, 13,50 € . Ecrivain(s): André Bouchard Edition: Seuil Jeunesse

 

C’est un vrai conte de Noël que nous propose ici l’auteur/dessinateur André Bouchard, vrai parce qu’on y parle de joie, de générosité, de partage, d’entraide et d’ouverture à l’autre. Vrai parce que le père noël, s’il existait, pourrait bien être un vieux monsieur à barbe blanche qui vit et apprend aux enfants au cœur d’un bidonville « le bricolage, le jardinage, la politique, la mécanique, l’infirmerie, la littérature, la couture, la soudure et l’arithmétique ». Un bidonville où « pour les langues étrangères on se débrouille entre nous. Dans le quartier, on parle couramment chinois, espagnol, arabe, polonais, grec, bambara, portugais, français et verlan ».

Avec de belles illustrations qui prennent leurs aises sur toute la page, mélange de gris hachurés et de couleurs pétantes, André Bouchard nous présente la famille Palsou et ses quatre enfants. Comme toutes les familles, elle fait ses courses au marché et au supermarché et les enfants prennent le goûter au parc, comme tout le monde quoi. Enfin presque…

Un ours, des ours, François David

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mercredi, 14 Décembre 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Sarbacane

Un ours, des ours, octobre 2016, collectif de 32 illustrateurs, 72 pages, 25 €. . Ecrivain(s): François David Edition: Sarbacane

Laissez-vous surprendre. Vous pensez bien le connaître, peut-être même ne connaître que lui. Mais cette figure traditionnelle, cet incontournable de la littérature pour la jeunesse, nous réserve encore bien des surprises. Venez (re)découvrir l’ours.

Dans un album au grand format réjouissant, des ours petits et grands, des ours bruns et des ours polaires, des ours sauvages ou en peluche, nous révèlent toutes les facettes de ce personnage qui accompagne les enfants et continue à vivre dans l’imaginaire de bien des adultes. 32 illustrateurs de tous les horizons proposent chacun un ours particulier, à travers un regard, une intention, des techniques variées. François David s’empare de ces créations et les met en vie par des textes drôles ou touchants, souvent inattendus.

Chacun trouvera son ours. Ours coup de cœur, oursitude. Chacun sera touché ou amusé. Tantôt certains de ces ours s’imposent de toute leur impressionnante stature, sur une pleine page, hibernant en boule, rêvassant au bord d’une rivière ou se dressant sur son territoire. Tantôt ils sont montrés comme une petite parcelle d’un univers géant. Ainsi la famille d’ours dodus de Sébastien Mourrain, ou l’ours debout de Matthias Aregui observant un ciel étoilé depuis un promontoire en pleine montagne.

L’Éveil stade 1, Jean-Baptiste de Panafieu

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mercredi, 16 Novembre 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Gulf Stream Editeur

L’Éveil stade 1, septembre 2016, 268 pages, 16,50 €. . Ecrivain(s): Jean-Baptiste de Panafieu Edition: Gulf Stream Editeur

Que se passera-t-il le jour où les animaux se mettront à parler et à penser avec une pleine conscience de ce qu’ils sont et de ce qu’ils font ? Bonheur d’une communication toujours rêvée et partenariat accru, anarchie complète ou nouvelle domination dans un univers inversé, La Planète des animaux ?

C’est ce que nous propose de découvrir la trilogie L’Éveil, imaginée par un spécialiste du monde animal et auteur pour la jeunesse tout aussi réputé. Roman d’anticipation ? Voire dystopie ? Pas vraiment. L’Éveil se déroule à une époque qui peut être la nôtre et qui donne une féroce acuité aux débats qui animent nos sociétés quant au statut des êtres que nous nommons animaux.

Laura travaille sur la maladie d’Alzheimer dans un laboratoire de recherche et cherche à en endiguer les progrès. Les manipulations génétiques sont testées sur des souris. L’une d’elles réussit un jour à échapper à l’attention des chercheurs et s’enfuit. Traquée par un chat, elle finit en différents morceaux consommés par le félin, mais aussi du fait des interactions propres à la nature et aux comportements de chaque espèce, par un perroquet, une chienne, une corneille et un rat. Le festin provoque au bout de trois jours une curieuse réaction, l’éveil. Voici celui du chat, Chou-K, qui vit auprès de Laura et de son frère :

Chaton pâle et les insupportables petits messieurs, Gaëlle Duhazé

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mardi, 18 Octobre 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres

Chaton pâle et les insupportables petits messieurs, Hongfei Culture Editions, septembre 2016, 48 pages, 14,50 € . Ecrivain(s): Gaëlle Duhazé

 

 

Voici un album qui a tout pour lui : une histoire follement drôle et pleine de sagesse, des illustrations vives et sensibles à la fois, un texte empli d’optimisme, le tout amenant une alchimie addictive qui pousse à relire, à revoir et à laisser mûrir le message en soi.

« Chaton pâle se dit qu’il a une vie bien remplie ». En effet, Chaton pâle s’active du soir au matin, dans sa maison coquette au cœur de la forêt. Et quand il ne brique pas son intérieur, il se plonge dans « des livres fabuleux » qui parlent de voyages et d’exotisme. Oh oui, voilà une vie bien remplie, remplie jusqu’à ras bord d’occupations qui privent le chaton de devenir qui il est et de vivre, au-dehors, de belles aventures.

Les Fils de George, Manu Causse

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mercredi, 05 Octobre 2016. , dans Jeunesse, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman, Talents Hauts

Les Fils de George, août 2016, 175 pages, 8 € . Ecrivain(s): Manu Causse Edition: Talents Hauts

 

Les Fils de George, nouvel opus de la collection choc « Ego », aborde sans détour la thématique des sectes, plus particulièrement évangélistes, et de la vie que peuvent y trouver des adolescents de notre époque.

Le récit est pris en charge par deux jeunes gens : Léo et Mardochée. Le premier mène une vie somme toute banale, entouré par sa famille et ses amis, aimant papoter au café du coin et manger des panini-banane-nutella. Le second appartient à une communauté fermée, exclusive, dont les principes imprègnent chacune de ses pensées, chacune de ses actions, La Congrégation du Livre de George. Au collège ils ne se sont jamais parlé, ils s’observent de loin. Mardochée et les autres jeunes de la Congrégation restent isolés, répondant à l’obligation scolaire par leur seule présence physique. Ils désapprennent le soir venu tout ce qui leur aura été enseigné pendant la journée par les « Restants », ceux qui ne seront pas sauvés selon les lois de George.