Identification

Ecriture

Société à responsabilité limitée, par Sandrine Ferron-Veillard

Ecrit par Sandrine Ferron-Veillard , le Lundi, 06 Novembre 2017. , dans Ecriture, Nouvelles, La Une CED

« D’un côté, la réalité objective des rivières, des arbres et des lions ; de l’autre, la réalité imaginaire des dieux, des nations et des sociétés. Au fil du temps, la réalité imaginaire est devenue plus puissante, au point que de nos jours la survie même des rivières, des arbres et des lions dépend de la grâce des entités imaginaires comme le Dieu Tout-Puissant, les États-Unis et Google ».

Sapiens, Yuval Noah Harari, Albin Michel, 2015

 

Au plus célèbre des cyniques, le journaliste aurait recommandé ce cher Monsieur Piéchut-Dion.

Bon petit homme, rondelet et dégarni, petit, rond, dégarni et assurément très vilain. C’est à la question du journaliste « connaissez-vous un illustre cynique en politique ? » qu’Eugène Piéchut-Dion répondit le 3 mai 2014 : moi !

Du non-sens ! affirmer être un cynique revient déjà à ne plus l’être et ne pas y croire, encore davantage.

Fictions (anthologie) 17, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 03 Novembre 2017. , dans Ecriture, Ecrits suivis, Création poétique, La Une CED

 

Dans une vallée

Le long d’un fleuve

 

J’ai ramassé

Sur le sol caillouteux

Des souvenirs de peuplier noir

 

Je les conserve encore aujourd’hui

Sous cette encre sèche

 

*

Aube, par Sylvain Gau-Gervais

Ecrit par Sylvain Gau-Gervais , le Mardi, 31 Octobre 2017. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

La caresse de l’aube déjà-fanée,

jour de mai, encore un, un de plus, non de juin,

fait passer les années,

poudre au zef, à la Sein’, comme fume le foin ;

 

ces soirs-matins où le soleil se décorsète

et vient nous rire au nez,

j’oublierais presque combien la Fortune est bête

et s’offre à tout benêt.

La Thébaïde ou les Frères ennemis, Jean Racine, poème par Cyrille Godefroy

Ecrit par Cyrille Godefroy , le Lundi, 30 Octobre 2017. , dans Ecriture, Création poétique, La Une CED

La Thébaïde ou les Frères ennemis, Jean Racine, Folio, 2010, 224 pages, 6,60 €

 

Thèbes où deux frères se disputent le pouvoir,

Jocaste leur mère pleure de désespoir,

Antigone leur sœur déplore leurs méfaits,

Sous un ciel assombri elles implorent la paix.

Le Garçon bleu – Histoire picturale, par Patrick Abraham

Ecrit par Patrick Abraham , le Lundi, 30 Octobre 2017. , dans Ecriture, Nouvelles, La Une CED

 

Donner une couleur aux garçons aimés est un passe-temps futile, poétique, peut-être maladif, mais qui en vaut un autre, je crois. Certains collectionnent les cartes postales de l’Afrique coloniale, les affiches publicitaires des années cinquante, les capsules de bière, les disques de Fréhel, ou consacrent le peu d’espace où nous parasitons ce globe à acquérir des appartements climatisés dans des pays où ils ne mettront jamais les pieds ou à bâtir une œuvre qui ne leur survivra pas quinze jours. Moi, j’ai plaisir à choisir ceux qui m’émeuvent selon la place où je les classerai dans la palette intime de mes dilections. Un été, dans le sud de la Malaisie puis à Java, un Garçon jaune ne m’a pas quitté. Personne ne m’a rendu plus heureux puis plus malheureux que lui. Il a disparu un matin, emportant quelques objets personnels auxquels je tenais beaucoup mais dont je n’ai pas regretté la perte. Il va sans dire que la couleur que je lui attribue est sans rapport avec celle de sa peau ou de ses yeux, ni avec des préférences vestimentaires – encore que, selon une analogie retorse, on pourrait quand même établir une relation.