Identification

Création poétique

Hommage à Baudelaire XVI - Paris, par Hans Limon

Ecrit par Hans Limon , le Mardi, 23 Mai 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Paris


il me semble à présent que la belle Paris

gît sous un édredon, privée

de son mari

le métropolitain glissait vers les abîmes

les pensers souterrains ruminaient leurs victimes

les pas perdus tonnant sur les lugubres dalles

répandaient par à-coups leurs douleurs capitales

Je regarde les choses se dégeler, Maria Augustina Hâncu

Ecrit par Maria Augustina Hâncu , le Lundi, 22 Mai 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Dans les yeux de ceux qui n’ont jamais connu la chaleur,

Ni su rester, ni partir

Au pays où seul le regard froid ouvre les portes :

La solitude est le foyer de l’être.

 

L’espace que je parcours devient blanc après le dégel,

Je cherche des yeux connus dans les spirales de fumée ;

Mais il n’existe pas d’amitié dans les pays gelés,

Où l’on vit sous contrôle d’état et de nos états d’âme.

L’esthétique de la finitude, par Nassim Achour

Ecrit par Nassim Achour , le Mercredi, 10 Mai 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Souffle danseur dans l’abime à raison

Destitue l’ange aux ailes brisées

Pour mettre à sa place la saison

D’où se projettera les envies enlisées

 

Les séquelles n’en révèlent que le corps

Quand le chagrin n’en prolifère qu’alourdi

Cicatrisant dans le firmament des abords

Là où git le tombereau vide et assoupli

Hommage à Baudelaire XV - Charles, par Céline Dalmasso

, le Mardi, 09 Mai 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

J’ai distillé ton absinthe dans mon encrier

Qui exhale désormais, quelques vers acides,

Vitriolés, interdits, propos tenus secrets

Par les poètes Maudits, ceux que personne ne bride.

 

De te rencontrer, tout mon être l’a fantasmé.

Du plus profond de mes entrailles alcoolisées et putrides,

Orpheline du Prince de mes songes, triste à crever,

Je m’enivre de tes œuvres, engouffrée dans un cauchemar perfide.

Hommage à Baudelaire XIV - C. B., par Ingrid S. Kim

, le Samedi, 29 Avril 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

C.B.

 

Tu disais il faut être

Toujours ivre

Comme tu avais raison

Mon ami des petits matins

Être

Toujours

Ivre

De musique et de vin

D’absinthe et de putains