Identification

Création poétique

Trois poèmes d’Encres de songerie*, par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second , le Mercredi, 12 Septembre 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Promenade d’un jour, pensée-regard en va-et-vient

en compagnie de pans et morceaux du réel

 

Déplacer la pause,

glisser le mouvement,

confirmer le vagabondage,

 

des murs maillés de lierre

aux rues arborescentes,

champs vagues aux sentes brouillées

et ce qui en reste sous les semelles

Marie Larrey : un poème

Ecrit par Larrey Marie , le Lundi, 10 Septembre 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

L’horizon

Où partaient les oiseaux

S’est abattu d’un coup

Sur les champs nus

Et noirs

Où nous avons joué jadis

Dans nos palais imaginaires

Et les grottes précieuses

Où nous nous endormions

Bercés par nos souffles d’enfants

Pibe de oro, par Raphaël Rouxeville

Ecrit par Raphaël Rouxeville , le Mardi, 10 Juillet 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

La vague arrive lente

Une balle flottante s’élève

Hou-ou-ou-Hou-ou-ou…

Arrêtée

La rumeur

… Hou-ou-ou…

 

Dans le cratère de Mexico

Football, Sept Brevitas (Petites proses de cent mots), par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second , le Lundi, 25 Juin 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

D’agneau et d’or

Le magnifique ballon créé pour l’inauguration du grand stade, cuir d’agneau, coutures au fil d’or, fut lancé par une gloire nationale avec tant d’emphase que, survolant l’enceinte, il alla se perdre dans le lacis du bidonville voisin.

Plus tard, des gamins l’adoptèrent sans rien remarquer sous la boue collée de la flaque où il avait macéré.

Lorsqu’on leur eut presque arraché les oreilles pour s’être emparés de cette relique de la cérémonie, ils reprirent l’habituelle balle crevée qui absorbait les frappes – non sans avoir rangé avec soin dans leur mémoire une couche supplémentaire de haine pour quand ils seraient grands.

Le miroir du bonjour, par Ghislaine Bouhamoun

Ecrit par Ghislaine Bouhamoun , le Mardi, 19 Juin 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

Il y a dans l’univers,

Dans l’obscurité de l’espace,

Un côté terre à terre.

Tout comme les arbres, les animaux

Et les humains,

Les planètes et les étoiles se côtoient.

Et avec leurs cinq branches,

On dirait les doigts de la main

Qui embrassent le soleil.

Elles annoncent les chemins,

L’harmonie et l’audace,

La magie magnétique des échanges,

Par ma foi.