Identification

Création poétique

Dites-lui, par Imène Bensitouah

Ecrit par Imene Bensitouah , le Jeudi, 19 Octobre 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Dites à celui qui est parti

Que la vie continue péniblement

Son chemin épineux

Et que son départ ardu

Me brûle le cœur malheureux.

Dites-lui que

Depuis ce dur jour, le tilleul refuse sa verdure

Et que son banc en marbre

Est dévoré par la moisissure,

Que son départ fait succéder mes malheurs.

A mon père (4) - Le tombeau des lucioles, par Emmanuel Levine

Ecrit par Emmanuel Levine , le Mercredi, 11 Octobre 2017. , dans Création poétique, Ecriture, Ecrits suivis, La Une CED

 

 

Dans les joncs qui riaient, à chaque battement de sang,

un garçon serrait dans ses mains une boîte.

 

De la boîte jaunie tombée des doigts de l’enfant,

tombaient des perles d’amour et de nostalgie moite.

 

Elle chargeait l’air de petites reliques.

À celles, par Charles Orlac

Ecrit par Charles Orlac , le Lundi, 09 Octobre 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

À celle qui

Verse l’eau fertile sur les sables de la nuit

Qui barre la route aux vaines encyclopédies

À celle des

Restanques lézardées sous l’effort de mémoire

Celles des

Villages perchés jeunes filles ou grand-mères loquaces

Leurs collines en marche vers des golfes rutilants

Je suis femme !, par Maissa Boutiche

Ecrit par Maissa Boutiche , le Vendredi, 06 Octobre 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Ça n’a pas d’importance

Si l’absence me fouette

Et l’amour me fait fi

Je suis femme sacrifice

Fourmilière,

Qui s’efface dans l’oubli

Dans les grottes du passé

Ma pensée s’achemine

Reconnaît

Sa mémoire, son devoir

Dans la vie…

Charles, par Hans Limon

Ecrit par Hans Limon , le Jeudi, 05 Octobre 2017. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Oh ! tu l’as bien cherché ! Hashischindécrottable !

soulard amidonné ! poète pitoyable !

te voilà pour de bon la gueule dans la fosse !

et ton Salut Public flotte au gré des carrosses

oh ! tu l’as bien voulu ! suceur de vents fanés !

rimeur à corps perdu ! maudit dandy damné !

tes fleurs ont la couleur d’une satanée messe

et ta Jeanne alitée n’est qu’une pute à tresses !