Ecritures

Identification

Création poétique

Vie de chien, par Cyrille Godefroy

Ecrit par Cyrille Godefroy , le Mercredi, 31 Janvier 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

De vie à trépas

il n’y a qu’un pas

père

quel est ce pas

qu’il vaut mieux pas

faire

faire de sa vie

une pute au pas

un plat amer

passer sa vie

à faire le mort

à la défaire

à se croire fort

Jean-Jacques Marimbert : Poèmes

Ecrit par Jean-Jacques Marimbert , le Jeudi, 25 Janvier 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

Intime joie


J’arrache au vol trois mots, tout s’efface si vite.

L’absence noie le domaine respirable, trois mots.

Bouts de peau, à quoi sert-elle si l’air manque et

Si les mains cherchent dans le noir. Oui je t’offre

 

Ma peau, elle est tout, je lui dois tout, ne possède

Rien. Je suis dessous, même pas, dessous, se tient

Un entrelacs de chairs le corps. Je sens mon cœur

Battre battre, penser à toi. Les poumons rythment

Michel Houellebecq, par Hans Limon

Ecrit par Hans Limon , le Mardi, 23 Janvier 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

ta tronche de zombie ferait bien débander

plus d’un large troupeau d’ânes dégingandés

mais ton verbe maudit crache tant de beautés

qu’on se laisserait même à demi tripoter

 

ô misère de l’homme en mâle de branlette

priant Schopenhauer en suçant sa houlette

sodomies surtaxées, tourisme textuel

sectes parachevées, concrétions sexuelles

Errance, par Maissa Boutiche

Ecrit par Maissa Boutiche , le Vendredi, 19 Janvier 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

 

Mes mots sentent la terre

Où je suis enracinée

Comme un bateau toutes voiles

Dansantes en l’air

Je vogue entre les deux rives

Et je sème mes odes en fleurs

Hommage, par Alain Cuzon

Ecrit par Alain Cuzon , le Lundi, 15 Janvier 2018. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

« Chaque goutte de sève contient la plénitude de l’arbre entier »

Maharishi Mahesh Yogi

 

La nuit, je dors

Emporté par des rêves tourmentés,

Une voile déchirée dans la tempête.

 

La nuit, je dors

Etourdi par des songes mélancoliques,

Dans l’écume des pénombres

Arrachées à l’océan des douleurs intestines.