Identification

Création poétique

Poèmes de Pedro Belo Clara Traduits du portugais par Stéphane Chao

, le Jeudi, 21 Novembre 2019. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

SAÍDA PARA PIQUENIQUE

Era um tempo em que julgava que as tardes de verão cabiam inteiras na fundura dos teus olhos. E a tua boca era a fresca fonte de todas as canções que o vento desconhecia. Oh, por quantos dias aí não matei a sede lancinante? Nessa soleira donde simples ria a alma vadia, irmã das árvores e dos pássaros de solidão azul?

Um imenso sorriso no começo de cada trilho regando papoilas e cardos, afagando pedras e espinhos que nunca conheceram o peso dum pomo, curando a muda dor da terra como quem abraça o breve terror duma criança de joelho ferido.

Num alegre balanço de flor entregue ao vento, uma cesta sem sonhos pendia das mãos limpas de hesitações. Nela, apenas o pão cozido no ventre da estação, o vinho que regaria as horas por nascer adormecendo num conforto de grão ainda no silêncio da espiga – e todos os frutos redondos que a manhã de linho, na sua maternal generosidade, desejou oferecer.

Jeux II - Contrepoint rétrograde (par Charles Orlac)

Ecrit par Charles Orlac , le Mardi, 12 Novembre 2019. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

II-Contrepoint rétrograde

 

Je lis un livre

Tu livres un lit

Je porte un masque

Tu masques une porte

Je bois une coupe

Tu coupes du bois

Je vois mon père

Tu perds ta voix

Mes amis (décrits en quelques mots), Marianne Braux

Ecrit par Marianne Braux , le Mardi, 05 Novembre 2019. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

J’accroche

avec les gens plein d’épines

et à la langue râpeuse

Auprès des bêtes et des cloches

je suis heureuse

Je suis cul et chemise

avec les démunis les mendiants

Je fais bon ménage

avec les cocus et les adultes errants

Très vite je sympathise

avec les ivrognes au pas lent

Jeux I - Déplacement d’air (par Charles Orlac)

Ecrit par Charles Orlac , le Lundi, 04 Novembre 2019. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

1

Cohabitation

MOI : – Agnostique,

sur tout Rite je tiRe un trait,

Sur tout dogme,

même si ma Rime, c’est vrai

souvent se miRe

dans l’eau claire du ciel,

même si du fond de mon tRou

c’est le haut d’une touR

que toujours je vise.

À la porte du silence (par Alix Lerman Enriquez)

Ecrit par Alix Lerman Enriquez , le Lundi, 28 Octobre 2019. , dans Création poétique, Ecriture, La Une CED

 

 

J’ai toqué sur le carrelage blanc cassé

de la cuisine inondée de matin

comme on toque à la porte de l’aube

qui distillerait la rosée de ses pleurs.

 

Je voulais que quelqu’un me réponde,

univoque et que sa voix résonne

dans mon corps écartelé.