Identification

Editions Apogée

 

Les Éditions Apogée sont une maison d'édition créée en 1991 à Rennes et dirigée par André Crenn.

En littérature, beaux livres, sciences humaines, régionalisme, patrimoine, son catalogue présente trois cent cinquante titres, répartis dans dix-huit collections allant de la poésie aux hommes et lieux de Bretagne en passant par les publications du CEDRE.

Elle édite des auteurs comme Alain Jégou, Bernard Boisson, Françoise Ascal, Erwann Rougé, etc.

 

 

Demain 17 heures Copacabana, Guénane

Ecrit par Cathy Garcia , le Samedi, 30 Janvier 2016. , dans Editions Apogée, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

Demain 17 heures Copacabana, 240 pages, 18 € . Ecrivain(s): Guénane Edition: Editions Apogée

 

Guénane nous entraîne dans le sillage d’un coup de foudre sous l’égide du poète Saint Pol-Roux, et nous voilà plongés à sa suite dans le Brésil des années 70. Dans ce roman, il y a quatre-vingt pour cent d’autobiographie et vingt pour cent de caïpirinha arrangée, comme elle le confie elle-même, et tout lecteur qui a eu la chance de franchir l’océan pour poser les pieds sur cette terre de braises, sentira frémir en lui les symptômes de cette douce maladie, ce virus brasiliensis dont on ne peut plus jamais se défaire.

Du Maranhão et de l’Amazonie au Minas Gerais, Brasilia, Belo Horizonte et plus au sud encore, Rio de Janeiro, quelques-uns des points les plus névralgiques de ce pays immense, sans oublier le sertaõ mangé de lumière et de désespérance, toute l’âme du Brésil est évoquée dans ces deux cents et quelques pages. Sa beauté, ses disparités, ses rythmes, ses rites, ses mystères, sa folie, sa monstruosité. Romancé ? Mais le pays lui-même est un gigantesque roman, quand il vous prend, il vous tient, ne vous lâche plus, c’est de la magie pure, une obscure sorcellerie.

L’Amour en moins, et autres nouvelles, Pierre Vandrepote

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 12 Juin 2014. , dans Editions Apogée, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Nouvelles

L’Amour en moins, et autres nouvelles, janvier 2014, 176 pages, 17,00 € . Ecrivain(s): Pierre Vandrepote Edition: Editions Apogée

 

 

Nouvelles pudiques, où la syntaxe épouse le frémissement d’êtres qui se cherchent, se trouvent, s’évitent, se perdent, se retrouvent, s’oublient, ne s’oublient jamais.

Parce que chaque nouvelle est courte, l’auteur parvient à faire vibrer le non-dit, comme il fait vibrer l’absence que ses histoires convoquent, avec la façon qu’il a de faire cheminer son style.

Le non-dit, l’auteur le sculpte comme un bois, et les vibrations qui épousent le muscle du bois – suite à l’envol des phrases – déchaînent l’harmonie. Une musique – sourde, presque éteinte, mais néanmoins intense – s’élève, et nous étrangle la gorge, parfois, tant l’émotion, à la lecture, dit son nom.

L’Enfant des vagues, Marie-Hélène Prouteau

Ecrit par David Campisi , le Mercredi, 05 Février 2014. , dans Editions Apogée, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

L’Enfant des vagues, janvier 2014, 160 p., 16€ . Ecrivain(s): Marie-Hélène Prouteau Edition: Editions Apogée

 

Quelque part en Bretagne.

Il n’y a pas de lieu, pas de date. C’est partout et nulle part, tout le temps et jamais. Au large, tandis qu’un titan d’acier saille vers le ciel, grinçant et mort, l’océan se couvre de ténèbres, d’un immense manteau noir et gluant. Le port est bloqué. Les routes de la mer sont fermées. Il y a du poison sur la mer, la mer qui n’a plus de voix.

Devant le spectacle d’ébène qui recouvre l’écume, l’enfant se tient debout sur la plage et regarde l’ombre s’avancer tandis qu’explose la colère des adultes.

Une marée noire. Encore une. Elle vient souiller le sable de ses billes obscures, et l’océan devient un silence sans vague. La mer est morte, on ne l’entend plus. L’enfant a douze ans, il n’a pas de nom et pas de visage, il regarde, innoncent, la nuit s’emparer du blanc et du gris, du vert et du bleu. Il n’a plus de candeur, déjà. Il va humer cet air toxique qui remplit le vent et regarder les grands bouillonner de rage face à cette carcasse de fer géante perdue sur l’horizon.