Identification

L’Amour en moins, et autres nouvelles, Pierre Vandrepote

Ecrit par Matthieu Gosztola 12.06.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Nouvelles, Editions Apogée

L’Amour en moins, et autres nouvelles, janvier 2014, 176 pages, 17,00 €

Ecrivain(s): Pierre Vandrepote Edition: Editions Apogée

L’Amour en moins, et autres nouvelles, Pierre Vandrepote

 

 

Nouvelles pudiques, où la syntaxe épouse le frémissement d’êtres qui se cherchent, se trouvent, s’évitent, se perdent, se retrouvent, s’oublient, ne s’oublient jamais.

Parce que chaque nouvelle est courte, l’auteur parvient à faire vibrer le non-dit, comme il fait vibrer l’absence que ses histoires convoquent, avec la façon qu’il a de faire cheminer son style.

Le non-dit, l’auteur le sculpte comme un bois, et les vibrations qui épousent le muscle du bois – suite à l’envol des phrases – déchaînent l’harmonie. Une musique – sourde, presque éteinte, mais néanmoins intense – s’élève, et nous étrangle la gorge, parfois, tant l’émotion, à la lecture, dit son nom.

S’il est surtout question d’absence(s) dans ces nouvelles, rien de surprenant à cela, tant l’amour, dans l’accomplissement ressenti comme tel de son apparition, résulte de la façon qu’a le cœur de l’absence d’un être (un être choisi) de battre violemment dans le moment même où cet être se rappelle à nous, c’est-à-dire à chaque moment du quotidien qu’il ne recouvre pas de sa présence, à nos côtés, à chaque moment où la toile d’uniformité du réel est – par lui, par son absence plus encore que par sa présence – grevée. Avec une force telle que des fissures apparaissent sur la toile. Pour laisser passer quelle lueur.

 

Matthieu Gosztola

 


  • Vu : 1912

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Pierre Vandrepote

 

Pierre Vandrepote est un écrivain à la fois discret et insoumis. Il a beaucoup publié les autres, au sein de la collection « Inactualité de l’orage » qu’il a naguère animée. Poète et essayiste, on lui doit notamment Rêve-Révolte (Les Poètes de la Tour, 1968), Lumière frisante (Pierre Bordas et fils, 1983) et Max Stirner chez les Indiens (Le Rocher, 1994).

Il a publié le recueil de nouvelles L'Amour en moins aux Éditions Apogée.

 

A propos du rédacteur

Matthieu Gosztola

Lire tous les textes et articles de Matthieu Gosztola

 

Rédacteur

Membre du comité de rédaction

 

Docteur en littérature française, Matthieu Gosztola a obtenu en 2007 le Prix des découvreurs. Une vingtaine d’ouvrages parus, parmi lesquels Débris de tuer, Rwanda, 1994 (Atelier de l’agneau), Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin (Éditions de l’Atlantique), Matière à respirer (Création et Recherche). Ces ouvrages sont des recueils de poèmes, des ensembles d’aphorismes, des proses, des essais. Par ailleurs, il a publié des articles et critiques dans les revues et sites Internet suivants : Acta fabula, CCP (Cahier Critique de Poésie), Europe, Histoires Littéraires, L’Étoile-Absinthe, La Cause littéraire, La Licorne, La Main millénaire, La Vie littéraire, Les Nouveaux Cahiers de la Comédie-Française, Poezibao, Recours au poème, remue.net, Terre à Ciel, Tutti magazine.

Pianiste de formation, photographe de l’infime, universitaire, spécialiste de la fin-de-siècle, il participe à des colloques internationaux et donne des lectures de poèmes en France et à l’étranger.

Site Internet : http://www.matthieugosztola.com