Identification

Pascal Galodé éditeurs


Bienvenue sur le site de Pascal Galodé éditeurs qui est une maison d'édition installée depuis sa création en 2007 à Saint-Malo intra-muros. Généraliste, elle développe des univers variés où l'on trouve à la fois des Beaux livres, des albums, des essais, des romans, des nouvelles, des documents de société… Vous y trouverez notamment une collection consacrée à l'Aviation ; Les maritimes ; une collection Histoire ; une collection Documents sur les grands sujets de sociétés ; une autre consacrée à l'humour et aux Pastiches ; les collections Grand romans et Grands romans de terroir, une collection de littérature policière ; des collections de littérature générale francophone ; une collection Grand classiques : une collection Jeunesse ; la Bibliothèque des secrets est consacrée à l'ésotérisme et à la Franc-maçonnerie…

http://pascalgalodeediteurs.com/


Bram Stoker, Dans l’ombre de Dracula, Alain Pozzuoli

Ecrit par Jean-François Vernay , le Lundi, 27 Octobre 2014. , dans Pascal Galodé éditeurs, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Biographie

Bram Stoker, Dans l’ombre de Dracula, 320 pages, 21,90 € . Ecrivain(s): Alain Pozzuoli Edition: Pascal Galodé éditeurs

Au moment même où le Dracula Untold de Gary Shore tient le haut de l’affiche tant dans les cinémas australiens que métropolitains, je referme avec satisfaction la biographie captivante sur Bram Stoker (1847-1912), le père de Dracula qui, à l’image de Mary Shelley ou de Robert Louis Stevenson, fut condamné à vivre dans l’ombre de sa créature monstrueuse. Selon une réplique désormais célèbre de Luke Evans, alias le prince Vlad III de Valachie dans Dracula Untold, « Parfois le monde n’a que faire d’un héros, parfois, ce qui lui faut est un monstre » (1).

On le sait bien depuis le bon mot d’André Gide, pour qui « on ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments », que le moralisme ne paie pas dans l’univers de la fiction. En revanche, les amours interdites… Je vous l’accorde qu’il semble avoir une esthétique de la monstruosité et de la noirceur qui fascine les lecteurs, à telle enseigne que Dracula (1897) serait le deuxième livre le plus lu dans le monde après la Bible. Alors que le mythe littéraire est largement répandu, son créateur, lui, est resté tapi dans l’obscurité depuis trop longtemps – une injustice qu’Alain Pozzuoli entendit réparer il y a deux ans de cela à l’occasion du centenaire de la mort de Bram Stoker. Dans le sillage du naufrage du Titanic, l’auteur de Dracula s’éteignit « dans l’indifférence générale, à son domicile de Pimlico, dans la soirée du 20 avril 1912 » (p.159).

Memento du franc-maçon, Guy Chassagnard

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 05 Mars 2013. , dans Pascal Galodé éditeurs, Les Livres, Recensions, Essais, La Une Livres

Memento du Franc-Maçon, 2012, 590 p. 25 € . Ecrivain(s): Guy Chassagnard Edition: Pascal Galodé éditeurs

 

Le titre de cet imposant ouvrage de 590 pages pourrait donner à penser qu’il s’agit d’un livre destiné aux seuls initiés, d’une sorte de catéchisme maçonnique qui ne serait pour les profanes qu’un texte occulte de plus sur les prétendus « mystères » de la franc-maçonnerie.

Il n’en est rien.

Le tour de force de Guy Chassagnard est d’avoir élaboré un document « tout public » sans tomber dans la vulgarisation sensationnelle de textes d’auteurs se vantant d’informer le lecteur, qu’ils présupposent naïf, sur la franc-maçonnerie tout en feignant d’en savoir beaucoup plus que ce qu’ils veulent ou peuvent en dire, et s’acharnant à envelopper d’une atmosphère d’occultisme des éléments qui ne sont secrets que de polichinelle.

La lecture de ce mémento sera sans aucun doute utile aux profanes qui ont la saine curiosité de s’informer sur les objectifs de la franc-maçonnerie, qui ont l’envie sans a priori de mieux connaître cette association d’hommes de bonnes mœurs, et qui souhaitent se défaire des préjugés, des clichés, de l’image volontairement fausse qu’en donnent régulièrement les médias.