Identification

Les Fourmis Rouges


Les fourmis rouges est une maison d'édition spécialisée en livres illustrés pour la jeunesse.

Les fourmis rouges ce sont deux femmes : une éditrice, depuis vingt ans dans le monde du livre, et une chargée de communication.

Mais les fourmis rouges ce sont avant tout des auteurs et des illustrateurs, dans l'air du temps ou très en marge, traditionnels ou d'avant-garde... Des artistes divers aux écritures, littéraires ou graphiques, très personnelles. Ce sont aussi des livres uniques, où l'objet est pensé en cohérence avec le contenu et l'univers de chaque créateur.

 


Trois exploits de Till l’espiègle, Philippe Lechermeier, Gaëtan Doremus

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 07 Décembre 2015. , dans Les Fourmis Rouges, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Jeunesse

Trois exploits de Till l’espiègle, septembre 2015, 96 pages, 14 € . Ecrivain(s): Philippe Lechermeier, Gaëtan Doremus Edition: Les Fourmis Rouges

 

Philippe Lechermeier et Gaëtan Doremus revisitent le mythique Till Eulenspiegel de la tradition allemande à travers trois nouveaux récits, riches en rebondissements et truculents à souhait. Entre le saltimbanque et le bouffon du roi, Till l’espiègle s’inscrit dans la veine comique et farcesque de la littérature médiévale, permettant une critique de la société et un divertissement accessible à tous. Sympathique ou insupportable, fieffé coquin ou maître ès ruses, Till a subi bien des avanies et n’hésite pas à faire bien pire encore. À travers ses errances, il tente de survivre et enchaîne les catastrophes.

La première histoire remonte aux origines et donc à la naissance fameuse de Till, qui déclencha « malheurs et calamités » en cascade. Quel magnifique présage !

« Alors que les années passaient et que Till grandissait,

On prit l’habitude, dans la ville de Groskrôtmemehr,

De le rendre responsable de toutes les misères […] »

Premier matin, Fleur Oury

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 19 Octobre 2015. , dans Les Fourmis Rouges, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Jeunesse

Premier matin, août 2015, 40 pages, 14 € . Ecrivain(s): Fleur Oury Edition: Les Fourmis Rouges

 

Premier matin. Première rentrée. Premiers préparatifs et premier trajet, en passe de devenir un rituel quotidien, mais qui font figure en ce jour de changement radical, de véritable révolution d’une jeune vie jusqu’alors bien réglée. On se cache sous sa couche, on refuse de se lever. « Je ne veux pas aller à la rentrée des classes ». Les questions se multiplient, les peurs s’expriment timidement sur le chemin de l’école. Mais Grand(e) Ours(e) veille et accompagne Petit Ours dans cette grande journée de découverte.

Fleur Oury aborde avec beaucoup de délicatesse cette thématique de la première rentrée. Tout dans son univers respire le respect et l’affection profonde des êtres les uns pour les autres, la capacité des plus âgés à guider les plus jeunes dans leurs temps d’initiation. Le rappel essentiel intervient : « C’est normal d’avoir peur » ! Et de ne pas se douter que derrière la peur, se cachent des surprises, des nouveautés, la possibilité d’apprendre aussi vaste que le ciel, et avec elle, celle de grandir.

Abris, Emmanuelle Houdart

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 26 Janvier 2015. , dans Les Fourmis Rouges, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Jeunesse

Abris, octobre 2014, 32 pages, 18 € . Ecrivain(s): Emmanuelle Houdart Edition: Les Fourmis Rouges

 

Emmanuelle Houdart poursuit son exploration des différentes facettes de la vie avec un album en solo consacré aux Abris. Une lecture destinée aux plus petits des lecteurs et sans aucune limite d’âge, ajouterons-nous. Et c’est bien tous les âges de la vie qui se retrouvent dans cet ouvrage cyclique, de l’enfant à naître jusqu’au vieil homme ; et où les refuges se font cercles, nids, ventres, maisonnettes, cabanes, lits ou bras où se lover. Autant de lieux propres à susciter la rassurance, la chaleur et la sécurité. Mais ce que dépeint et dit aussi avec talent l’auteure illustratrice, c’est que l’abri premier, primordial, celui qui est essentiel à tous, à toutes les époques de la vie, c’est bel et bien l’amour et son accorte cohorte : l’amitié, la joie, le partage.

Chaque abri prend place en une double page singulière, où des êtres différents et pourtant très semblables sont mis en scène dans des teintes, des postures, des situations uniques. Une phrase ou quelques mots dans une large police colorée à chaque fois différente, accompagne les images fourmillant de détails, de délicatesses et d’éléments surprenants.

Les Aventures de Dolorès Wilson : Turbulences à bord et L’abominable Ours bipolaire, Mathis et Aurore Petit

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mardi, 21 Octobre 2014. , dans Les Fourmis Rouges, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Jeunesse

Les Aventures de Dolorès Wilson : Turbulences à bord et L’abominable Ours bipolaire, août 2014, 32 p. et 7,90 € chacun . Ecrivain(s): Mathis et Aurore Petit Edition: Les Fourmis Rouges

 

En février dernier, nous découvrions Les Aventures de Dolorès Wilson, une série de mini-romans destinée aux jeunes lecteurs. Dolorès, « intérimaire de 1ère classe », « intérimaire de l’impossible », reprend aujourd’hui du service pour deux aventures aussi loufoques que les précédentes ; aventures qui l’entraînent dans des contrées lointaines, toujours secondée par son chien, Doug, amateur de Petits Durs et meilleur ami de l’intrépide jeune fille aux binocles rouges. Sous une apparence banale, Dolorès dissimule un super pouvoir qui lui permet de se transformer en une « magnifique guerrière », capable de tous les exploits.

Dans Turbulences à bord, Dolorès devenue hôtesse de l’air d’un jour, accompagne rien moins que La Présidente et sa famille dans leur voyage vers « une île top secrète ». Une mission au premier abord simple et idyllique. Dolorès et Doug se voient déjà bronzant sur la plage. Mais le rejeton présidentiel est une peste qui s’en prend à Doug, déclenchant une série de catastrophes mettant en jeu un garde du corps robotisé, une muselière, le jeu du petit baigneur et du requin.

Les Aventures de Dolorès Wilson : Panique au Mini-Market et Hypnose au château, Mathis et Aurore Petit

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 24 Mars 2014. , dans Les Fourmis Rouges, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Jeunesse

Les Aventures de Dolorès Wilson : Panique au Mini-Market et Hypnose au château, février 2014, 32 p. 7,90 € chacun . Ecrivain(s): Mathis et Aurore Petit Edition: Les Fourmis Rouges

Avec Les Aventures de Dolorès Wilson, Mathis inaugure une nouvelle série destinée aux jeunes lecteurs amateurs d’humour et les initie à l’absurde et à l’univers des séries B. Son héroïne est une « intérimaire de 1ère classe », une pro de la mission journalière, une « intérimaire de l’impossible ». Un nouveau métier chaque matin, c’est presque comme un agent secret… mais dans la vie de tous les jours ! Alors, pour Dolorès, le quotidien glisse le plus souvent vers l’inédit et l’imprévu !

A cheval sur son escargot ou au volant d’une rutilante Fita 600, Dolorès arbore une paire énorme de lunettes rouges, un bonnet jaune pétant en toute saison et un cran à toute épreuve. Flanquée de son acolyte, Doug, un vieux chien en surpoids, grand amateur de biscuits, la voilà confrontée au Yéti dans les rayons du mini-market, à une cohorte de vers géants ou à un vampire dragueur dans un château effrayant. Alors qu’il ne s’agit au départ que d’une banale livraison ou d’une course anodine, Dolorès doit puiser dans ses talents pour se sortir de situations folles et dangereuses.