Identification

Editions Finitude

 

 

Editions Finitude :

http://www.editionsducygne.com/

 


 

Derrière les panneaux, il y a des hommes, Joseph Incardona

Ecrit par Adrien Battini , le Mardi, 28 Avril 2015. , dans Editions Finitude, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Roman

Derrière les panneaux, il y a des hommes, avril 2015, 288 pages, 22 € . Ecrivain(s): Joseph Incardona Edition: Editions Finitude

 

A l’instar de nombre de leurs congénères, les libraires possèdent le petit péché de la catégorisation. L’art du rayonnage, outre sa dimension fonctionnelle, implique une taxinomie radicale sur l’essentialisation du texte, lui assignant ad vitam un label, un genre dont il aura du mal à s’extirper. Néanmoins, de temps à autre, des livres brouillent les pistes et de cet habile mélange surgit un immense plaisir de lecture. Le dernier roman de Joseph Incardona publié chez les précieuses éditions Finitude fait partie de cette espèce rare.

Sans l’ombre d’un doute, Derrière les panneaux, il y a des hommes emprunte énormément au roman policier, du moins au roman noir. Il y est question d’enlèvement d’enfant sur une autoroute, de meurtrier en série psychopathe et le livre se referme lorsque l’enquête s’achève sous un déluge testamentaire. A partir de cette trame simple et efficace, Incardona multiplie les moments de bravoure. Le premier est de délier les angles de narration, jonglant entre les divers protagonistes qui jalonnent le drame initiateur. Non seulement le lecteur connaît très rapidement l’identité du tueur, mais l’écrivain l’embarque dans autant de fausses pistes narratives, car ces présentes et présents se distinguent surtout par leur absence.