Identification

Stéphane Million éditeur

 

Maison d'édition créée en mai 2008

 

Apologie de la viande, Régis Clinquart

Ecrit par Eric Neirynck , le Mercredi, 16 Janvier 2013. , dans Stéphane Million éditeur, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman

Apologie de la Viande, Octobre 2012, 360 p., 18 € . Ecrivain(s): Régis Clinquart Edition: Stéphane Million éditeur

 

A certains d’entre nous, le titre peut faire penser à un tableau de Chaïm Soutine dans sa période carcasse de bœuf, mais là s’arrête toute comparaison. Quoique…

« Ces quelques jets sont dédiés aux beautés et immondices de ce monde honteux, mais vacant, ainsi qu’à tous ceux qui savent en jouir ou pleurer ».

Sincère, fluide, dur, mais avec cette petite musique qui fait d’un texte un grand livre. Des mots d’aujourd’hui, des mots de tous les jours, simples et beaux comme les sentiments de la vie. Car oui, il peut y avoir de la beauté dans la souffrance, dans l’absence, dans la haine même si on ne le voit pas.

Apologie de la viande est en quelque sorte de la littérature poétique contemporaine. Pas de celle que nous avons malheureusement bien trop souvent sous les yeux malgré nous, non la vraie, celle qui vous marque à chaque page, chaque phrase, chaque mot, chaque lettre.

L'Ouragan, Daniel Martinange

Ecrit par Eric Neirynck , le Jeudi, 20 Septembre 2012. , dans Stéphane Million éditeur, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman

L’ouragan, Mai 2012, 15 € . Ecrivain(s): Daniel Martinange Edition: Stéphane Million éditeur

 

Un livre, un style, une révélation. Trois qualificatifs qui résument à eux seuls le premier livre de Daniel Martinange.

Dans L’Ouragan (livre qui porte magnifiquement son nom aussi bien dans la forme, que dans le style), l’auteur nous fait son road book/movie à lui.

Une histoire d’amour passionnelle, écrite à la façon des nouvellistes américains.

Pour Antoine, la cinquantaine, tout commence par la découverte de celle qui sera la perle de sa vie, j’ai nommé : Bahia.

 

« Il l’avait rencontrée aux Baléares lors d’un voyage organisé, après le décès accidentel de ses parents… ».

« Depuis sa rencontre avec Bahia il n’avait plus ni cerveau ni sexe. Mais dans sa tête et son entrejambe un organe unique, indéfinissable, tout à elle dévolu. Se liquéfiant en elle il recevait en retour un torrent d’énergie, il se rechargeait. Erectile jusqu’au ciel il décrochait les étoiles. Elles tombaient sur la Terre, il se vautrait dans un tapis d’étincelles ».

La mort est une nuit sans lune, Renaud Santa Maria

Ecrit par Eric Neirynck , le Mardi, 11 Septembre 2012. , dans Stéphane Million éditeur, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, La rentrée littéraire

La Mort est une nuit sans Lune, Stéphane Million Editeur, 23 août 2012, 15 € . Ecrivain(s): Renaud Santa Maria Edition: Stéphane Million éditeur

Après nous avoir étonné et passionné avec son premier livre Le cœur en berne (Recueil de nouvelles) et ses différentes publications dans la très bonne revue Bordel éditée par Stéphane Million. Renaud Santa Maria fait sa rentrée cette année avec son premier roman.

Attention auteur !

Premier roman, première réussite.

Quel amour de la langue, quelle beauté dans le choix des mots, avec en plus une pointe d’humour parfois légèrement décalée.

Au travers des pages, nous traversons la vie d’un homme, Augustin. De l’enfance à l’âge des souffrances. La dépression, l’envie de mort et l’amitié sont présentes tout au long de cette vie. Une forme de bonheur aussi lorsqu’il rencontre enfin Clara qui, un temps du moins, lui fera oublier qu’il n’est pas de ce monde.

C’est après avoir quitté Reims, sa ville natale, pour Paris, qu’il provoquera la rencontre de la femme de sa vie.