Identification

Articles taggés avec: Robin Vincent

Le temps des Capétiens (une histoire personnelle de la France), Claude Gauvard

Ecrit par Vincent Robin , le Vendredi, 21 Juin 2013. , dans La Une Livres, Les Livres, Livres décortiqués, Histoire

Le temps des Capétiens (Une histoire personnelle de la France), PUF, 2013, 200 pages, 14 € . Ecrivain(s): Claude Gauvard

 

Dans la présentation de son ouvrage intitulé Le Moyen Âge (1987), le charismatique professeur au Collège de France Georges Duby prévenait : « Ma tâche est d’écrire le début d’une histoire de France ». Il interrogeait aussitôt : « Quand commence-t-elle ? ». L’académicien avouait alors humblement « prendre l’histoire en marche ». Ce pourquoi il restreignait son champ d’exploration à la « tranche du passé » la plus connue de lui. Elle se situait depuis la charnière de l’an mil jusqu’au XIIIe siècle en se limitant aussi à l’espace occidental européen.

Vingt-cinq ans après lui, la médiéviste Claude Gauvard aborde ce même cadre historique sous une manière de revendication originale. Mais après le Temps des cathédrales du même Duby paru en 1976, le présent livre de l’érudite, annoncé sous le titre Le Temps des Capétiens, ne saurait cependant détourner d’un immédiat soupçon d’emprunt ou même de réemploi. L’historienne éclaire ainsi de son intention : « Ces trois siècles ont façonné le paysage de la France. Je vais en rendre compte à l’aide d’une chronologie respectant à la fois le temps long de ces transformations, et le moment précis des scansions politiques » (p.7).

Le dossier secret de l'affaire Dreyfus, Pierre Gervais, Pauline Peretz, Pierre Stutin

Ecrit par Vincent Robin , le Jeudi, 16 Mai 2013. , dans La Une Livres, Les Livres, Livres décortiqués, Alma Editeur, Essais

Le dossier secret de l’affaire Dreyfus, 2012, 348 pages, 22 € . Ecrivain(s): Pierre Gervais, Pauline Peretz, Pierre Stutin Edition: Alma Editeur

 

Au travers des sorties de livres d’enquêtes historiques surgissent souvent des œuvres plutôt discrètes, qui méritent cependant de se voir élogieusement saluées. Une belle association d’auteurs, celle de Pierre Gervais, Pauline Peretz et Pierre Stutin fournira ici l’occasion d’un assez exemplaire cas d’espèce. Vif, précis, efficace et pertinent, leur commun Dossier secret de l’Affaire Dreyfus inspirera sans guère de doute au lecteur un rapide et passionnant intérêt. Peu dire serait alors que, sous ce titre, leur travail embrassât l’un des plus délicats sujets. S’immiscer à nouveau dans un épisode historique expurgé de ses zones d’ombres majeures (comme on aurait pu le croire) aurait en effet exigé de quiconque un apport suffisamment novateur.

Après les travaux monumentaux dédiés au « cas Dreyfus » par Marcel Thomas en 1961, Jean-Denis Bredin en 1981 ou encore Vincent Duclert en 2006 (ne parlons pas de Reinach pour 1901), fallait-il de la sorte aux co-auteurs de cette entreprise ne point se risquer aux faux-pas de la redite ou même du plagiat. Que restait-il alors à dire sur cette chronique militaro-judiciaire, ayant autrefois déchaîné la passion politico-médiatique, qui ne fût déjà précisé par une séculaire et exhaustive collecte d’informations ?

Cortés et son double, Christian Duverger

Ecrit par Vincent Robin , le Vendredi, 26 Avril 2013. , dans La Une Livres, Les Livres, Livres décortiqués, Biographie, Essais, Seuil

Cortés et son double, janvier 2013, 320 pages, 21 € . Ecrivain(s): Christian Duverger Edition: Seuil

 

 

« Et moi, je m’inscris à la suite de ce petit nombre de soldats dont je fais ici mémoire » (1).

L’Espagnol s’exprimant ainsi se proclamait le rapporteur-témoin de trois années de conquête du Mexique poursuivies aux côtés de Cortés vers 1520. Rédigé environ quarante années après ces événements, sous le titre Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle-Espagne, cet instructif et emblématique récit des épisodes coloniaux en Amérique centrale s’agrégea sans tarder au nom de celui qui l’avait paraphé : Bernal Diaz del Castillo. D’autres, qui étudièrent ultérieurement (au XIXe siècle) ces relations de guerre avaient confirmé ladite paternité d’écriture. Dans son Cortès et son double, l’historien, méso-américaniste de renom, Christian Duverger, se penche pourtant aujourd’hui avec une suspicion sévère et minutieuse sur la provenance réelle de ces écrits, assurément toujours considérés comme joyaux de la littérature espagnole, mais dont l’auteur n’aurait pas été, selon lui, celui que cette signature désigna trompeusement.

Foch, Jean-Christophe Notin

Ecrit par Vincent Robin , le Mercredi, 27 Mars 2013. , dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Biographie

Foch, Jean-Christophe Notin, Editions Perrin, 2008, 649 pages . Ecrivain(s): Jean-Christophe Notin

 

Déjà copieusement décortiqués depuis un siècle, mais cette fois soumis aux révélations d’assembleurs et scanners ultra sophistiqués, les évènements rattachés à la guerre de 14-18 délivrent aujourd’hui de tout nouveaux spectres de vérités. Y compris sur des consensus que l’on admettait définitifs. Fleurons d’une entreprise d’investigation nouvelle et percutante, ces outils performants manifestement placés au service d’un esprit alerte et avisé auront alors sûrement rapporté à Jean-Christophe Notin la distinction de son Foch, dont la parution fut glorieusement saluée dès sa sortie en 2008.

Le Prix « Louis Marin », décerné à l’auteur lors de cette publication, nous dit combien cet ouvrage se vit rapidement honoré pour sa qualité. Mais l’attention accordée ici à ce livre retiendra moins les critères de son accueil en librairie que ses caractéristiques de biographie rectificative. Celle-ci vient en effet aujourd’hui balayer de sérieux préjugés, à la peau dure, ayant malencontreusement déformé l’image du réputé « Vainqueur de 1918 » depuis cette époque. Soudain démaquillé des grimages qui ont longtemps résolu son fard glorificateur, le pieux maréchal se révèle alors, sous son aspect redevenu naturel et authentique, la personnalité autrefois décrite par des auteurs happés par la symbolique, souvent plutôt appréciés maintenant comme hagiographes que comme historiens (Pierre Dumas à ce titre).