Identification

Articles taggés avec: Patryck Froissart

Nana à l’aube, Park Hyoung-su

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 17 Octobre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Asie, Roman, Decrescenzo Editeurs

Nana à l’aube (Saebyokui Nana), trad. coréen Jeong Hyun-joo, Fabien Bartkowiak, 446 pages, 19 € . Ecrivain(s): Park-Hyoung-Su Edition: Decrescenzo Editeurs

 

Léo, un jeune Coréen en escale en Thaïlande alors qu’il doit se rendre en Afrique pour y mettre en pratique ses connaissances universitaires toutes fraîches, se retrouve à Nana.

Nana est un lieu chaud de la prostitution à Bangkok. C’est là qu’opèrent Ploy, considérée comme la reine de cette véritable cour des miracles, et ses amies, qui cohabitent dans la promiscuité d’une chambre sordide au sein d’un immeuble délabré d’un quartier tout proche ayant pour nom Sukumvit Soi 16. Léo rencontre Ploy (nom signifiant « stratagème »), tombe immédiatement et définitivement amoureux d’elle et s’incruste dans cet espace crapuleux dont il contribue, en dépensant jour après jour le pécule initialement destiné à son voyage africain, à entretenir les besoins quotidiens des occupantes en nourriture, cigarettes, boissons, yaba (drogue locale) et autres produits de consommation courante en tous genres, bien que Ploy lui ait à jamais interdit de la toucher.

Journal des Lisières, 52 suites, Alhama Garcia

Ecrit par Patryck Froissart , le Jeudi, 12 Octobre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Editions Unicité, Critiques, Poésie

Journal des Lisières, 52 suites, 4e trimestre 2016, 120 pages, 14 € . Ecrivain(s): Alhama Garcia Edition: Editions Unicité

 

Cet ouvrage original d’Alhama Garcia est l’occasion d’une triple découverte : celle d’un poète inspiré, celle d’un genre rarement pratiqué de façon globale en francophonie, et celle d’une maison d’édition, Unicité, qui a le mérite de publier de la poésie, acte méritoire hélas peu, insuffisamment, voire aucunement pratiqué par les grandes maisons d’édition.

L’art exclusivement pratiqué dans ce recueil est celui du tanka, art poétique dont nous avons présenté les règles dans la chronique de cet autre ouvrage du même auteur, publiée également dans la Cause Littéraire : Telluries.

Rappel :

Le tanka est une forme poétique lyrique japonaise classique de 31 syllabes sur un poème constitué d’un tercet et d’un diptyque, avec alternance 5-7-5 7-7.

Red Voluption, Roman ultra-sensoriel, Hélène Chabaud

Ecrit par Patryck Froissart , le Lundi, 02 Octobre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman

Red Voluption, Roman ultra-sensoriel, Edition BoD, mai 2017, 261 pages, 14,50 € . Ecrivain(s): Hélène Chabaud

 

Dans le domaine de la lecture, il est des rencontres déconcertantes. Le livre d’Hélène Chabaud en est un remarquable exemple…

L’auteure le classe en sous-titre dans le genre du roman. Provocation ? Incitation à réfléchir sur ce qu’est un roman ? Quoi qu’il en soit, on pourrait parodier Magritte et affirmer que « ceci n’est pas un roman ».

Quoique…

Justement…

Depuis Robbe-Grillet…

Tranchons ! Ceci est un roman, puisque son auteure en a voulu ainsi.

Red Voluption a bien son « héroïne », Elvire Aurouge d’Amarante.

L’Arbre et le Béton, De la nature des choses, Des choses de la nature (dialogue), Margo Ohayon & Michel Host

Ecrit par Patryck Froissart , le Jeudi, 28 Septembre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Éditions Rhubarbe, Essais

L’Arbre et le Béton, De la nature des choses, Des choses de la nature, février 2017, 108 pages, 12 € . Ecrivain(s): Margo Ohayon & Michel Host Edition: Éditions Rhubarbe

 

Deux voix qui s’interrogent, se répondent, s’interpellent, jouent la provocation sympathique, la séduction subtile…

Deux visions poétiques du monde qui s’entrecroisent, se contredisent, se superposent, se complètent, se réunissent par endroits pour n’en faire plus qu’une… puis se disjoignent…

Telle est la joute amicale et originale en vingt manches plus une prolongation à quoi se sont livrés Margo Ohayon et Michel Host dans ce recueil mêlant prose poétique et poésie formelle, souvenirs et impressions intimes, histoires et anecdotes.

L’Arbre et le Béton…

De ces deux voix, l’une serait celle de L’Arbre, de la Nature, et l’autre celle du Béton, de la Ville ? Ce serait trop simple !

La Poupée russe, Gheorghe Craciun

Ecrit par Patryck Froissart , le Vendredi, 22 Septembre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Pays de l'Est, Roman

La Poupée russe (Pupa rusa), éd. Maurice Nadeau, mai 2017, trad. roumain Gabrielle Danoux, 450 pages, 25 € . Ecrivain(s): Gheorghe Craciun

 

Quel destin que celui de Leontina, l’héroïne de ce roman fleuve !

Porteuse de tous les espoirs, de toutes les illusions, de tous les excès, de toutes les déviances du régime communiste, en particulier durant les trente-cinq années de pouvoir de Ceausescu, Leontina suit une trajectoire aléatoire, dont le sens lui échappe, dans une société marquée par l’arbitraire du népotisme et par la bureaucratie du parti, tatillonne, suspicieuse et pleine de menaces, dont le bras justicier est incarné par la tristement célèbre Securitate.

Belle, sportive de haut niveau, membre de l’équipe nationale de basket, après une éphémère velléité, lors d’un déplacement à l’étranger pour un tournoi international, de déserter, Leontina s’intègre avec succès dans la société kafkaïenne de l’ère Ceausescu et profite à corps perdu de la seule liberté totale qui lui est faite, celle d’une vie sexuelle sans attache, ponctuée de partenaires multiples, licence sexuelle censée représenter le revers révolutionnaire du mariage bourgeois mais vite devenue instrument d’ascension sociale aussi nécessaire que la délation.