Identification

Articles taggés avec: Patryck Froissart

Kumudini, Rabindranath Tagore

Ecrit par Patryck Froissart , le Vendredi, 04 Juillet 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Asie, Zulma

Kumudini (Yogayog), traduit du bengali (Inde) et présenté par France Bhattacharya, 380 pages, 22 € . Ecrivain(s): Rabindranath Tagore Edition: Zulma

 

Ô Kumudini, longtemps tu brilleras, indubitablement, dans le souvenir des lecteurs de ce chef-d’œuvre !

Les premières pages de ce roman condensent à grands traits la saga séculaire de deux grandes familles rivales, les Ghoshal et les Chatterji, chacune faisant à tour de rôle sa fortune et sa puissance en provoquant la ruine et l’humiliation de l’autre.

Au moment où apparaît le personnage de Kumudini, qui appartient au clan des Chatterji, c’est le parti des Ghoshal qui prend le dessus. Le chef des Ghoshal, Madhusudan, ne se contente pas de savourer la ruine des Chatterji. Il attend, avec la patience d’un fauve à l’affût, l’occasion de venger, par une extrême humiliation, les affronts portés à sa famille à l’époque où les Chatterji dominaient la région.

Au faîte de sa fortune et du respect qu’on porte aux nouveaux riches, il dévoile son plan machiavélique :

Ma philosophie et dialogues avec Edgar Morin, Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 24 Juin 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Essais

Ma philosophie et dialogues avec Edgar Morin, Editions de l’Aube, mars 2013, Coll. Monde en cours, 76 pages, 7 € . Ecrivain(s): Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin

 

Après le succès phénoménal de son vigoureux manifeste Indignez-vous ! publié en 2010, on ne présente plus le regretté Stéphane Hessel, décédé à 93 ans en février 2013.

Ce riche petit volume est fait de deux parties.

La première, sous le titre L’espèce humaine n’a pas dit son dernier mot, est un dialogue entre le journaliste Nicolas Truong et le dynamique nonagénaire.

Edgar Morin se joint à Truong et à Hessel pour la seconde, intitulée Réinventer la politique.

Le premier titre exprime a priori la confiance indéfectible de Stéphane Hessel en l’homme, et sa certitude que l’espèce finira par s’ébrouer de ses travers tragiques, de ses élans de barbarie, de la haine qu’elle semble éprouver envers elle-même, de sa tendance maladive à l’autodestruction.

La malédiction d’Azazel, Youssef Ziedan

Ecrit par Patryck Froissart , le Lundi, 16 Juin 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Pays arabes, Roman, Albin Michel

La malédiction d’Azazel, traduit de l’arabe (égyptien) par Khaled Osman, janvier 2014, 445 p. 24 € . Ecrivain(s): Youssef Ziedan Edition: Albin Michel

Au Ve siècle, dans la partie proche-orientale de l’empire romain en bonne voie de christianisation forcée, Hiba, un moine copte, originaire de Haute-Egypte, rédige ses mémoires, sous le commandement d’un sombre mentor intérieur, son « ange » gardien, ou son intime démon, Azazel.

Alors Hiba conte, soi-disant à contrecœur, et commente.

Ce pieux chrétien assiste, souvent avec stupeur et consternation, à l’établissement brutal d’un christianisme conquérant qui persécute, à l’encontre du message christique de tolérance, de paix et de fraternité, tous ceux et toutes celles qui ne reconnaissent pas ses Lois, en leur faisant subir les mêmes sévices barbares que ceux qu’avaient connus précédemment les sectes chrétiennes.

Pire, à peine renversées les idoles païennes, à peine massacrés férocement des milliers de leurs adeptes, le pieux Hiba voit les chrétiens se déchirer eux-mêmes dans des luttes fratricides sur des détails du dogme naissant et sur l’interprétation des Evangiles, et se constituer à travers l’Empire en de multiples groupes rivaux, en nombre d’obédiences adverses, qui se déclarent réciproquement hérétiques et se vouent les uns les autres aux flammes de l’Enfer et bientôt à celles de leurs tribunaux religieux respectifs.

Education d’un enfant protégé par la Couronne, Chinua Achebe

Ecrit par Patryck Froissart , le Vendredi, 23 Mai 2014. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Récits, Biographie, Afrique, Actes Sud

Education d’un enfant protégé par la Couronne (The Education of a British-Protected Child), traduit de l’anglais nigérian par Pierre Girard, octobre 2013, 200 pages, 21,80 € . Ecrivain(s): Chinua Achebe Edition: Actes Sud

 

Chinua Achebe est un immense romancier. On le sait, bien qu’on ne le sache pas encore assez.

Mais Chinua Achebe est aussi un écrivain engagé, un homme politique, un militant des droits de l’homme en général, un défenseur des droits de l’homme africain en particulier, un défenseur farouche et éclairé de cette histoire de l’Afrique et de ses peuples qu’ont si régulièrement occultée, voire niée, les personnalités politiques et les historiens « occidentaux », jusque dans certaines phrases prononcées encore en 2007 par un président de la République des Droits de l’Homme dans le tristement célèbre discours de Dakar.

Chinua Achebe avait 78 ans lorsqu’il a achevé cet ouvrage au long titre, recueil d’essais, de discours, de réflexions, et de souvenirs personnels, souvent intimistes, marquant des étapes essentielles de sa vie de personnage public et de personne privée, et repérant les événements ayant provoqué ou accompagné l’évolution de sa pensée politique, et en particulier de sa vision personnelle des rapports de l’Afrique au reste du monde.

La boucle

Ecrit par Patryck Froissart , le Lundi, 12 Mai 2014. , dans La Une CED, Ecriture, Création poétique

 

 

 

 

 

J’ai drogué ma jeunesse en de fumeux troquets,

J’aimais tant mes vingt ans que je les ai croqués,

J’ai pratiqué la gueuse et j’ai couru l’outrance,

Je n’ai pas vu ma muse en cette folle errance.