Identification

Articles taggés avec: Gosztola Matthieu

Art de consommer - 6

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Lundi, 01 Octobre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

Maartje a reçu un courrier en recommandé qui n’est autre que sa « convocation à témoin assisté (pour première déposition). »

Elle relit à Marnika au téléphone tout le passage qui fait suite à la mention « Très important ». Elle le connaît presque par cœur, maintenant.

« Je vous informe que :

- vous avez le droit d’être assisté par un avocat qui sera préalablement avisé des auditions et aura accès au dossier de la procédure conformément aux dispositions des articles 114 et 114-1 du Code de Procédure Pénale,

- vous pouvez choisir l’avocat qui vous assistera ou demander qu’il vous en soit désigné un par le Bâtonnier de l’ordre, parmi les avocats inscrits au barreau.

Vous devrez me faire connaître ce choix dans les meilleurs délais. 

Art de consommer - 5

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 28 Septembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

COUR D’APPEL                                                                                                    COMMISSION ROGATOIRE

DE PARIS

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE

DE PARIS N° DU PARQUET : 09/78868

N° DE L’INSTRUCTION : 978/00065

CABINET DE

M. KLEIN                                                                                              Procédure Criminelle

Juge d’instruction


Nous, KLEIN Alphonse, Juge d’Instruction au Tribunal de Grande Instance de PARIS,

Vu l’information suivie contre LEGAUCHE Liesbeth, née le 15 novembre 1991 à Paris, de LEGAUCHE George et de LEGAUCHE née FLOUET Francine, de nationalité Française, Célibataire, exerçant la profession d’Etudiante

L'écriture de Christine Angot (A propos d'"une semaine de vacances")

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Mercredi, 26 Septembre 2012. , dans La Une CED, Etudes, La rentrée littéraire, Les Dossiers

 

L’écriture de Christine Angot : une instance mémorielle devenue tout entière écriture (Une semaine de vacances, Flammarion, 100 p., 14 €, et L’Inceste, Stock, 1999, 216 p.)

 

Angot est tenaillée dans ce court roman par un souci constant de dire le plus précisément possible la façon dont les événements évoqués dans L’Inceste (« […] la sodomisation, la voiture, le sucer dans la voiture, lui manger des clémentines sur la queue, tendue, le voir aux toilettes […] le jour où on n’est pas allés à Carcassonne ») sont advenus, la mettant à mort en tant qu’être, la réifiant totalement, elle devenue seul objet de désir, cassé, entièrement cassé entre les mains de celui qui cherche – du moins dit chercher – à ne pas lui faire mal physiquement et qui en la réduisant entièrement à un seul objet de désir, à un seul objet qu’il veut entièrement dédié à son plaisir, la tue. Lui, son père.

« Elle lui dit qu’elle adore le voir mais qu’elle ne peut pas s’empêcher d’avoir un peu peur, pour son avenir ».

Art de consommer - 4

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 21 Septembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

La piste est éblouie de tâches de lumière multicolore de formes géométriques. Une fille, un verre à la main, se déhanche, comme au ralenti, ses mouvements ayant quelque chose d’hypnotique, les hommes laissent mourir leurs regards sur son déhanché, ses gestes sont de plus en plus lents.

La musique s’arrête, elle retourne s’asseoir à une banquette en titubant légèrement.

Edouard Baer, un génie en soirée, meilleur en impro que dans ses films (les réalisateurs le laissent d’ailleurs souvent libre d’agir face à la caméra comme il l’entend) que l’on devrait filmer soirée après soirée, après quoi l’on publierait les meilleurs moments en DVD (il y en aurait beaucoup : il faudrait penser à les éditer sous forme de coffret, dont le livret serait préfacé par Frédéric Beigbeder), imitant Laurent Gerra imitant Bernard Pivot.

Stéphane M*** parlant avec une étudiante de Pari IV ou une étudiante de la Sorbonne hochant la tête avec régularité, très près. De loin, il était difficile de faire la distinction.

Stéphane M*** était l’animateur de la revue B***. Il n’était pas qu’homosexuel. Coucher avec des jeunes étudiantes de Science Po ou de Paris IV persuadées d’avoir à apporter une pierre au grand édifice de la littérature française, et peut-être, mondial, était davantage qu’un loisir. C’était un sacerdoce.

Art de consommer - 3

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Samedi, 15 Septembre 2012. , dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis

 

- … Ouh, ouh ! t’es ailleurs toi ! On peut savoir à quoi tu penses ?

-  Hein ? À rien…

- Allez, dis-moi à laquelle, des deux ? La blonde ou la brune ? Parce que j’ai moi aussi ma préférence. Ne me dis pas que tu penses aux deux !

- Qu’est-ce que tu me chantes ?

- Tu penses aux deux filles qu’on a croisées pas loin du bar, pas vrai ? Un peu jeunes, peut-être.

Bon, admettons. Mais de jolis petits lots. Et puis elles faisaient plus mûres que leur âge. Parce que tu trouves, peut-être, que ce n’était pas une bonne idée de leur demander si elles voulaient nous accompagner ? C’est sûr, le « on est au collège » m’a un peu refroidi, mais au moins, comme ça, no regrets ! C’est le plus important, pas vrai ?

- …

- Laisse-moi te raconter une histoire que me raconte souvent mon père.