Identification

Articles taggés avec: Chloé Fage

Sur l’écriture, Charles Bukowski

Ecrit par Chloë Fage , le Mardi, 17 Octobre 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, USA, Essais, Au Diable Vauvert

Sur l’écriture, septembre 2017, trad. anglais (USA) Romain Monnery, 338 pages, 20 € . Ecrivain(s): Charles Bukowski Edition: Au Diable Vauvert

 

Sur les différents ouvrages écrits par le graveleux Bukowski, du criard Journal d’un vieux dégueulasse à la prose bouleversante de L’amour est un chien de l’enfer, l’acte d’écriture n’est jamais mis en scène. Au cœur de ces récits urbains tout droit sortis des tripes et du foie cirrhosé de l’auteur, la question du processus d’écriture et du statut d’écrivain semble toujours mal à propos.

Et pourtant, l’ouvrage Sur l’écriture publié aux éditions Au Diable Vauvert réussit à concentrer toute la pensée et les réflexions de Bukowski sur son statut d’écrivain et surtout sur sa nécessité d’écrire, lui qui possédait un « ruban de machine à écrire (…) emmêlé avec [son] cordon ombilical ». Une anthologie de lettres envoyées par l’auteur américain aux divers éditeurs, directeurs de revues, écrivains, qui lui permettent de dézinguer Burroughs, Ginsberg et Miller, de même que toute injonction littéraire : « Il n’y a aucune excuse pour une création mutilée par les directives de l’académisme qui dit : la forme, la forme, la forme !! Autant foutre les mots en cage ! Autorisons-nous l’espace et l’erreur, l’hystérie et la peine ».

Contes du Nil Blanc et du Nil Bleu, Yacoub Artin Pacha

Ecrit par Chloë Fage , le Mardi, 22 Août 2017. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Pays arabes, Contes

Contes du Nil Blanc et du Nil Bleu, Editions du Jasmin, Coll. Contes d’Orient et d’Occident, juin 2016, Illust. Denitza Mineva, 60 pages, 12 € . Ecrivain(s): Yacoub Artin Pacha

 

À mi-chemin entre les Fables de la Fontaine et les Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar, cet ouvrage illustré nous fait sillonner les rives du Nil au rythme de contes ancestraux. Le renard et le corbeau, Le lièvre et la girafe, Le marchand et les singes… Autant de récits collectés dans les tribus du Soudan égyptien mettant en scène la cohabitation entre personnages du règne animal et humains. Chaque conte se solde par une morale souvent énigmatique ancrée dans un univers des plus fantastiques : les animaux y discutent de Dieu, les femmes caressent les lions, les hommes se métamorphosent en roi des singes ou se font emporter par des nymphes appelées « Herryeh ».

Un folklore soudanais au lyrisme certain, collecté par l’historien et homme d’état égyptien Yacoub Artin Pacha, lorsqu’il partit à la rencontre de ces tribus en 1908. Rapportés par des enfants croisés en chemin ou des missionnaires rencontrés lors de l’exploration, ces récits constituent l’une des rares traces d’une tradition littéraire et orale à cet endroit précis du globe.