Identification

Articles taggés avec: Mahdi Yasmina

Un détail mineur, Adania Shibli (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Vendredi, 22 Janvier 2021. , dans Actes Sud, La Une Livres, Critiques, Les Livres, Bassin méditerranéen, Roman

Un détail mineur, Adania Shibli, novembre 2020, trad. arabe, Stéphanie Dujols, Khaled Osman, 128 pages, 16 € Edition: Actes Sud

 

De désert et de sang

Adania Shibli, née en 1974, diplômée en 2009 d’un PHD en Sciences de la communication de l’East London University, a publié, chez Actes Sud, Reflets sur un mur blanc (2004) et Nous sommes tous à égale distance de l’amour (2014). L’auteure palestinienne a reçu en 2002 et 2004 le prix du Roman de la Fondation Qattan.

Tout d’abord, dressons un bref historique : la Palestine, dont l’existence est attestée depuis le Vème siècle avant J.-C. par Hérodote, puis partagée le 29 novembre 1947 avec le nouvel état hébreu, comprend aujourd’hui l’État d’Israël, les territoires occupés, la bande de Gaza et parfois également une partie du royaume de Jordanie, le Liban du Sud et le plateau du Golan. Elle correspond au Canaan de l’Âge du bronze. Elle est consacrée terre « sainte » du Christianisme, du Judaïsme et de l’Islam.

Le Jardin d’Abdul Gasazi, Chris Van Allsburg (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Mercredi, 13 Janvier 2021. , dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Jeunesse

Le Jardin d’Abdul Gasazi, Chris Van Allsburg, éditions d’Eux, décembre 2020, trad. Christian Duchesne, 28 pages, 17,50 €

 

L’Enchantement

Le Jardin d’Abdul Gasazi, superbe album cadeau, doté d’un ruban doré qui le ferme comme un présent, a été écrit et illustré par l’un des plus grands créateurs de livres-jeunesse, Chris Van Allsburg. Né en 1949 dans le Michigan, vivant à Boston, l’illustrateur américain a été récompensé trois fois par le prix Caldecott. Le titre, Le Jardin d’Abdul Gasazi, est d’emblée mystérieux, pouvant préfigurer un épisode des Mille et une nuits. Abdul, prénom très populaire d’origine arabe, signifie « le serviteur », un être à multiples facettes, pouvant exercer des professions commerciales, diplomatiques, artistiques. Souvenons-nous aussi que le jardin, qui comprend à la fois la notion d’aménagement durable ou saisonnier, est un terrain clos et limité où y sont cultivés des végétaux. Seul, le jardin japonais est entièrement minéral.

La vérité des masques, Essais et aphorismes, Oscar Wilde (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Vendredi, 08 Janvier 2021. , dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Rivages poche, Iles britanniques, Essais

La vérité des masques, Essais et aphorismes, octobre 2020, trad. anglais, Jules Cantel, François Dupuigrenet, 368 pages, 9,70 € . Ecrivain(s): Oscar Wilde Edition: Rivages poche

 

Éloge et dithyrambe : le critique en esthète

Oscar Fingal O’Flahertie Wills Wilde, dit Oscar Wilde, né le 16 octobre 1854, fut un des dramaturges les plus en vue de Londres. Condamné à deux ans de travaux forcés pour « grave immoralité », il mourut dans le dénuement à Paris, en 1906, à l’âge de 46 ans. Son ouvrage, La vérité des masques, Essais et aphorismes, est conçu comme une sorte de bréviaire critique, présenté ici dans la traduction historique de Jules Cantel et dont François Dupuigrenet Desroussilles, chartiste, a assuré la direction, la préface et traduit le chapitre des Maximes. Ces Maximes à l’usage des jeunes gens et pour l’instruction des personnes instruites sont rédigées sur un ton caustique. « Tout et son contraire » serait l’adage adopté par Wilde pour ses aphorismes brillants, traités sur un mode faussement désinvolte. Les vérités pratiques de l’opinion, c’est-à-dire les idées reçues, les stéréotypes, sont dévidés sous le rouet de la langue irrévérencieuse du grand auteur irlandais.

Kalila et Dimna, Conflits et intrigues, tome 2, Ramsay Wood (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Vendredi, 18 Décembre 2020. , dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Asie, Contes

Kalila et Dimna, Conflits et intrigues, tome 2, Ramsay Wood, éditions Desclée de Brouwer, octobre 2020, trad. Lucette Dausque, 360 pages, 8,80 €

 

Parole orphique

Kalila et Dimna sont des fables écrites en sanskrit à partir du Pañchatantra, anciennes de 2000 ans, traduites en arabe au VIIIe siècle, en moyen-persan et en syriaque au VIe siècle, et passées de l’Éthiopie à la Chine puis à l’Europe. Esope s’en inspira sans doute et La Fontaine y puisa la matière de son œuvre. Ces successions d’histoires s’entrecroisent, s’enrichissent de références mêlant des traditions culturelles, religieuses, profanes, de légendes populaires de l’hindouisme polythéiste et du bouddhisme monothéiste. Maints calligraphes et artistes de cour en ont révélé la beauté, spécialement à l’aide de sublimes miniatures. Les animaux dotés d’attributs humains se présentent comme des humains déguisés, les agents de la doctrine de la métempsychose, à divers états de la réincarnation. Il se trouve dans cette épopée la préfiguration de l’enfer, qui est aussi le territoire d’un dieu. Le recueil présent est accompagné de dessins en modèles réduits de G.W. Whitworth.

Ornithorama, Lisa Voisard (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi , le Vendredi, 11 Décembre 2020. , dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Jeunesse

Ornithorama, Lisa Voisard, éditions Helvetiq, octobre 2020, 208 pages, 24,90 €

Sanctuaire des oiseaux

C’est avec Ornithorama, un album-jeunesse raffiné, que Lisa Voisard nous invite à découvrir le petit peuple des oiseaux. La jeune auteure, illustratrice et graphiste, née en 1992 à Echallens, installée à Lausanne, réalise par ailleurs des objets décoratifs. Ornithorama est un abrégé initiateur d’ornithologie fort de 208 pages, au format 18 x 25 cm, relié et composé de tableaux de 85 oiseaux, tous mentionnés dans l’index. L’on voit un Étourneau sansonnet moucheté au recto de la pimpante couverture orangée, et au verso un Héron cendré, une Mésange bleue et un Grand-Duc d’Europe, les pages de garde étant vertes – la complémentaire du rouge.

Ceux que Lisa Voisard nomme « des êtres particuliers », êtres qu’elle examine, répertorie, dessine et observe longuement, chantent, volent, nidifient, nagent même. Ce memento graphique est très bien organisé et relate l’essentiel chez un nombre limité de volatiles. Comme chez les humains, un certain nombre d’entre eux migrent car nomades, d’autres, sédentaires, se fixent sur un territoire précis. Ces bêtes à plumes ne sont pas considérées ici comme un gibier à chasser ou à consommer mais comme des créatures à protéger, à respecter, qui vivent près de nous, nous accompagnent. Ce bestiaire comporte la gent des colombins, des échassiers, des gallinacés, des palmipèdes, des passereaux, des rapaces.