Identification

Essais

Ma philosophie et dialogues avec Edgar Morin, Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin

Ecrit par Patryck Froissart , le Mardi, 24 Juin 2014. , dans Essais, Les Livres, Critiques, La Une Livres

Ma philosophie et dialogues avec Edgar Morin, Editions de l’Aube, mars 2013, Coll. Monde en cours, 76 pages, 7 € . Ecrivain(s): Stéphane Hessel, Nicolas Truong, Edgar Morin

 

Après le succès phénoménal de son vigoureux manifeste Indignez-vous ! publié en 2010, on ne présente plus le regretté Stéphane Hessel, décédé à 93 ans en février 2013.

Ce riche petit volume est fait de deux parties.

La première, sous le titre L’espèce humaine n’a pas dit son dernier mot, est un dialogue entre le journaliste Nicolas Truong et le dynamique nonagénaire.

Edgar Morin se joint à Truong et à Hessel pour la seconde, intitulée Réinventer la politique.

Le premier titre exprime a priori la confiance indéfectible de Stéphane Hessel en l’homme, et sa certitude que l’espèce finira par s’ébrouer de ses travers tragiques, de ses élans de barbarie, de la haine qu’elle semble éprouver envers elle-même, de sa tendance maladive à l’autodestruction.

Egypt An II, Fawzia Assad

Ecrit par Nadia Agsous , le Samedi, 21 Juin 2014. , dans Essais, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Histoire

Egypt An II, Edition Chèvrefeuille étoilée, Collection D’un Espace L’autre, novembre 2013, 101 pages, 7 € . Ecrivain(s): Fawzia Assad

 

Démocratie à l’égyptienne ?

En novembre 2013, quatre mois après le coup d’Etat du 3 juillet 2013 mené par l’armée contre le président Mohamed Morsi, Fawzia Assad, essayiste et écrivaine, publie un essai intitulé Egypt An II.

A travers cet essai de 101 pages, au fil des pages, l’auteure s’évertue à reconstituer les événements qui ont secoué l’Egypte, de janvier 2011 à juillet 2013. Elle met en lumière les raisons qui ont conduit à la destitution du président M. Morsi ainsi que le rôle que le « peuple égyptien » et l’armée ont joué dans cette déposition.

Son objectif ? Informer. Rendre compréhensible ce qui s’est réellement passé dans ce pays afin de proposer une autre version que celle propagée par les médias occidentaux. Car de son point de vue, les « analyses, reportages sont biaisés, tronqués et ne reflètent ni la réalité des faits eux-mêmes, ni la profondeur politique qu’ils signifient ».

Raymond Aubrac, Résister, reconstruire, transmettre, Pascal Convert

Ecrit par Vincent Robin , le Mardi, 17 Juin 2014. , dans Essais, Les Livres, Livres décortiqués, La Une Livres, Seuil, Histoire

Raymond Aubrac, Résister, reconstruire, transmettre, mai 2014, 710 pages, 25 € . Ecrivain(s): Pascal Convert Edition: Seuil

 

Parmi les gens illustres qui disparaissent, selon une loi de l’extinction hélas sans remède y compris pour eux, en quantité réduite se dénombrent les individus élevés à la célébrité par leur qualité d’esprit et leur marquante philanthropie. Ils sont assurément alors ceux dont le bilan d’existence laisse apparaître une assez visible concordance entre adhésion philosophique déclarée et comportement courant.

Sous ce rapport, « cent ans d’exactitude » pourraient ainsi labéliser l’étonnante biographie de celui dont il sera question ici, qui traversa de part en part le tumultueux siècle dernier des deux guerres mondiales, mais avec un singulier talent d’homme du savoir et du devoir humanistes. Emporté il y a deux ans par son âge avancé (98 ans), le combattant-résistant, ingénieur et diplomate Raymond Aubrac se sera en effet distingué sa vie durant dans cet art de la cohérence éprouvé par la traversée du temps, aussi en dépit d’infortunés dénigrements dont il aura été la cible jusqu’au soir de son expérience.

Le crépuscule de la démocratie, Nicolas Grimaldi

Ecrit par MCDEM (Murielle Compère-Demarcy) , le Vendredi, 06 Juin 2014. , dans Essais, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Grasset

Le crépuscule de la démocratie, mai 2014, 160 pages, 11 € . Ecrivain(s): Nicolas Grimaldi Edition: Grasset

 

Philosophe et essayiste, auteur de L’Effervescence du vide, Les théorèmes du moi et Métamorphoses de l’amour, grand lecteur de Proust et de Descartes auxquels il a consacré de nombreux essais, Nicolas Grimaldi change de champ d’investigation et inaugure avec Le crépuscule de la démocratie un nouveau terrain et un nouvel angle d’attaque : celui de la politique.

La problématique de cet essai publié dans la petite collection blanche aux éditions Bernard Grasset pose la question suivante : La démocratie moderne serait-elle devenue une réalité trop fragile, et trop éloignée de ses propres principes, pour être confiée aux manipulateurs qui prétendent l’incarner ?

Le ton sarcastique parcourt la formulation de la question, mais le propos est ici celui d’une réflexion de fond, et l’objectif est de mieux comprendre l’état des lieux actuel de notre système démocratique.

La parole humiliée, Jacques Ellul

Ecrit par Olivier Bleuez , le Mercredi, 04 Juin 2014. , dans Essais, Les Livres, Critiques, La Une Livres, La Table Ronde - La Petite Vermillon

La parole humiliée, Éd. La Table Ronde, La Petite Vermillon, février 2014, 423 pages, 10,20 € . Ecrivain(s): Jacques Ellul Edition: La Table Ronde - La Petite Vermillon

 

Jacques Ellul est un grand penseur de la technique et cela se ressent dans cet essai, même si l’objet principal de celui-ci n’est pas l’envahissement de notre monde par la technique mais plutôt la différence entre image et parole. Il est vrai que cette différence, ce déséquilibre en faveur de l’image, est en partie dû à l’avènement de techniques étendues aux masses.

Ce que défend Ellul peut être condensé dans cette citation (page 45) : « La parole est seule relative à la Vérité. L’image est seulement relative à la réalité ».

C’est souvent un cliché d’affirmer l’aspect prémonitoire de ce qu’écrit un penseur. Mais ici, force est de constater que pour un livre écrit en 1979 (bien avant le règne mondial du numérique), nombre de paragraphes nous éclairent encore sur notre monde actuel. En voici deux exemples parmi les plus impressionnants :