Identification

Les Livres

Vous ne connaitrez ni le jour, ni l'heure, Pierre Béguin

Ecrit par Laurent Bettoni , le Lundi, 08 Avril 2013. , dans Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, Récits, Philippe Rey

Vous ne connaîtrez ni le jour ni l’heure, 2013, 188 p., 17 € . Ecrivain(s): Pierre Béguin Edition: Philippe Rey

 

 

À quoi ressembleront les derniers instants que nous passerons avec nos proches, en particulier avec nos parents ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre quand on ne connaît justement ni le jour ni l’heure à l’avance. Pierre Béguin essaie pourtant d’apporter une réponse dans ce roman consacré à l’euthanasie. Car il le peut, puisque l’action se déroule en Suisse, où cette pratique est autorisée.

Les parents du narrateur décident de planifier le moment de leur mort, afin d’échapper l’un et l’autre à la lente déchéance que subit leur corps. Trois semaines avant la date fatidique, ils informent leur fils de leur volonté de mettre fin à leurs souffrances. Trois longues semaines durant lesquelles celui-ci apprend à se familiariser avec cette idée, à l’apprivoiser, à l’accepter.

Vent violent, Gilles Brancati

Ecrit par Bernard Schrepel , le Lundi, 08 Avril 2013. , dans Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman

Vent violent, Chum Editions, mars 2013, 190 pages, 16,00 € . Ecrivain(s): Gilles Brancati

 

 

Le livre commence par son titre qui est judicieusement choisi. On reste dans l’attente de l’explication de ce choix jusqu’à la fin. En dire plus risquerait de dévoiler l’histoire dont il faut dire qu’elle est à plusieurs facettes. Elle se déroule sur deux continents, en Europe et au Sahara occidental. Deux histoires intimement liées jusqu’au dénouement final qui réserve une surprise de taille et permet au lecteur de comprendre le contenu de ces deux mots, vent et violent.

L’intrigue est originale et s’appuie pour sa partie saharienne sur des évènements historiques réels : l’aide des Forces Françaises, et en particulier de l’aviation, dans la résolution du conflit entre le Front Polisario et la Mauritanie dans les années soixante-dix. L’auteur a pris soin de donner les informations nécessaires sur cette opération, dite opération Lamentin, sans en faire un manuel d’histoire. Ainsi, le décor est planté et n’encombre pas.

Tous les hommes de ce village sont des menteurs, Megan K. Stack

Ecrit par Cathy Garcia , le Samedi, 06 Avril 2013. , dans Les Livres, Recensions, La Une Livres, USA, Récits

Tous les hommes de ce village sont des menteurs, traduit Martial Lavacourt, Éd. rue Fromentin, janvier 2013, 412 p. 20 € . Ecrivain(s): Megan K. Stack

 

Ce livre dont le titre évocateur fait référence à une parabole, « S’il dit la vérité, alors il ment. S’il ment, alors il dit la vérité », est un livre dont il est difficile de parler tellement il remue en nous nombre de questionnements et d’émotions. On s’y enfonce, au fur et à mesure de la lecture, avec une sensation de poids grandissante, sans doute de la même façon que l’auteur a vécu toutes ces expériences, ces rencontres, en tant que reporter de guerre, comme on dit.

Et il s’agit bien de ça, effectivement, mais comment rapporter ainsi des évènements aussi brutaux sans s’y retrouver totalement impliqué, chamboulé, transformé pour toujours ? C’est impossible, et pourtant il y a une nécessité de rapporter l’irracontable, de raconter pour celles et ceux qui n’ont pas ou plus de voix, voire de vie.

L'enfant bleu, Henry Bauchau

Ecrit par Maxime Rouguillem , le Samedi, 06 Avril 2013. , dans Les Livres, Recensions, La Une Livres, Roman, Babel (Actes Sud)

L’Enfant Bleu, 384 pages, 9,70 € . Ecrivain(s): Henry Bauchau Edition: Babel (Actes Sud)

 

« Si je vis ces trajets dans la fatigue du corps, la lassitude de l’esprit, lui les vit sans doute dans la peur écrasante des autres, la crainte de se dénoncer en laissant voir qu’il n’est pas conforme, pas comme les autres ».


Je cherchais dans cette lecture à venir un peu de douceur, de légèreté et d’insouciance ; une douce accalmie dans les tracas du quotidien. Je ne m’étais pas imaginé un seul instant que j’allais tomber sur une œuvre aussi compliquée, angoissante, comme un cri primal qui résonne et continue à vous hanter. L’Enfant Bleu, c’est l’histoire d’une rencontre entre Véronique, une psychanalyste tendre et affectueuse, et Orion, dont elle a la charge. Pour aider à surmonter les angoisses du patient-adolescent gravement perturbé, elle décide d’utiliser son talent en l’orientant vers le dessin et la peinture, censés être cette forme de catharsis qui le libérera de ses démons et l’aidera à appréhender les difficultés du quotidien.

De l'utilité du genre, Joan W. Scott

Ecrit par Arnaud Genon , le Vendredi, 05 Avril 2013. , dans Les Livres, Recensions, Essais, La Une Livres, Fayard

De l’utilité du genre, trad. de l’anglais (USA) par Claude Servan-Schreiber, 2012, 224 p. 18,50 € . Ecrivain(s): Joan W. Scott Edition: Fayard

 

 

A la lueur du genre


Avec Judith Buttler, Joan W. Scott est une des plus grandes théoriciennes du « genre ». Ce champ d’étude, appelé « gender studies » outre-Atlantique, se développe en France seulement depuis une quinzaine d’années alors qu’il a été initié par les féministes anglo-américaines au milieu des années 1970.

Ces pionnières de la notion mettaient déjà en avant « la dimension fondamentalement sociale des distinctions basées sur le sexe. Le mot dénotait un rejet du déterminisme biologique implicite dans l’emploi de termes tels que “sexe” ou “différence sexuelle” ».