Identification

Chroniques régulières

Je veux que mon pays ressemble aux pays des impies !, par Amin Zaoui

Ecrit par Amin Zaoui , le Mardi, 21 Août 2018. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Nous sommes musulmans, donc nous sommes parfaits ! Ainsi ronronne ce vieux disque rayé tournant sur un vieux phonographe, depuis des siècles ! Et depuis des siècles les musulmans avancent les pieds enfouis dans la boue de leur Histoire et les têtes pendues aux illusions ! Sous-développement. Guerres. Famines. Peur. Haines. Dictatures. Théocratie. Prêches. Et hypocrisie.

En toute franchise, pourquoi est-ce que je veux que mon pays ressemble aux pays des impies ? Bien que la nouvelle Constitution, les autres anciennes aussi d’ailleurs, nous apprend matin et soir, noir sur blanc, selon l’article 2, que nous sommes musulmans, par naissance, par la force, par la loi ou par la foi, je rêve de voir mon pays ressembler aux pays des impies, similaire aux pays des qoffars ! Je rêve de me réveiller, par un bon matin, à Alger, à Oran, à Constantine ou à Tamanrasset, et voir les rues de nos villes et de nos villages propres et où les gens souriants, confiants en leur avenir, femmes et hommes se précipitent vers le métro pour rejoindre leur lieu de travail à l’heure, dans l’espoir de construire un grand pays appelé l’Algérie ! Comme le font les femmes et les hommes dans les pays des impies !

Les Moments forts (13) : Brad Mehldau à la Philharmonie, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 12 Juillet 2018. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

 

Donnant corps, à la Philharmonie, avec Three pieces after Bach, à un projet créé au Carnegie Hall (New York) en 2015, Brad Mehldau nous permet de saisir ce qu’est le passé, ce qu’est l’enfance.

En faisant en sorte que s’enlacent – dans le temps long, dilaté, de notre présent – des phrases musicales tombées de lui, à l’issue de sa lecture éblouie de Bach, et des pièces empruntées au Clavier bien tempéré : prélude n°3 en do dièse majeur (BWV 848) ; prélude n°1 en do majeur (BWV 870) ; fugue n°16 en sol mineur (BWV 885) ; prélude n°6 en ré mineur (BWV 851) ; prélude n°7 en mi bémol majeur (BWV 852) ; prélude et fugue n°20 en la mineur (BWV 865).

éphémérides créatives - Honoré de Balzac, par Jean-Marc Dupont

Ecrit par Jean-Marc Dupont , le Mercredi, 11 Juillet 2018. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

« L’amour a ses intuitions, comme le génie a les siennes »

Le 20 mai 1799, naissance de l’écrivain Honoré de Balzac (mort le 18 août 1850). Il laisse une œuvre littéraire imposante, avec La comédie humaine, ensemble de plus de 90 ouvrages, répartis en trois ensembles (études de mœurs, études philosophiques et études analytiques) pour dresser une « histoire naturelle de la société ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Honoré_de_Balzac

On trouvera ici [1] une étude sur la créativité de l’écrivain qui illustre probablement toute la complexité du processus créatif entre facteurs cognitifs, conatifs et émotionnels et parfois des facteurs de vulnérabilité à la psychose. Sur le plan cognitif, par exemple, les auteurs expliquent que « lorsque Balzac a un épisode hypomaniaque, les associations abondent et se font, tout comme pour la mémoire, sur un mode visuel, au moyen d’images », au risque de perdre toute cohérence. Et sur le plan conatif, ils évoquent le non-conformisme ou encore la motivation expliquant que « Balzac accède par sa création littéraire au statut de “pur esprit”, échappant aux contraintes ordinaires matérielles de temps et de lieu ».

Le hadj ou la rente divine !, par Amin Zaoui

Ecrit par Amin Zaoui , le Mardi, 10 Juillet 2018. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Tout ce qui s’achète se vend. Dans la terre d’islam tout est à vendre. Tout est à acheter. On vend Dieu. On vend la religion. On vend une place au paradis. On vend du pétrole. On vend des dattes. On vend les migrants. On vend des tomates. On vend les pays. On vend les versets. On vend les Lieux saints. On vend des hassanat. On vend l’ombre sur les plages. On vend le sable des plages. On vend le vent. On vend tout parce qu’il y a un acheteur pour tout.

Au fur et à mesure que la guerre dans la région du Moyen-Orient réclame plus d’argent, et afin de payer les factures des usines d’armes américaines, l’Arabie Saoudite trouve en el hadj, le pèlerinage, un moyen de recouvrement opportun. La rente divine !

Au fur et à mesure que le projet saoudien titanesque futuriste appelé Neom sort des sables, un projet du rêve où les taxis volants remplacent les tapis volants, réclamant plus de ressources d’argent, l’Arabie Saoudite augmente dans les taxes des hadjis.

Éphémérides créatives - Gustave Flaubert : « De la forme naît l’idée »

Ecrit par Jean-Marc Dupont , le Jeudi, 05 Juillet 2018. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

Le 8 mai 1880, disparition de l’écrivain français Gustave Flaubert (né le 12 décembre 1821).

 

http://flaubert.univ-rouen.fr/

Ici [*] André Verlhac tente « de montrer avec quelle étonnante exactitude les traits de personnalité et de comportement de Gustave Flaubert répondent à ceux du créatif type dépeint par Madame Florence Vidal » en croisant son analyse avec des indices que Flaubert lui-même a écrit dans diverses lettres qui font de sa correspondance un véritable trésor pour mieux cerner son profil créatif.