Identification

Chroniques régulières

Éphémérides créatives : Virginia Woolf, Pierre Boulle (par Jean-Marc Dupont)

Ecrit par Jean-Marc Dupont , le Mercredi, 20 Mars 2019. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

Virginia Woolf :

« C’est écrire qui est le véritable plaisir ; être lu n’est qu’un plaisir superficiel ».

« La vérité ne peut être atteinte qu’en rassemblant une grande variété d’erreurs ».

 

Le 25 janvier 1882, naissance de la femme de lettres anglaise Virginia Woolf (morte le 28 mars 1941)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Virginia_Woolf

Linda Anderson explique ici [L1] que « si vous lisez les cahiers publiés d’écrivains célèbres, vous constaterez qu’ils les utilisent souvent comme l’endroit où ils ‘se détendent’ pour écrire et où ils réfléchissent sur leur processus créatif. Par exemple, Virginia Woolf a souvent réfléchi à son processus d’écriture dans son journal. Parce que le journal ne ‘compte pas comme écrit’, elle a pu l’écrire dans un ‘galop rapide au hasard’. Elle a trouvé que ce genre d’écriture non préméditée et occasionnelle donnait souvent de bons ‘accidents’ et de précieuses découvertes » et de citer un fragment de ses notes (20 janvier 1919) :

Éphémérides créatives : John Steinbeck, Rudyard Kipling (par Jean-Marc Dupont)

Ecrit par Jean-Marc Dupont , le Mardi, 12 Mars 2019. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

John Steinbeck :

« A man without words is a man without thought ».

« Les idées, c’est comme les lapins, vous en achetez deux, vous apprenez comment vous en occuper et rapidement vous en avez une douzaine ».

 

Le 20 décembre 1968, disparition de l’écrivain américain John Steinbeck (né le 27 février 1902)

Il a reçu le prix Nobel de Littérature en 1962 pour l’ensemble de son œuvre littéraire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Steinbeck

Peaux d’écriture (6) « Chaque poème est une navette » (par Nathalie de Courson)

Ecrit par Nathalie de Courson , le Jeudi, 07 Mars 2019. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

Trajectoire déroutée de Sanda Voïca (Lanskine, 2018)

Trajectoire déroutée, que Sanda Voïca dédie à sa fille disparue Clara Pop-Dudouit (1994-2015), est un recueil de poèmes dont Didier Ayres a justement souligné ici l’absence de pathos et la profonde sobriété (http://www.lacauselitteraire.fr/trajectoire-deroutee-sanda-voica-par-didier-ayres).

Je voudrais à mon tour entrer dans ce texte et m’approcher de son « je » solitaire qui, dans des vers courts et dépouillés, présente dès les premiers mots un corps profondément atteint :

 

C’est quoi une fenêtre ?

Mon squelette récent.

J’ai soif

de la tombe blanche

ovale dans mon corps.

La Styx Croisières Cie (I) Janvier 2019 (par Michel Host)

, le Mardi, 05 Mars 2019. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

 

« – Père Ubu : De par ma chandelle verte, le roi Venceslas est encore bien vivant ; et même en admettant qu’il meure, n’a-t-il pas des légions d’enfants ?

– Mère Ubu : Qui t’empêche de massacrer toute la famille et de te mettre à leur place ?

– Père Ubu : Ah ! Mère Ubu, vous me faites injure et vous allez passer tout à l’heure à la casserole.

– Mère Ubu : Eh ! pauvre malheureux, si je passais par la casserole, qui te raccommoderait tes fonds de culotte ?

– Père Ubu : Eh vraiment ! Et puis après ? N’ai-je pas un cul comme les autres ?

– Mère Ubu : À ta place, ce cul, je voudrais l’installer sur un trône. Tu pourrais augmenter indéfiniment tes richesses, manger fort souvent de l’andouille et rouler carrosse par les rues ».

Alfred Jarry, Ubu Roi, Sc. 1ère, Acte premier

Jules de Montalenvers de Phrysac : noté dans le Livre de mes Mémoires

Éphémérides créatives : James Joyce, Lewis Carroll (par Jean-Marc Dupont)

Ecrit par Jean-Marc Dupont , le Lundi, 18 Février 2019. , dans Chroniques régulières, Les Chroniques, La Une CED

James Joyce :

« Les erreurs sont les portes de la découverte ».

« Ce qui importe par-dessus tout dans une œuvre d’art, c’est la profondeur vitale de laquelle elle a pu jaillir ».

Le 13 janvier 1941, disparition du romancier et poète irlandais James Joyce (né le 2 février 1882)

https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Joyce

Ici [L1] Eric Bulson rappelle que « Joyce a affirmé que Vico était important pour le processus de création ». Or en découvrant la traduction française d’un ouvrage de GB Vico, Jean-Louis Le Moigne s’exclame ici [L2] : « Comment avions-nous pu ignorer si longtemps cette discussion critique très soigneusement argumentée du discours cartésien ? Nous disposions d’un ‘autre Discours pour bien conduire sa raison’, présenté de façon pédagogique […] discours alternatif formé dans le même creuset culturel que celui du discours cartésien, celui des cultures gréco-latines auxquelles on accédait en Europe au XVIIème siècle. Mais au lieu de restreindre l’usage de la raison au seul usage de la Syllogistique parfaite, comme le voulaient les quatre préceptes du Discours Cartésien, le Discours Vicéen en appelait plus aux Topiques et à la Rhétorique ».