Identification

La Une Livres

Dans ma jeunesse, Albert Jacquard

Ecrit par Valérie Debieux , le Mercredi, 27 Juin 2012. , dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Biographie, Récits, Stock

Dans ma jeunesse, avril 2012, 110 pages, 10 € . Ecrivain(s): Albert Jacquard Edition: Stock

 

« Qui est Albert Jacquard ? », cette question, l’auteur se la pose au début de son ouvrage. Prenant, à l’aune de sa réflexion, le fameux mot de Socrate « Connais-toi toi-même », Albert Jacquard écrit :

« Avant de tenter un effort de compréhension de l’univers qui m’entoure, il est certes de bonne stratégie de commencer par un exercice de lucidité sur ma propre personne. […] C’est désormais à moi d’oser rechercher en toute sincérité : qui suis-je ? qu’ai-je fait de moi ? […] Dans ce magma, comment distinguer ce qui a réellement constitué ma jeunesse de ce qui n’est qu’affabulations imaginées, à propos de cette période, par l’homme d’aujourd’hui ».

Albert Jacquard signe une biographie mêlant introspection et concision. Témoignage d’un parcours de vie peu ordinaire. Comme toute existence, la sienne a connu son lot d’imprévus et de rebondissements :

Les témoins de la mariée, Didier Van Cauwelaert

, le Mercredi, 27 Juin 2012. , dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, Le Livre de Poche

Les Témoins de la mariée, Didier van Cauwelaert, Le Livre de Poche, avril 2012, 194 p. 6,10 € . Ecrivain(s): Didier Van Cauwelaert Edition: Le Livre de Poche

A quelques jours de Noël, Marc, photographe de renom, coureur de jupons, annonce à ses quatre meilleurs amis qu’il va se marier dans moins d’une semaine. Il a trouvé en la personne de Yun-Xiang, une jeune Chinoise, la femme de sa vie. Celle-ci atterrira à Paris très bientôt. Les quatre amis tirent au sort : deux seront les témoins de Marc, les deux autres ceux de son élue, selon le désir du photographe.

Dans la nuit qui suit, Marc se tue en voiture.

Les quatre amis se retrouvent afin d’aller accueillir Yun-Xiang à l’aéroport et, par fidélité pour leur ami, ils décident de ne pas lui annoncer tout de suite qu’elle est veuve avant même d’être mariée.

Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est qu’ils ne seraient pas les seuls à tirer les ficelles…

« En vingt ans d’amitié, nous avions perdu des êtres chers, bien sûr, mais jamais “ensemble”. Les parents de Jean-Claude, la sœur de Marlène, un flirt de Lucas, mon chien… A chaque fois, par pudeur ou par manque d’occasion, nous avions fait deuil à part. Avec la certitude que, si vraiment ça devenait trop dur, nous pourrions toujours trouver du réconfort. Là, notre émotion commune ne faisait que multiplier la douleur, amplifier le vide » (pages 20-21).

Revue Dissonances N°22 - Rituels

Ecrit par Léon-Marc Levy , le Mardi, 26 Juin 2012. , dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Revues

La revue Dissonances N°22 – été 2012 – a choisi pour sous-titre « Rituels ». Parfaite mouture pour névrosés obsessionnels. Un régal.

Dans une mise en page soigneusement désordonnée et graphiquement dérangeante, les textes et articles de cette livraison nous interrogent sur le cœur du symptôme obsessionnel : la répétition, l’ « ostinato » diraient les baroqueux italiens.

 

« Liturgie anodine du matin, entre tartines beurrées et café noir, envoûtement nuptial avec ses robes blanches et ses cantiques, conditionnement pavlovien, danses de houri en quête d’extase, ritournelle poussiéreuse des dimanches de la vie (…) »

 

Côme Fradaigue ouvre la danse en un petit « édito » construit sur le champ lexical de l’obsession : rituel, ritournelle, liturgie. La métaphore musicale surgit, inévitable. Comment faire autrement dans une revue qui s’intitule « dissonances » et c’est bien la structure du KV 465 de Wolfgang que l’on retrouve ici, dans une construction qui allie les harmonies les plus classiques et les « dérapages » plus ou moins contrôlés.

La bibliothèque idéale de Yan Lespoux

Ecrit par Yan Lespoux , le Mardi, 26 Juin 2012. , dans La Une Livres, Les Livres, La bibliothèque idéale

 

1.Triggerfish Twist, de Tim Dorsey : Noir et totalement déjanté. Un roman qui se lit en riant.

 

2.La griffe du chien, de Don Winslow : un roman foisonnant sur 25 ans de guerre contre la drogue entre Mexique et USA.

 

3.Le Sabot du Diable, de Kem Nunn : l’alliance parfaite entre noir et nature writing

 

4.Les minutes noires, de Martin Solares

 

5.Comme une fleur, de Richard Stark

 

6.L’agneau, de Christopher Moore

Voyages sur Chesterfield, Philippe Coussin-Grudzinski

Ecrit par Cathy Garcia , le Lundi, 25 Juin 2012. , dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman, Récits, éditions intervalles

Voyages sur Chesterfield, 2012, 128 p. 15 € . Ecrivain(s): Philippe Coussin-Grudzinski Edition: éditions intervalles

 

Ce court récit, s’étalant sur une seule nuit de 0h07 à 7h00 du matin d’un mois de février pluvieux dans un appartement parisien, fait sans concession le portrait socio-zoologique de notre société contemporaine. Un portrait cynique mais réaliste d’un monde grotesque et un autoportrait d’une jubilatoire sincérité. Dans ce qui pourrait être comme des pages d’un journal intime, Philippe, jeune surdiplômé au chômage, expose comment il préfère se vautrer dans l’ennui le plus total, ponctué de petites rapines de produits de luxe, que de se plier aux hypocrisies, au fiel et à la poussée de dents, dont il faut faire preuve pour tracer sa route de paillettes dans le monde. « Pour remplacer mes pulls en cachemire à moindre frais, je retire habilement l’étiquette antivol dans les cabines d’essayage et je mise sur mon physique de fils de bonne famille pour déjouer la vigilance des hommes en noir à l’entrée des magasins ». Un monde top high-tech, celui des grands groupes de média, des « maîtres du monde », qu’il a connu alors qu’il était, il n’y a pas si longtemps, ce jeune con sous-employé lors de stages café/photocopies légèrement amélioré mais sans intérêt. Parcours obligatoire de tous les jeunes loups bien équipés pour espérer grimper rapidement l’échelle du paradis social, mais pour cela mieux vaut ne pas avoir trop soif d’Idéal.