Identification

Arts

La beauté du monde La littérature et les arts, Jean Starobinski (2nde critique)

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Samedi, 29 Octobre 2016. , dans Arts, Les Livres, Critiques, Essais, La Une Livres, Gallimard

La beauté du monde La littérature et les arts, édition de Martin Rueff, juin 2016, 1344 pages, 30 € . Ecrivain(s): Jean Starobinski Edition: Gallimard

 

Une centaine d’études, où brille une « exigence de clarté et de partage », composées sur plus de soixante ans et ayant trait aux arts. La littérature, d’abord : Baudelaire, Bonnefoy, Celan, Char, Jaccottet, Jouve, Kafka, Mallarmé, Valéry… Mais aussi les arts de l’œil : Balthus, Füssli, Goya, Michaux, Ostovani, Sima, Van Gogh… Mais aussi les arts de l’oreille : Mahler, Monteverdi, Mozart…

Si ces études se trouvent rassemblées sous le titre La beauté du monde, c’est parce que « la littérature et les arts répondent à la beauté du monde et le critique, premier lecteur, spectateur et auditeur, célèbre la réponse de ceux-là pour chanter celle-ci » (Martin Rueff).

Répondre… Ainsi que le constate Marsile Ficin dans son commentaire sur le Banquet de Platon (V, 2), « le mot grec kallos signifie en latin beauté. La beauté est donc cette grâce elle-même de la vertu, de la figure ou de la voix qui appelle et attire l’âme vers elle – ad se vocat et rapit ».

Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes, Catherine Balet

Ecrit par Jean-Paul Gavard-Perret , le Mardi, 18 Octobre 2016. , dans Arts, Les Livres, Critiques, La Une Livres

Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes, with Ricardo Martinez Paz, Dewi Lewis Publishing Londres, 2016 . Ecrivain(s): Catherine Balet

 

 

Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes est le fruit d’une collaboration entre Catherine Balet et celui qui est devenu à la fois sa muse et son « modèle » dans l’art photographique. A travers ce jeu, la créatrice se pose la question de ce qui accorde à une photographie le statut d’icône.

Ayant rencontré il y a trois ans Ricardo Martinez Paz à Arles, elle l’a métamorphosé en renversant les rôles, une muse et son « complice ». Les deux ont revu des grands classiques de la photographie et Catherine Balet a inséré ensuite la silhouette de Ricardo sur chacun des clichés en prouvant de facto comment les techniques nouvelles modifient les données premières de la représentation. Ses clichés en deviennent la re-présentation.

6 Moments Musicaux, Hoffmann et al.

Ecrit par Didier Smal , le Vendredi, 30 Septembre 2016. , dans Arts, Les Livres, Critiques, La Une Livres, Folio (Gallimard), Anthologie

6 Moments Musicaux, Hoffmann et al., janvier 2016, 240 pages, 7,10 € Edition: Folio (Gallimard)

 

Tout l’art de l’anthologie réside en deux points essentiels : choisir un thème probant et choisir les œuvres idéales pour aborder ce thème, ou du moins les bons extraits. A ce compte, les 6 Moments Musicaux proposés par Sylvain Ledda dans la collection FolioPlus Classiques remportent pour l’essentiel les suffrages du lecteur.

La thématique est plus qu’intéressante : l’écriture de la musique, en particulier par les auteurs romantiques, représentés par cinq d’entre eux : Hoffmann, Janin, Balzac, Berlioz et Sand. Cela donne des pages oscillant entre le fantastique (la nouvelle signée Hoffmann, Le Chevalier Gluck, est exemplaire à ce titre, ainsi que celle signée Sand, bien qu’elle soit tardive – 1873) et l’émerveillement, ainsi que des tentatives éblouissantes de mettre la musique en mots – avant tout dans la nouvelle qui sert de pièce de résistance à cette anthologie, Gambara (1837) d’Honoré de Balzac, où l’auteur rend au passage hommage au génie de Beethoven.

Peindre debout, Dado

Ecrit par Marie-Josée Desvignes , le Vendredi, 23 Septembre 2016. , dans Arts, Les Livres, Critiques, Livres décortiqués, La Une Livres, L'Atelier Contemporain

Peindre debout, juin 2016, préface Anne Tronche, édition établie et annotée par Amarante Szidon, 288 pages, 25 € . Ecrivain(s): Dado Edition: L'Atelier Contemporain

 

 

« Dans un monde impitoyable fait d’interdits et de canons, l’art est le seul espace de liberté dans lequel, dès l’enfance, j’ai sauté sans élan », Dado

 

Peindre debout, publié par les Editions L’Atelier contemporain dans la collection Ecrits d’artistes, est un recueil de vingt-trois entretiens (enrichi d’une préface et d’une postface très importantes, de repères biographiques sur une quarantaine de pages et de nombreuses références et photographies d’œuvres, celles de Dado et celles qui ont compté pour lui) dans lesquels se révèle le portrait d’un homme complexe et émotionnellement riche et surtout d’un artiste aux multiples talents (dessin, peinture, gravure et sculpture).

Frida Kahlo Fashion as the Art of Being, Susana Martinez Vidal

Ecrit par Elisa Amaru , le Lundi, 12 Septembre 2016. , dans Arts, Les Livres, Critiques, La Une Livres

Frida Kahlo Fashion as the Art of Being, Susana Martinez Vidal, éd. Assouline, mars 2016, 150 ill., 184 pages, 175 €

 

« Je ne peins jamais de rêves ou de cauchemars. Je peins ma propre réalité », Frida Kahlo

 

Internationalement reconnues comme référence du livre d’art et de luxe, les éditions Assouline ont encore frappé fort avec Frida Kahlo Fashion as the Art of Being. Un nouveau titre qui propose de (re)découvrir sous l’angle de la mode l’œuvre de la plus célèbre des femmes peintres mexicaines !

Frida Kahlo (1907-1954) n’en finit pas de repeindre sa propre légende sur la toile du monde. Figure emblématique des courants du réalisme magique, du surréalisme, de l’art moderne, elle demeure l’héroïne par excellence : celle qui traverse la vie en transfigurant son art par ses souffrances. Frida Kahlo ne cesse de surprendre, et plus on la connaît, plus on l’aime ! Mariée à deux reprises au même homme, « l’ogre » fresquiste et peintre muraliste, Diego Rivera, avec qui elle formera un couple bigger than life, son parcours inspirant et sa personnalité unique, ses couleurs sans compromis ont inspiré Susana Martinez Vidal.