Identification

Ecrits suivis

Mère (13), par Didier Ayres

Ecrit par Didier Ayres , le Vendredi, 09 Décembre 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

Prends.

Merci.

Une mixtion de fer et de carbone.

Et l’anxiété ?

Toujours.

C’est un apprentissage, si tu veux.

Devant l’heure qui avance, je propose que nous buvions un peu de cette vieille liqueur qui a fait la renommée de notre famille.

Une chimère.

Fictions (anthologie) 6, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 09 Décembre 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Elle me regarde

Avec ses yeux de brume

 

Flottant sur les cheminées

 

*

 

Pendant ces quinze années

J’aurais aimé n’écrire pour vous

Qu’une comptine au goût de fleurs

 

*

Un palimpseste pour l’oubli ! (2), par Nadia Agsous

Ecrit par Nadia Agsous , le Vendredi, 02 Décembre 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

A leur tour, les occupant-es de la Basse Casbah mettent en branle leur machine à fabriquer les mythes :

« Mais non ! Mais non ! Vous êtes devenus fous ou quoi ? Mais non ! Ces êtres sont les petits-enfants des djinns des jardins du Roi Shahlilar qui ont pris des formes humaines ! Méfiez-vous ! Ils sont insidieux. Tantôt ils incarnent le bien, tantôt ils épousent le mal. Ils errent dans les interstices du temps et éliminent tout ce qui obstrue leur chemin. Ce sont eux qui ont égorgé les dix-huit poètes qui ont osé révéler à la face du monde leurs desseins meurtriers et destructeurs ! Ô hommes d’ici, rappelez-vous du jour où ils ont kidnappé et violé les huit filles du propriétaire du bar pour se venger de leur père qui incitait les hommes à la débauche et les éloignait du chemin d’Allah. Souvenez-vous de cette journée funèbre où les mots se sont tus. Où les cœurs se sont durcis. Ce jour du malheur où l’obscurité et la peur ont forcé les portes de vos vies empêtrées dans des angoisses d’une terrifiante complexité ».

Fictions (anthologie) 5, par Matthieu Gosztola

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 01 Décembre 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, Création poétique, La Une CED

Le ciel est ouvert

 

Il déverse son lait chaud

Comme le ferait un récipient pansu, à anse et à bec

 

*

 

Tu es peut-être le poisson coloré

Qui frétille dans mon âme

 

Désapprendre tout

 

*

Mère (12), par Didier Ayres

Ecrit par Didier Ayres , le Jeudi, 01 Décembre 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

Elle volait n’importe quoi, surtout au Prisunic et aux Galeries Lafayette. Des parfums, des broches, des parapluies. Mon père est venu deux fois au poste de police. Très en colère.

C’était une famille unie qu’elle a sciemment désunie.

Regarde.

Des bestioles rouges ?

J’ai compris.

L’abus des médicaments n’est pas neutre, et ça a des conséquences.

Boire. Je veux boire.