Identification

Ecrits suivis

Jean et Jean-Pierre Giraudoux : le poème du Père et du Fils (31)

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Jeudi, 30 Juin 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

Vous serez vêtu

De vos étoffes éclatantes

 

Vous aurez aux bras

Des chapelets de perles

 

Vous connaîtrez le soleil

L’envol d’un poussin adolescent (4), par Thomas Besch-Kramer

Ecrit par Thomas Besch-Kramer , le Mercredi, 29 Juin 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

L’âme de l’écrivain, l’âme du pilote.

Je crois que « mes » motivations, ce qui bougea en moi à l’adolescence, sont déterminantes pour devenir à la fois pilote et à la fois écrivain. Pilote, c’est avoir les fesses en l’air, c’est s’élever ; écrivain, c’est un rond de cuir qui creuse l’humus mémoriel. En fait, tous deux sont bien terriens, terrestres, mais l’un fuit pendant que l’autre reste et attend. Les glorieuses actions sont aussi à l’orée du bois pour tous deux – encore faut-il avoir la chance d’y être.

Ainsi, je fus récipiendaire d’un prix de critique de la littérature francophone en 2005, au Canada. Pour y aller, je pris l’avion, je louai une TransAm et je dormis dans l’ancienne prison rénovée en Youth Hostel à Ottawa !

Ainsi, après trois années de silence, je fus sélectionné avec mon camarade Scarfone – Monsieur Scarfone – pour le cours des pilotes de chasse ; c’était en 1991-1992 et je n’y croyais pas tant mes résultats en vol étaient médiocres ! D’autres prétendants – « incumbents » en Anglais américain – eurent pu y prétendre, mais j’avais été là, à l’escadrille 59S pour une soirée mémorable et des vols de nuit incroyables, en formation serrée sans lumière, en VMC et IMC ! Surtout, j’avais gardé le silence sur mes bleus à l’âme et j’avais discipliné mon âme toute tendue vers le but ultime – l’appontage de nuit qualification « hibou » et CP.

Voulfe (2 & 3), par Joëlle Petillot

Ecrit par Joelle Petillot , le Mardi, 28 Juin 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, Nouvelles, La Une CED

 

-2-

 

Elle s’éveilla le lendemain avec l’arrière-gorge râpée. Elle avait dû ronfler, mais quelle importance, puisque personne d’autre qu’elle n’occupait sa couche… Au fait, mais si !

Encore ensommeillée, elle se redressa un peu et le vit. Il n’avait pas bougé d’un pouce, couché à côté de ses pieds avec la même tranquillité que sur son paillasson la veille. Il aurait coincé une pancarte entre ses deux pattes de devant – dont l’une noire et étoilée –, avec je suis à la bonne place peint en rouge, que sa confiance n’eût pas semblé plus aveuglante.

Victoire, contente comme tout de le trouver là, se leva avec un vaste sourire, et dit en passant près du chien qui n’avait pas bronché : « T’es une bonne nature, toi ».

L’envol d’un poussin adolescent (2), par Thomas Besch-Kramer

Ecrit par Thomas Besch-Kramer , le Jeudi, 16 Juin 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, Nouvelles, La Une CED

 

L’argent.

L’argent et la motivation sont les nerfs de la guerre ; et c’est d’une maladie « nerveuse », psychiatrique que découle mon inaptitude médicale à pratiquer l’aviation… J’ai expliqué à la psychiatre du CPEMPN que je voulais rejoindre Dieu en Alpha jet ou en Mirage IIIB, voire en Rafale sinon en tant que spationaute !

Là, la coupe était pleine et je fus recalé !

Si j’économisais sur mes emplois-étudiant pour payer mes heures de vols françaises en aéroclub, si je faisais mes compte en prix relatifs (tel achat revient à tel nombre d’heures de vol), j’empruntais à la BNP rue du Bac pour aller voler et me former au Kansas. Ils proposaient les heures de vol à 30 dollars : imbattable ! La pub de l’école KCH le disait clairement : « Nous avons les prix les plus bas de l’hémisphère occidental ».

Crossroads, Chapitre troisième, par Benjamin Hofmann (récit interactif)

Ecrit par Benjamin Hoffmann , le Lundi, 13 Juin 2016. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

VOTEZ pour choisir la direction narrative du prochain épisode !

Julien, Français installé à Tokyo, a de plus en plus de difficultés à distinguer la réalité de la réalité virtuelle. Inspiré par Jacques le Fataliste et Person of Interest, par l’affaire Snowden et The Social Network, ce roman en cours d’écriture attend votre participation : avec Crossroads, le récit prend la direction que vous lui donnez.


Où notre héros trouve le moyen de se faire remarquer

Lecteur, vous me contrariez : c’est que j’entends vous parler de nouvelles technologies et vous passionner pour l’exploration d’un mystère, celui qui entoure l’étrange demande d’amitié reçue par Julien dans sa chambrine à Tokyo (pour ceux qui arriveraient en cours de route, je vous prie de passer par la case du chapitre I). De mon côté j’ai pris la chose à la façon Zola, me documentant de manière rigoureuse sur le Japon où je n’ai jamais mis les pieds, regardant longs-métrages et courtes vidéos et m’imprégnant de visions tokyoïtes grâce aux Petits portraits de l’aube de Michaël Ferrier dont la lecture m’a franchement enthousiasmé.