Identification

Ecrits suivis

Kafka tefka (18)

Ecrit par Ahmed Yahia Messaoud , le Lundi, 30 Mars 2015. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

 

D’abord, elle se redressait nue, lentement, respirant la tiédeur lourde confinée dans la petite pièce. Une fois chose faite, paradoxalement, à la fois raide et élastique, sur ses jambes d’une longueur presque infinie, des mouvements interminables et fluides affirmaient une souplesse et une agilité timides. Pourtant, sans cet indispensable et chronique air angoissé et chétif, cette gêne propre au juvénile féminin consumé par la crainte de Dieu, et la culpabilité spermatozoïdale du père ou la négligence maternelle concernant l’aspect justement maternel du genre féminin. L’espace baignait dans un rose nuancé, un rose nouveau, et se tachait par le reflet rosâtre de ses mamelons qui semblaient envahir tout le volume du studio, chaque molécule était imprégnée de cette frétillante et vivante couleur. Bach craquait dans mon cerveau, ma lucidité périssait. Le jour allait s’étendre jusqu’à ce que je cessasse de me refuser un lendemain.

Le Jardin de derrière (17) - Où Oncle Tobie fait des siennes

Ecrit par Ivanne Rialland , le Mercredi, 25 Mars 2015. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

 

Deux vigilants voisins se grattaient la tête avec perplexité. La porte de la maison de Louis était grande ouverte. Ils étaient venus faire leur ronde autour de la ferme pour surveiller les jeunes qui avaient l’habitude de traîner sur son terrain, mais là, devant ce qu’ils apercevaient à l’intérieur, ils ne savaient pas trop quoi faire. L’un d’eux se décidait à appeler la gendarmerie lorsque Louis survint, s’exclamant du plus loin qu’il les vit : « Qu’est-ce que vous foutez là ? » Louis était devenu, par la force des choses, très tatillon avec la notion de propriété privée. Le premier voisin vigilant rempocha son portable tandis que l’autre levait les mains en signe d’apaisement : « C’est pas nous, Louis. On s’est juste approché pour voir. Parce que c’est pas tes habitudes, de laisser la porte ouverte. Et on a vu. On allait appeler les gendarmes ». Louis fonça vers sa maison, pila net sur le seuil de la porte : « Bon Dieu, qu’est-ce que… » Il hésita. Puis il prit son téléphone, et appela lui-même les gendarmes.

Kafka tefka (17)

Ecrit par Ahmed Yahia Messaoud , le Lundi, 23 Mars 2015. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

Elle ralentit le pas tandis que je conservais mon élan, je la devançais d’une moitié de mètre, me répétant en moi-même : Au fond rien ne siège sur la pensée… Au fond rien ne siège sur la pensée… Cependant, réflexion faite, lorsqu’on s’écoute, on entend sa respiration. On a du mal à être quelque chose. Lorsqu’on s’écoute, c’est notre silence qui se liquéfie, un flot de sérénité qui s’échappe. Je regardais les tombes et je pensais au Paradis, je me représentais une meute d’archanges désabusés, épuisés de servir de fondations sur lesquelles repose l’arche du seigneur sadique. Et que devant cette tragédie qui était la leur, ils n’avaient d’autre alternative que celle de s’écœurer et de se détourner de cette tyrannie inutile. Lucifer a vu juste, se disaient-ils, on devrait en faire notre leader, concluaient-ils. Mais le Diable n’appréciait guère l’esprit de camaraderie, il leur répondit de la sorte : À chacun ses couilles.

Ce n’était plus l’Éden, mais un ghetto des anges. Pauvres morts, pensai-je. D’autres pensées pillaient et dévastaient mon entendement, j’avais l’esprit infesté d’insoluble. Incapable de sortir de moi-même, je marchais néanmoins.

Le Jardin de derrière (16) Où l’Association montre ses crocs et ses muscles

Ecrit par Ivanne Rialland , le Mercredi, 18 Mars 2015. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

Le début du mois de juin avait été brûlant. Georges avait fini de repeindre de frais toute la maison. Il s’était ensuite attaqué à l’aménagement de la grange et depuis quelques jours, son fils disposait d’une sorte de studio insonorisé sur trois côtés, le quatrième ouvert sur le reste de la grange, où s’entasseraient bientôt les vélos auprès des outils et des meubles de jardin. À droite un renfoncement permettait de garer la voiture. Au-dessus, Georges avait renforcé le plancher avec l’aide de Kevin et Julien, et ils avaient monté un vieux canapé et une table basse que Georges avait achetée à l’Association. Les enfants étaient venus deux week-end de suite, Pierre chaque fois chargé de boîtes à œufs pour l’insonorisation, et Hélène avait passé là une semaine, meublant la maison avec un certain enthousiasme. Ils avaient sillonné la ZAC à la recherche de rideaux et d’abat-jour, se sentant, sur ces allées goudronnées, le long de ces murs de tôle peinte, revenus aux premiers temps de leur mariage.

Georges n’avait plus touché au bief, ni rampé dans les souterrains.

Kafka tefka (16)

Ecrit par Ahmed Yahia Messaoud , le Lundi, 16 Mars 2015. , dans Ecrits suivis, Ecriture, La Une CED

 

 

Lynda ! Qu’est ce qu’il y a à dire ? Rien que l’invocation de son prénom exige la présence d’un cardiologue.

Un amour dissipé. Non, ce n’était pas un Amour téléchargeable, pas une nouvelle version coriace […], je l’ai rencontrée dans une décharge publique. Elle venait prendre des photos pour sa rubrique écologique mensuelle. Moi je cherchais mes bottes – je n’avais pas l’air d’un SDF –, j’étais civilement et correctement vêtu et même raisonnablement nettoyé. D’ailleurs je n’étais pas un SDF. Je m’étais débarrassé de mes grolles par erreur.

A cette époque, je jouais les photographes. Je m’en allais me faire photographe, me spécialisant dans le nu. Mais une fois chose faite, rien n’était nu.