Identification

Articles taggés avec: Bendhif-Syllas Myriam

Lindbergh La fabuleuse aventure d’une souris volante, Torben Kuhlmann

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Vendredi, 13 Février 2015. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse

Lindbergh La fabuleuse aventure d’une souris volante, Éditions NordSud, novembre 2014, 96 pages, 15 € . Ecrivain(s): Torben Kuhlmann

 

Tout commence avec la curiosité démesurée d’une souris. Une simple souris qui hante les « bibliothèques pour lire les livres des hommes ». Une souris qui s’aperçoit que ses congénères ont disparu, victimes des nouvelles méthodes de dératisation ou exilées de l’autre côté de l’océan. Elle décide alors de les rejoindre en inventant une machine volante.

Étape après étape, élaborant des plans savants, rassemblant son matériel au péril de sa vie – car chats et hiboux guettent la dernière survivante –, la souris construit un premier modèle inspiré des ailes des chauves-souris. Mais l’essai est peu concluant, les deux grandes ailes ne la portent qu’un instant et se brisent lors de la rude retombée sur le sol.

« L’ingénieuse petite souris travailla de longues semaines sur son invention. Elle devait s’aventurer toujours plus loin pour voler le matériel nécessaire. Les hommes s’étonnaient du nombre grandissant d’objets qui disparaissaient de leurs maisons. Cependant, au milieu de tout ce bric-à-brac, une machine volante sophistiquée prenait forme ».

D’Images et de bulles (15) - Inspecteur Longdubec, La Cigogne marche sur des œufs, Trédez et Nicolet

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mardi, 03 Février 2015. , dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

 

Inspecteur Longdubec, La Cigogne marche sur des œufs, Trédez et Nicolet, éditions du Long Bec, octobre 2014, 48 pages, 12 €

 

Les jeunes éditions du Long Bec se lancent dans le polar avec un nouveau héros, l’inspecteur Longdubec. Il a un chapeau mou, un imperméable de privé, mais surtout un bec et quel bec, digne de Cyrano ! Voici donc l’inspecteur Longdubec, un poulet droit sorti d’un Simenon croisé avec un dessin animé vrillé ; enfin un poulet oui et non, plutôt une cigogne, une vraie, une pure et dure, un mec viril. De ceux à qui on ne la raconte pas, qui cogne fort quand les circonstances l’exigent et qui cogite avec classe.

Nous sommes bien dans une histoire de drôles d’oiseaux, inspirée du Corbeau de Clouzot : une histoire avec une double enquête bien menée et bien ficelée, des dessins originaux et joliment pas bien léchés. Si les jeux de mots partagés par Longdubec et son adjoint, le brigadier Tetdeuf, donnent parfois une folle envie de leur casser la coquille et si les clins d’yeux sont parfois un peu appuyés, l’ensemble est stimulant, plaisant et surprenant.

Elles ont réalisé leur rêve, Philippe Godard et Jo Witek

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Jeudi, 29 Janvier 2015. , dans La Une Livres, La Martinière Jeunesse, Les Livres, Critiques, Jeunesse

Elles ont réalisé leur rêve, septembre 2014, 224 pages, 21,50 € . Ecrivain(s): Philippe Godard et Jo Witek Edition: La Martinière Jeunesse

 

Dans ce grand format, épais et à la couverture attrayante, se dissimulent cinquante portraits de femmes d’exception. Destiné à un public adolescent, ce documentaire plein de vivacité et engagé souhaite éclairer les adultes de demain et leur offrir des modèles féminins dans tous les domaines de la vie : arts, sciences, politique, mode, sport, histoire ou philosophie.

Depuis le début du XXe siècle jusqu’à nos jours, ces femmes ont exploré, repoussé les limites du savoir et de la condition féminine, elles se sont battues pour trouver leur place et exister, elles ont créé et fait avancer la pensée de leur temps. Toutes ont en commun d’avoir suivi et réalisé leurs rêves, ou du moins d’avoir essayé, ouvrant la porte à d’autres femmes. Colette y côtoie Vivienne Westwood, Simone Weil Nina Hagen, Frida Kahlo Angela Davis. Patti Smith salue Aung San Suu Kyi et Ariane Mnouchkine rencontre Diane Arbus. Et à travers ces portraits contrastés, ces parcours hauts en couleurs, se dessinent les multiples visages de la féminité.

Abris, Emmanuelle Houdart

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Lundi, 26 Janvier 2015. , dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Jeunesse, Les Fourmis Rouges

Abris, octobre 2014, 32 pages, 18 € . Ecrivain(s): Emmanuelle Houdart Edition: Les Fourmis Rouges

 

Emmanuelle Houdart poursuit son exploration des différentes facettes de la vie avec un album en solo consacré aux Abris. Une lecture destinée aux plus petits des lecteurs et sans aucune limite d’âge, ajouterons-nous. Et c’est bien tous les âges de la vie qui se retrouvent dans cet ouvrage cyclique, de l’enfant à naître jusqu’au vieil homme ; et où les refuges se font cercles, nids, ventres, maisonnettes, cabanes, lits ou bras où se lover. Autant de lieux propres à susciter la rassurance, la chaleur et la sécurité. Mais ce que dépeint et dit aussi avec talent l’auteure illustratrice, c’est que l’abri premier, primordial, celui qui est essentiel à tous, à toutes les époques de la vie, c’est bel et bien l’amour et son accorte cohorte : l’amitié, la joie, le partage.

Chaque abri prend place en une double page singulière, où des êtres différents et pourtant très semblables sont mis en scène dans des teintes, des postures, des situations uniques. Une phrase ou quelques mots dans une large police colorée à chaque fois différente, accompagne les images fourmillant de détails, de délicatesses et d’éléments surprenants.

D’Images et de bulles (14) - Bringuebalés, Les Carnettistes Tribulants

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Mardi, 20 Janvier 2015. , dans Chroniques régulières, La Une CED, Les Chroniques

 

 

Bringuebalés, Carnets de mémoires d’immigrés, Les Carnettistes Tribulants, La Boîte à Bulles, octobre 2014, 172 pages, 27 €

 

Bringuebalés : un simple mot mais dont les sonorités manifestent les aléas, les hauts et les bas de ce voyage à part, qui consiste à quitter son pays d’origine pour en rallier un autre. Immigration. Voyage choisi ou imposé par les circonstances.

Bringuebalés, ces hommes et ces femmes dont nous parle ce livre salutaire, riche et inspiré. Bringuebalés certes, mais aussi fiers, courageux, pleins de ressources, surprenants, ces ancêtres, ces anciens qui reprennent vie ou remontent le fil de leurs souvenirs.