Identification

Espagne

Patty Diphusa, la vénus des lavabos, Pedro Almodovar

Ecrit par Myriam Bendhif-Syllas , le Samedi, 28 Mai 2011. , dans Espagne, Les Livres, Recensions, La Une Livres, Récits, Points

Patty Diphusa, La Vénus des lavabos, traduit de l’espagnol par Gérard de Cortanze et Patricia Rey, 2011, 161 pages, 6€ . Ecrivain(s): Pedro Almodovar Edition: Points


Almodovar a tout du magicien : il sait métamorphoser les univers les plus fous et les plus sordides en décors baroques et sublimes, il fait de ses travestis et ses prostituées des princesses vacillantes, séduisantes et courageuses. Il en va de même de la rayonnante « star internationale du porno », Patty Diphusa, muse des plus grands artistes, écrivain à ses heures. Ses mémoires forment un cocktail détonant de mauvais goût, de bon sens et de drôlerie. Flanquée de ses amies Mary Von Ethique et Addy Peuse, elle écume les rues de Madrid et tombe amoureuse d’un chauffeur de taxis, sosie de Robert Mitchum, entre deux orgies. « Femme publique », Patty a d’énormes responsabilités. Elle se doit de rappeler à l’ordre les grands de ce monde qui, face à elle, « se découvrent tous un cœur et une queue ».

L’autre personnage de ce recueil qui contient des articles, de courts essais, est Almodovar lui-même qui se révèle autant qu’il se voile, en revenant sur ses films, sur les films qu’il admire mais aussi sur son propre parcours de jeune provincial monté à la capitale. Il s’amuse du jeu de l’interview, qu’elle soit auto-interview ou faite par Patty elle-même.