Identification

Côté écrans

Shutter Island, l’autre terreur, par Léon-Marc Levy

Ecrit par Léon-Marc Levy , le Jeudi, 04 Juin 2015. , dans Côté écrans, Les Chroniques, Chroniques régulières, La Une CED

 

Je ne quitte décidément plus ce ponton d’arrivée des ferries sur une île bostonienne. La scène d’ouverture de Shutter Island est rigoureusement située au même endroit que celle du Ghost Writer de Polanski. C’est le premier choc hallucinant de ce film. Polanski et Scorsese se sont-ils donné le mot ? Il y en a d’autres des chocs… plein d’autres, presque trop, ce qui, à un moment, peut paraître surcharge de la narration : à force de jouer sur les nerfs du spectateur, Scorsese les « sature » en quelque sorte, jusqu’à installer un sentiment de banalisation de l’incertitude et de l’horreur inattendue. L’effet est évidemment voulu : banaliser l’inquiétude pour accroître le choc de la vérité.

Il faut dire (il faut bien !) d’abord que Shutter Island est un film somptueux et magistralement dirigé, porté par un Leonardo Di Caprio gigantesque, habité, génial. J’avais lu en 2003 le livre de Dennis Lehane. Assez bien. Martin Scorsese en fait un film immense.

C’est un thriller. Ah bon, tout le monde vous l’a dit ? A la fois film policier et thriller paranoïaque, où s’entrecroisent les cauchemars réels et les cauchemars de la folie.

Rohmer en poèmes (11) La Collectionneuse

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 22 Mai 2015. , dans Côté écrans, Ecriture, La Une CED

 

 

 

 

 

Pousser l’inoccupation

à un degré jamais atteint

au cours de mon existence.

Je m’efforçais même

de ne plus penser.

Filmer un corps

Au bord de l’eau

Rohmer en poèmes (9) Le Celluloïd et le Marbre

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Samedi, 18 Avril 2015. , dans Côté écrans, Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

 

 

en général

je suis pas intéressé

à l’art

je suis seulement intéressé

dans la vie

Rohmer en poèmes (8) Nadja à Paris

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 27 Mars 2015. , dans Côté écrans, Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

 

 

Courir, en marinière.

La coupe garçonne de Jean Seberg

Dans A bout de souffle.

 

Une ligne de métro

me conduit

en cinq minutes

au quartier latin.

Je prépare

une thèse

sur Proust.

Rohmer en poèmes (7) Place de l’Étoile

Ecrit par Matthieu Gosztola , le Vendredi, 20 Mars 2015. , dans Côté écrans, Ecriture, Création poétique, La Une CED

 

Philippe Sollers

Demandant 1 pyjama

 

Mais

Avant ce moment

Dramatique

 

La manière musicale

De traverser la rue

 

En courant presque

Ou en dansant