Identification

Morceaux cassés d’une chose, Oscar Coop-Phane (par Arnaud Genon)

Ecrit par Arnaud Genon 07.02.20 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Roman, Grasset

Morceaux cassés d’une chose, Oscar Coop-Phane, janvier 2020, 160 pages, 16€50

Edition: Grasset

Morceaux cassés d’une chose, Oscar Coop-Phane (par Arnaud Genon)

 

Rousseau en miettes

 

La vie tombe, se brise, tout s’écroule. Il reste alors les « morceaux cassés » d’un passé, d’une mémoire, d’une existence (cette courte « chose » – l’auteur a trente-deux ans) étalés sur le sol. On pourrait vouloir tout réparer, reconstruire à l’identique, reconstituer dans l’ordre le flot du vécu, lui donner un sens pour se donner un but. Oscar Coop-Phane contemple lui le désastre et pique dans cette « matière romanesque » qu’est la vie selon les bons vouloirs du vent des réminiscences et de là où il porte sa plume. Ainsi, dans ces Morceaux cassés d’une chose, pas de chronologie, les instants de vie semblent écrits comme ils resurgissent à la mémoire. Peu importe l’ordre, tant qu’on a l’ivresse.

Cette vie de l’auteur-narrateur est celle d’un écrivain qui aime les femmes, la drogue, qui écrit dans les bars et y rencontre des personnages étranges, ceux qui peuplent les bistrots et y réinventent leur vie. C’est l’histoire d’un jeune garçon qui très tôt s’émancipe de ses parents divorcés pour faire des conneries, pour manger la vie à pleine dents, écrire des romans pendant ses cours, fumer des joints, avaler quelques ecstasy, sniffer quelques lignes de coke, dealer, ou découvrir, quelques années plus tard, à Berlin, des substances aux noms d’une poésie nocturne et floue : MDMA, GHB, Kéta… Une vie ponctuée et nourrie par le sexe, les baises à outrance en boîte de nuit, les petits boulots alimentaires, et l’amour, le visage de Pauline avec qui il a une fille, Emmanuelle. Une vie d’écrivain qui doit lutter pour le devenir pleinement, c’est-à-dire pour le devenir aux yeux des autres, pour le devenir à ses propres yeux quand toute sa vie n’a été pourtant consacrée qu’à écrire. Un écrivain qui, encore aujourd’hui, est aussi barman…

Il y a bien sûr ici une posture des plus romantiques (que l’auteur revendique lui-même). Le mythe de l’écrivain traverse cette vie consacrée à l’écriture. Oscar Coop-Phane nous fait penser, dans l’évocation de ses débauches, de sa décadence berlinoise, à l’Octave de Musset dans Les Caprices de Marianne, il y a quelque chose de désespéré, quelque chose du funambule, du « danseur de corde, en brodequins d'argent, le balancier au poing, suspendu entre le ciel et la terre » (Alfred de Musset, Les Caprices de Marianne, Acte I, scène 1,1833). Mais la posture n’est jamais une pose. Pourquoi ne serait-on pas romantique aujourd’hui encore ? Quiconque a beaucoup lu ne peut-être qu’habité par les figures littéraires du passé. Il n’y a pas à en rougir.

Le grand intérêt de cette vie vécue est qu’elle s’écrit comme un roman et qu’Oscar Coop-Phane fait de lui un véritable personnage. L’autobiographie ainsi cassée se fait autofiction accomplie qui cherche moins à exhumer le passé de l’auteur-narrateur qu’à l’anéantir, en bon romantique qu’il est : « J’écris souvent pour cela, pouvoir brûler une bonne fois ce que j’ai vécu ». On sort de cette « chose » touché par une écriture juste, pétrie par la vie et la littérature et déjà si singulière. Il n’y a pas à douter : Oscar Coop-Phane est un écrivain.

 

Arnaud Genon

 

Oscar Coop-Phane est né en 1988. Il a publié trois romans aux éditions Finitude (Zénith-Hôtel, Prix de Flore 2012, Demain Berlin en 2013, et Octobre en 2014) et deux livres chez Grasset, Mâcher la poussière (2017) et Le Procès du cochon (2018).

  • Vu : 1258

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Arnaud Genon

Lire tous les articles d'Arnaud Genon

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : Littérature française et francophone

Genres : Littérature du "je" (autofiction, autobiographie, journaux intimes...), romans contemporains, critique littéraire, essais

Maisons d´édition : Gallimard, Stock, Flammarion, Grasset


Arnaud Genon est docteur en littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé,  Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.

Il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org