Identification

Les inoubliables, Jean-Marc Parisis

Ecrit par Arnaud Genon 14.11.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Récits, Flammarion

Les inoubliables, septembre 2014, 240 pages, 18 €

Ecrivain(s): Jean-Marc Parisis Edition: Flammarion

Les inoubliables, Jean-Marc Parisis

 

Le livre de la mémoire

La Bachellerie, c’est le petit village de Dordogne où Jean-Marc Parisis passa ses vacances, dans la maison de ses grands-parents, alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Il en garde un souvenir précis, heureux, lié aux éléments du paysage, à « une érotique […] purement géographique ». Une véritable image d’Epinal que vient ternir une photo trouvée un peu par hasard par l’auteur, alors qu’il cherchait des clichés pris dans « l’enceinte du Vel d’Hiv lors de la rafle de juillet 1942 ». Cette photo, c’est celle réunissant Isaac, Cécile, Jacques, Maurice et Alfred Schenkel, arrêtés avec leur mère Esther à la Bachellerie et déportés vers Auschwitz le 13 avril 1944 après l’exécution de leur père Nathan. Ils avaient fui Strasbourg comme beaucoup de familles juives pour se réfugier en Dordogne…

C’est donc à la Bachellerie que les destins de Jean-Marc Parisis et de ces enfants se croisent. Ils ont vu le même village, la même boulangerie, la même église, les mêmes collines… Ils ont eu le même âge au même endroit, même si les enfants ont été assassinés dix-huit ans avant la naissance de l’écrivain.

Quelle est cette histoire qui lui avait été cachée jusque-là ? Quel est le secret de la Bachellerie ? Jean-Marc Parisis mène alors une enquête sur le destin tragique de ces enfants, sur la manière dont « son » village s’est comporté durant les années sombres. A cette occasion, il retrouve Benjamin Schupack qui échappa, grâce à l’un de ses voisins, au sort qui lui était pourtant réservé. A l’aide des souvenirs de ce témoin, des archives, l’auteur raconte, sans jamais succomber au romanesque, ce que fut l’histoire du village de son enfance, du village de ses aïeux.

Mais cette enquête se double d’une quête, plus personnelle. Ces enfants disparus, retrouvés ici, ressemblent à ceux de l’enfance de l’auteur. Il y a dans ces figures, dans ces vies, un peu de la sienne car les hommes, les âmes sont liés par les lieux au-delà du temps.

Selon la terminologie nazie, ces enfants étaient « indésirables ». Jean-Marc Parisis en fait des « inoubliables ». Toute la force de son récit réside dans ce mouvement, dans ce regard lucide et ému porté vers le passé : « Dans ma tête et dans mon dos, ils m’appellent. Je me retourne » note l’écrivain. Touchés, traversés par cette histoire, nous ne pouvons que nous retourner avec lui, nous retourner pour eux…

 

Arnaud Genon

  • Vu : 1882

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Jean-Marc Parisis

 

Jean-Marc Parisis est un écrivain et journaliste français né en 1962. Il est l’auteur de sept romans, de deux récits et d’une biographie, ainsi que de diverses préfaces et anthologies.

 

A propos du rédacteur

Arnaud Genon

Lire tous les articles d'Arnaud Genon

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : Littérature française et francophone

Genres : Littérature du "je" (autofiction, autobiographie, journaux intimes...), romans contemporains, critique littéraire, essais

Maisons d´édition : Gallimard, Stock, Flammarion, Grasset

 

Arnaud Genon est docteur en littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé,  Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.

Il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org