Identification

Histoire de la littérature récente tome I, Olivier Cadiot

Ecrit par Arnaud Genon 06.11.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Essais, P.O.L

Histoire de la littérature récente tome I, octobre 2017, 160 pages, 6,60 €

Ecrivain(s): Olivier Cadiot Edition: P.O.L

Histoire de la littérature récente tome I, Olivier Cadiot

 

En 2007, dans Désenchantement de la littérature (Gallimard), puis en 2012 dans L’Enfer du roman (Gallimard), l’éditeur, romancier et essayiste polémiste Richard Millet annonçait, de manière quasi apocalyptique, le déclin – voire même la mort – de notre langue, de notre culture et de notre littérature.

Quelques dix années plus tard, Olivier Cadiot entend et écoute les sempiternelles jérémiades des « pleureuses ». « Cette histoire de déclin, note-t-il, ce sont aussi les gens qu’on aime qui nous l’ont soufflée à l’oreille. Des êtres merveilleux, des penseurs, à la fois rigoureux et fantaisistes. Il n’y a plus rien à transmettre, nous disent-ils ; nous ne pouvons plus faire d’expériences. Nous voilà noyés dans le récent éternel, sans les lumières du passé qui viennent éclairer une face inconnue de la maison que vous habitez. Bref, on nous a expliqué qu’on était morts ». Morts ? Vraiment ? Pourquoi ne pas y aller voir de plus près ?

Histoire de la littérature récente est une histoire pour le moins étonnante, « une histoire sans dates et sans noms », un livre de (mauvais) conseils à tous ceux qui voudraient se jeter dans l’arène littéraire, un recueil de réflexions plus ou moins ironiques, souvent amusantes parfois sarcastiques, qui en disent toujours beaucoup sur ce qu’est la littérature et sur ce qu’elle n’est pas, sur ses réussites et sur ses échecs. Plus qu’une histoire, il s’agit d’une (vraie-fausse) « enquête », menée tour à tour auprès des « gens du métier », du professeur Y, des collectionneurs de livres, des lecteurs, des écrivains…, enquête qui ne vise en aucun cas à circonscrire son objet, à l’enfermer dans des repères qui seraient ceux des « spécialistes », mais à démonter les topoï, à railler les écoles ou les modes qui jalonnent l’espace littéraire… Il y en a pour tous les goûts. Pas de jaloux, chacun en prendra pour son grade.

En fait, plus qu’un traité, Olivier Cadiot nous propose une formidable « nébuleuse » à l’intérieur de laquelle on ne sait où il se trouve ni où on se trouve nous-mêmes. Peu importe, à vrai dire. La perte est délicieuse et on retombe finalement sur nos pattes : « Ne me dites pas qu’elle a disparu, elle est partout de nouveau, elle revient en force. La grande, la classique, la sublime : la Littérature. Vous ne la voyez plus – elle est sous vos yeux ».

CQFD.

 

Arnaud Genon

 


  • Vu : 632

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Olivier Cadiot

 

Olivier Cadiot est né en 1956 à Boulogne-Billancourt. Ecrivain, poète, dramaturge et traducteur français, il publie ici son onzième livre.

 

A propos du rédacteur

Arnaud Genon

Lire tous les articles d'Arnaud Genon

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : Littérature française et francophone

Genres : Littérature du "je" (autofiction, autobiographie, journaux intimes...), romans contemporains, critique littéraire, essais

Maisons d´édition : Gallimard, Stock, Flammarion, Grasset

 

Arnaud Genon est docteur en littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé,  Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.

Il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org