Identification

Dans l’ombre, Arnaldur Indridason

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 29.03.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Polars, Pays nordiques, Métailié

Dans l’ombre, février 2017, trad. islandais Éric Boury, 344 pages, 21 €

Ecrivain(s): Arnaldur Indridason Edition: Métailié

Dans l’ombre, Arnaldur Indridason

 

Après 12 romans ayant pour héros Erlendur Sveinsson, le plus connu en France des auteurs de romans policiers islandais, Arnaldur Indridason, se lance dans une nouvelle série, Trilogie des ombres, ayant pour cadre la période 1941-1944. C’est dans cette Islande du passé, à l’histoire mouvementée, qui vit sous l’occupation anglo-américaine, alors que l’Europe est envahie par l’Allemagne, que vont désormais se nouer de sombres intrigues.

En 1941, on découvre dans un petit appartement de Reykjavik un représentant de commerce tué d’une balle dans la tête, le front marqué du symbole nazi. Á ses côtés se trouve une valise contenant une capsule de cyanure. Un jeune policier islandais, Fovent, seul inspecteur de la police criminelle d’Islande, ex-stagiaire de Scotland-Yard à Edimbourg, accompagné d’un membre de la police militaire américaine ayant le même âge, « Islandais de l’ouest » né au Canada, donc parfaitement bilingue, Thorson, sont chargés de l’enquête. Les soupçons se portent d’abord sur les soldats américains occupant l’île ou sur quelqu’un se trouvant « dans la situation », à savoir quelqu’un fréquentant ces militaires, compte tenu de la marque de l’arme trouvée sur place ; un Colt. Puis les recherches s’orientent dans d’autres directions lorsque l’on découvre la véritable identité de la victime.

Au fur et à mesure de son déroulement, l’enquête nous permet de revoir l’histoire de l’Islande de la fin des années 1930 jusqu’en 1941. La lecture du livre d’Indridason nous rappelle l’existence dans l’île d’un parti national socialiste influant, embrassant l’idée d’une race supérieure aryenne viking, avant que celui-ci soit dissous mais non éradiqué par l’envahisseur Anglais en 1940. L’occupation par l’Angleterre qui voulait éviter que le pays ne tombe du côté l’Allemagne hitlérienne sera suivie d’une occupation américaine qui souhaitait que les alliés possèdent une base en Europe du nord. Cette période marquera l’esprit des Islandais qui à l’origine pêcheurs ou agriculteurs se tourneront vers d’autres professions et s’ouvriront à ce nouveau monde occidental. Les femmes notamment auront la possibilité d’acquérir avec les idées nouvelles une certaine émancipation.

Á mesure que l’on avance dans la lecture de ce livre, on s’attache à nos deux enquêteurs et l’on suit leur rythme effréné. On fréquente un monde fascinant qui nous fait voyager dans l’espace et le temps.

Ce premier tome est une réussite !

 

Jean-Jacques Bretou

 

 

  • Vu : 1565

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Arnaldur Indridason

 

Arnaldur Indriðason, né le 28 janvier 1961 à Reykjavik, est un écrivain islandais.

Lire la chronique de Léon-Marc Levy sur Arnaldur Indridason

 


 


A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

 

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.