Identification

Tigrane l’Arménien, Olivier Delorme

Ecrit par Guy Donikian 04.10.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, Editions de la Différence

Tigrane l’Arménien, mai 2017, 396 pages, 19 €

Ecrivain(s): Olivier Delorme Edition: Editions de la Différence

Tigrane l’Arménien, Olivier Delorme

 

Pour qui ne connaît pas ou peu les atrocités commises lors du génocide perpétré par le triumvirat « jeune turc » en 1915 et les conséquences sur les générations qui ont succédé aux survivants de ce drame, Olivier Delorme a écrit un roman qui peut aussi s’adresser à eux. Si la double trame de ce roman ne prétend pas être exhaustive, elle a cependant le mérite d’offrir aux lecteurs une entrée en matière qui ne peut laisser indifférent : ce sont deux époques qui se mêlent, celle des mois qui ont précédé le génocide en Turquie, et quelques années qui ont suivi et notre actualité européenne.

Août 1914. Le jeune Bedros Arevchadian arrive à Constantinople pour poursuivre des études dans le meilleur lycée, à l’invitation de son oncle Missak. Il vivait jusqu’alors à Trébizonde, où ses parents demeurent. En avril 1915, son oncle, notable arménien, est arrêté comme plusieurs centaines d’intellectuels arméniens qui seront regroupés puis conduits hors de la ville et qu’on ne reverra jamais. Les massacres vont s’étendre à toute la Turquie et de la famille de Bedros il n’y aura aucun survivant. La douleur et la rage vont faire de Bedros l’un des vengeurs du génocide au sein de l’organisation Nemesis dans les principales villes d’Europe où se sont réfugiés certains responsables du génocide.

Un siècle plus tard, les petits-fils de Bedros, Thierry et Tigrane, respectivement commissaire européen et douanier, sont pris dans une affaire qui débute avec l’assassinat du patron de la Stolz, société qui produit un pesticide accusé d’empêcher la reproduction des abeilles. La balle qui a tué le patron de la Stolz était en fait destinée à Thierry…

Les deux frères étaient chargés de récupérer des documents importants qui permettraient après publication d’empêcher tout négationnisme de la part de la Turquie sur le génocide de 1915. Mais l’existence de ces documents contraint aussi certains commanditaires à tout faire pour que Thierry et Tigrane échouent dans leur mission.

Olivier Delorme a écrit là un roman qui se situe aux confins du roman historique, du policier et même de la romance quand la vie amoureuse de Tigrane va subir de profonds bouleversements, qui vont transformer sa vie sexuelle et sentimentale, ce qui ancre aussi ce roman dans l’actualité de nos mœurs. C’est également pour l’auteur l’occasion de réaffirmer son engagement quand il stigmatise les conséquences désastreuses des décisions européennes sur le quotidien des Grecs aujourd’hui. Lire ce roman n’est donc pas anodin quand on prend également en compte la documentation nécessaire à son élaboration.

 

Guy Donikian

 


  • Vu : 705

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Olivier Delorme

 

Olivier Delorme est historien et romancier. Il est l’auteur de La Grèce et les Balkans du Vème siècle à nos jours, et de quelques romans dont Le plongeon ou Le château du silence. Il a également publié en 2017 Trente raisons de quitter l’Europe.

 

A propos du rédacteur

Guy Donikian

Lire tous les articles de Guy Donikian

 

Rédacteur


Auteur de nouvelles