Identification

On ferait comme si, André Marois, Gérard DuBois (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 04.04.24 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Jeunesse, Grasset

On ferait comme si, André Marois, Gérard DuBois, Grasset-Jeunesse, Coll. Lecteurs En Herbe, 22x28 cm, 2023/2024, 18,50 €

Edition: Grasset

On ferait comme si, André Marois, Gérard DuBois (par Yasmina Mahdi)

 

Le jardin potager s’anime !

Ce magnifique album jeunesse cartonné, On ferait comme si, a été élaboré par André Marois (né en 1959 à Créteil, installé à Montréal, romancier, scénariste et chroniqueur, finaliste du Prix des libraires du Québec Jeunesse 2021 et du Prix jeunesse des univers parallèles 2021, membre de l’UNEQ (l’Union des Ecrivaines et des Ecrivains Québécois), et par Gérard DuBois (né en 1968, diplômé de l’École Estienne et du L.E.I. Rue Madame à Paris, récompensé du Prix du Gouverneur général : littérature jeunesse de langue française, illustration 2021).

Pour en venir à ce bel ouvrage pour la jeunesse, il faut regarder avec attention les quelques lignes écrites en rouge et bleu du récit d’André Marois qui ponctuent les remarquables illustrations en double page. Les phrases de l’auteur sont poétiques, efficaces et peuvent servir de « pré-texte » pour amorcer une nouvelle histoire, et permettre ainsi l’amélioration du langage chez les plus petits.

L’intrigue est simple : dans le jardin familial, deux enfants vont jouer « à faire semblant ». De fait, tout est prétexte à invention. Ainsi, le jardin potager va s’animer grâce à l’imaginaire des deux jeunes protagonistes, sans doute frère et sœur. Les animaux domestiques, apprivoisés ou pas, vont devenir les complices du garçonnet roux et de la fillette brune… Alors, ils vont faire comme s’ils pénétraient dans un monde magique, inconnu, vont faire semblant, traits propres du jeu de l’enfance ! L’épouvantail (qui ressemble à celui du Magicien d’Oz de Victor Fleming, film de 1939), la cabane, l’échelle, les légumes du potager, les clapiers, les outils, la brouette, se transforment. Dans ce territoire réinventé, les enfants font mille bêtises, ce qui aura des conséquences…

Le quadrillage blanc et irrégulier de petits carreaux comme dessinés à main levée semble la marque de fabrique de Gérard DuBois. L’artiste se sert d’une palette de couleurs primaires traditionnelles, brutes : le rouge (le magenta), le bleu (le cyan) et le jaune, sur un support de papier blanc. La seule couleur additive reste l’ocre. Les contours fermes à l’encre de Chine noire circonscrivent chaque forme, et indiquent les plis des étoffes, les rainures des végétaux et les marques internes des objets, en constituent le dessin, même sommaire – ce qui est une marque de virtuosité.

L’unité graphique de l’album donne une impression rétro, un emprunt aux illustrations des années 1930, aux techniques de linogravure et de gravures sur bois. Les mouvements sont rendus avec réalisme dans un style caractéristique de l’estampe japonaise dépourvue d’ombre, ce qui suppose une parfaite connaissance de la morphologie ainsi que de la perspective, et plus généralement de l’histoire des arts visuels. Tout est en pagaille sous le regard complice des animaux de la ferme. L’espace n’est pas saturé, la perspective frontale permet des images réalistes et tridimensionnelles, des gros plans très expressifs, une épure des détails, des tonalités heureuses et claires.

Cet album talentueux ouvre aux enfants un chemin vers l’art.

À partir de 3 ans

 

Yasmina Mahdi



  • Vu : 675

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.