Identification

Nager nues, Carla Guelfenbein

Ecrit par Stéphane Bret 20.06.13 dans Actes Sud, La Une Livres, Les Livres, Recensions, Roman

Nager nues, juin 2013, 273 pages, 22 €

Ecrivain(s): Carla Guelfenbein Edition: Actes Sud

Nager nues, Carla Guelfenbein

 

11 septembre 1973, 11 septembre 2001 : c’est entre ces deux repères historiques que le roman de Carla Guelfenbein, Nager nues, s’articule quant à son déroulement :

Sophie vit avec son père à Santiago du Chili, dans les années précédant l’arrivée au pouvoir de l’Unité Populaire conduite par Salvador Allende. Ce père, Diego, est haut fonctionnaire du gouvernement d’Allende. Il est passionné par son engagement politique et aussi par les femmes qu’il aime séduire, posséder, parfois d’un amour torride, exclusif, exigeant. Pour tenter d’oublier les absences répétées de ce père, Sophie se lie d’amitié avec Morgana. Cette jeune femme tombe sous le charme de Diego et entretient avec lui une relation amoureuse qu’elle tente de dissimuler aux yeux de Sophie. Cette dernière se sent trahie et rejoint sa mère en France, tandis que Diego et Morgana entrent dans la clandestinité après le putsch du 11 septembre 1973 dirigé par un certain général Augusto Pinochet. Tous deux sont exécutés par suite d’un guet-apens tendu par les militaires.

Ce roman n’est, bien sûr, pas le récit d’une relation « triangulaire », dont la description revêtirait un intérêt des plus limités : il décrit par exemple l’éveil de la sensation du désir chez une jeune fille, Morgana, découvrant cet aspect de la vie : « Dès son plus jeune âge, Morgana a pris conscience de l’énergie qui émane de son corps. Un tissu invisible qui capte l’intérêt des hommes. (…) Au début, aucun mot ne rattachait cette brûlure à l’intérêt dont elle était l’objet. Elle la traquait… bien avant de l’associer à l’image d’un homme ».

Les interrogations suscitées par une relation amoureuse sont aussi abordées. Le doute, la possession jusqu’à l’excès : « Il aime à la voir dans ses bras, à voir sa nudité pleine, son abandon. Parfois, il la pénètre devant le miroir, lentement, afin d’assister pouce par pouce à cet acte de possession ». Mais l’histoire reprend ses droits, elle n’est jamais bien loin de l’évocation de ce pays, le Chili, qui va connaître après le putsch de 1973 une des phases les plus sombres de son histoire. Ainsi Paula, une amie chilienne de Diego et de Morgana, est-elle arrêtée et détenue dans un centre de torture pendant plusieurs jours… Les camions militaires transportent des cadavres, les livres sont brûlés : « Des soldats jettent dans les flammes les livres qu’ils sortent d’une pile. Les deux femmes se regardent. Morgana presse la main de Paula qui, accrochée au volant, tremble encore, tandis qu’Antonia adresse son babil à la lune penchée à la fenêtre ».

Antonia est la fille issue des amours de Diego et de Morgana. Elle sera miraculeusement sauvée et Sophie la rencontrera, des années plus tard, en France, pour tenter de lui avouer la vérité : qu’elle est sa demi-sœur, et de lui dire qui étaient Diego, Morgana, et tous ces gens emportés par un destin tragique, qui ont essayé d’aller au bout de leur conviction.

Nager nues est un roman captivant, il décrit finement le sentiment amoureux, sans jamais cesser d’accorder une place essentielle à l’histoire, aux idéaux, comme pour suggérer avec raison que l’individuel et le collectif sont inextricables dans le destin des humains.

 

Stéphane Bret

 


  • Vu : 3213

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Carla Guelfenbein

 

Carla Guelfenbein est née en 1959 à Santiago du Chili. Exilée en Angleterre, elle a étudié la biologie et le dessin. De retour au Chili, elle a travaillé dans des agences de publicité. Actes Sud a publié Ma femme de ta vie en 2007 et Le reste est silence en 2010.

 

A propos du rédacteur

Stéphane Bret

 

Tous les articles de Stéphane Bret

 

63 ans, réside actuellement à Boulogne-Billancourt, et s’intéresse de longue date à beaucoup  de domaines de la vie culturelle, dont bien sûr la littérature.

Auteurs favoris : Virginia Woolf, Thomas Mann, Joseph Conrad, William Faulkner, Aragon, Drieu La Rochelle, et bien d’autres impossibles à mentionner intégralement.

Centres d’intérêt : Littérature, cinéma, théâtre, expositions (peintures, photographies), voyages.

Orientations : la réhabilitation du rôle du savoir comme vecteur d’émancipation, de la culture vraiment générale pour l’exercice du libre arbitre, la perpétuation de l’esprit critique comme source de liberté authentique."

 

REFERENCES EDITORIALES :

Quatre livres publiés :

POUR DES MILLIONS DE VOIX -EDITIONS MON PETIT EDITEUR 
LE VIADUC DE LA VIOLENCE -EDITIONS EDILIVRE A PARIS
AMERE MATURITE -EDITIONS DEDICACES 
L'EMBELLIE - EDITIONS EDILIVRE A PARIS