Identification

Mon bel orage, Héloïse Combes

Ecrit par Arnaud Genon 11.12.15 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman

Mon bel orage, éd. de la Rémanence, coll. Regards, octobre 2015, 104 pages, 14 €

Ecrivain(s): Héloïse Combes

Mon bel orage, Héloïse Combes

 

Lella a quatorze ans, elle est en troisième. Avec ses amis, Margot, les jumeaux Jules et Julien, elle mène la vie de beaucoup d’adolescents désabusés, entre cigarettes et verres de vin, cours soporifiques et ennui chronique. Rien ne semble devoir arriver en ce mois de novembre… Les jours se ressemblent, lugubres, pluvieux. Mais lors d’un cours de dessin, la collégienne plonge dans le regard de son professeur, Marius Gracq, cet enseignant qu’elle avait vu tant de fois, cet adulte parmi les autres adultes de l’établissement. Un quinquagénaire banal. De ce regard naît d’abord un trouble, puis une passion interdite.

Ils se retrouvent alors régulièrement dans l’atelier de la salle du professeur. Lui peint des paysages « zébrés de grands traits noirs façon Bernard Buffet ». Elle le regarde, l’observe. Ils parlent peu, ils sont ensemble, c’est tout, ils boivent du vin, fument des cigarettes : « Peu de paroles. Son corps assis près du mien, si près que j’entendais son souffle, le glouglou des gorgées de vin traversant son gosier, mon souffle à moi comme suspendu, mon gosier étranglé à chaque gorgée ». Elle attend plus, mais lui s’y refuse. Il lui offre quelques échappées, des balades dans la campagne lors desquelles il évoque sa passion pour la Renaissance italienne. Elle l’écoute et s’éveille à elle-même.

Les rumeurs elles aussi commencent à s’éveiller. Ils ont trente-cinq ans d’écart, il est professeur, elle est élève. Alors ils fuient, elle la « petite sorcière rousse », lui « son bel orage ». Un jour où la rumeur gronde trop sévèrement, ils s’échappent comme des voleurs (d’amour) dans le Berry où ils se cachent et s’aiment comme des enfants. Ils vivent dans une maison délabrée ce qui leur est donné à vivre, tant que cela leur est donné à vivre. Un amour toujours pur, qui perd peu à peu de son innocence et court à sa perte.

Mon bel orage est le très joli roman d’une passion impossible, d’une quête de liberté. Par son style et son sujet, elle n’est pas sans rappeler certains textes de Valérie Valère (Malika ou un jour comme tous les autres, 1983, notamment) qui avait marqué tant de lecteurs dans les années 80 et 90. L’écriture est fluide, épurée et ne fait, dans son économie même, jamais l’économie d’une certaine poésie. C’est sombre et lumineux à la fois, comme un orage flamboyant, comme un amour fauché…

 

Arnaud Genon

  • Vu : 2763

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Héloïse Combes

 

Héloïse Combes est née en 1981 à Montpellier. Elle partage sa vie entre le sud de la France et le Berry, où elle puise son inspiration empreinte d’amour de la nature et de quête de la lumière. Chanteuse, auteur-compositeur, écrivain et photographe, elle est l’auteur de plusieurs livres parus et à paraître chez divers éditeurs. Mon bel orage est son premier roman en littérature générale.

 

A propos du rédacteur

Arnaud Genon

Lire tous les articles d'Arnaud Genon

 

Rédacteur

Domaines de prédilection : Littérature française et francophone

Genres : Littérature du "je" (autofiction, autobiographie, journaux intimes...), romans contemporains, critique littéraire, essais

Maisons d´édition : Gallimard, Stock, Flammarion, Grasset

 

Arnaud Genon est docteur en littérature française, professeur certifié en Lettres Modernes. Il enseigne actuellement les lettres et la philosophie en Allemagne, à l’Ecole Européenne de Karlsruhe. Visiting Scholar de ReFrance (Nottingham Trent University), il est l´auteur de Hervé Guibert, vers une esthétique postmoderne (L’Harmattan, 2007), de L’Aventure singulière d’Hervé Guibert (Mon petit éditeur, 2012), Autofiction : pratiques et théories (Mon petit éditeur, 2013), Roman, journal, autofiction : Hervé Guibert en ses genres (Mon petit éditeur, 2013). Il vient de publier avec Jean-Pierre Boulé,  Hervé Guibert : L'écriture photographique ou le miroir de soi (Presses universitaires de Lyon, coll. Autofictions etc, 2015). Ses travaux portent sur l’écriture de soi dans la littérature contemporaine.

Il a cofondé les sites herveguibert.net et autofiction.org