Identification

Minuit moins une, Sébastien Le Jean (par Jean-Jacques Bretou)

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 27.06.23 dans La Une Livres, Les Livres, Recensions, Folio (Gallimard), Polars

Minuit moins une, Sébastien Le Jean, Folio Policier, avril 2023, 461 pages, 9,70 €

Edition: Folio (Gallimard)

Minuit moins une, Sébastien Le Jean (par Jean-Jacques Bretou)

 

Tandis que Ronan Sénéchal, commandant à la Crim s’adonne aux joies nouvelles de la paternité, en accueillant avec sa toute jeune femme, Nathalie, la venue au monde de son fils Gaspard. Tandis que cet homme cassé par sa vie de flic célibataire décide de changer sa manière d’être en acceptant d’obéir à ses sentiments. De partager, ce qui lui était inconnu jusqu’alors, un amour sans limite avec son épouse et de s’autoriser à s’abandonner à la tendresse qu’il ressent pour son bébé nouveau-né, de pouponner, le Bastion (ex 36 quai des orfèvres) le ramène au principe de réalité en lui rappelant qu’il fait toujours partie de la maison. La tête encore dans les nuages, il apprend la découverte du cadavre d’un PDG, géant de l’industrie automobile faisant partie du CAC 40, Dampierre, assassiné dans une résidence située en région parisienne, dans un bunker hautement sécurisé, conçu pour survivre à l’éventuelle fin du monde. La mort d’un riche industriel ne laissant pas le procureur de la république indifférent, surtout lorsque la victime porte gravé dans la chair de son dos : « Les rats quittent le navire/Les coupables paieront/La terre sera purifiée/Le déluge arrive », ce dernier charge le commandant de police de résoudre cette affaire au plus vite.

D’un autre côté, près de Lyon, un pêcheur remonte au bout de sa ligne une main. Le capitaine Irina Kowalski chargée de l’enquête bien qu’à deux doigts de remettre sa démission pour raison médicale, va découvrir qu’elle appartient à un jeune youtubeur, Nicolas Marlot, membre d’une mouvance écologique très radicale, passionné de survivalisme, qui a été torturé avant d’être tué. Il se préparait à un effondrement de la civilisation industrielle. Les enquêteurs ne vont pas tarder à trouver le point commun entre ces deux affaires, la peur d’un cataclysme écologique mondial.

À partir de cette construction très classique que l’on enseigne dans les ateliers d’écriture : deux lignes d’enquête parallèles qui se rejoignent à un point donné, Sébastien Le Jean, dont c’est le premier roman, réussit le tour de force avec une écriture relativement banale à nous tenir en haleine tout au long de son livre. Bien sûr son ouvrage est basé sur un sujet d’actualité, il reste dans les limites de ce que l’on peut considérer comme de la bien-pensance mais il a une capacité à jouer sur le rebondissement qui en fait déjà, parce que ce n’est que son premier livre, un futur maître du polar s’il persiste dans cette ligne.

 

Jean-Jacques Bretou

 

Sébastien Le Jean, âgé de trente-huit ans, vit et travaille à Paris. Ce livre est son premier roman.

  • Vu : 617

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.