Identification

Miffy au parc ; Miffy à la mer ; Dick Bruna (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 25.08.22 dans La Une Livres, La Martinière Jeunesse, Les Livres, Recensions, Jeunesse

Miffy au parc ; Miffy à la mer ; Dick Bruna, La Martinière Jeunesse, juin 2022, trad. néerlandais, Elsa Whyte, juin 2022, 6,50 € chaque album

Edition: La Martinière Jeunesse

Miffy au parc ; Miffy à la mer ; Dick Bruna (par Yasmina Mahdi)

 

À l’échelle des enfants


Miffy au parc

Hendrik Magdalenus Bruna, dit Dick Bruna, est un dessinateur néerlandais, né en 1927 à Utrecht et mort en 2017 dans la même ville, créateur du personnage Miffy le lapin blanc. Miffy (en néerlandais, Nijntje : lapin) est une petite lapine de fiction. La série s’est vendue à plus de 85 millions d’exemplaires, traduite dans plus de cinquante langues. Les personnages de Dick Bruna se retrouvent sur de nombreux produits dérivés à destination des bébés et des jeunes enfants – jouets, peluches –, et ont fait l’objet de deux séries télévisées. Son travail est fortement influencé par Picasso, Léger, Matisse et Braque.

Miffy, célèbre depuis 1955, est une charmante petite lapine qui vit avec ses parents. Les deux albums de la série iconique relatent, l’un, une sortie au parc, l’autre, une échappée à la mer. Ainsi, la mère et le père de Miffy, papa Pompon, partent en direction du parc où tout l’espace est vert. La jeune lapine en saute de joie ! Douze textes très courts, élaborés à la manière d’une comptine de quatre lignes chacune accompagnent onze planches illustrées de la journée de Miffy l’intrépide. Le jeune animal lagomorphe s’essaye aux nombreux jeux du parc, même les plus difficiles, sous le regard complice des parents – la barre fixe, les anneaux, etc. La forme schématisée des lapins anthropomorphisés, en habits et doués de parole, rend la compréhension directe.

Les attitudes des léporidés sont figurées à partir de formes géométriques, cubiques, corps et pattes simplifiées à l’extrême. Le cercle, la ligne droite, le point, le rectangle et le carré constituent le langage iconique de base. Les dimensions des parents de Miffy les situent comme adultes, même si leur ressemblance est identique (couleur, structure, contour). L’aplat vert de l’arrière-plan est toujours le même, haute signification de la nature. Dick Bruna emploie des couleurs primaires, cernées d’un trait noir relativement épais.

Miffy à la mer

Pour Miffy à la mer, l’illustrateur utilise des procédés graphiques homogènes, avec toujours onze tableaux et douze fragments écrits comportant quatre lignes. Bruna a recours à des gros plans, des quarts de plans pour figurer Miffy, par exemple quand elle se cache derrière un château de sable. Une courbe symbolise le niveau du tas de sable, neuf triangles (les coquillages) et les cabines de bain sont ornés de rayures (bien avant Buren). Un X indique le museau et les moustaches, parfois traversé d’une courte barre. Les monochromes rouge orangé, verts, jaunes et bleu, teintes primaires, le formalisme de la matière et des valeurs annoncent l’abstraction et s’affilient sans doute à De Stijl, dont les membres utilisent des couleurs et des formes « pures ». La composition de Dick Bruna privilégie l’horizontale et la verticale, la planéité des surfaces et des figures étant insérées dans ces deux directions. La typographie est très élaborée, le format carré de 16 par 16 centimètres est maniable pour les tout-petits. L’artiste réalise une prouesse plastique et poétique.

Dès 1 an.

 

Yasmina Mahdi


  • Vu : 338

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.