Identification

Le Voyage du Dité, Bruno Edmond

Ecrit par Matthieu Gosztola 22.03.14 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Poésie, Les Vanneaux

Le Voyage du Dité, 2012, 438 pages, 25 €

Ecrivain(s): Bruno Edmond Edition: Les Vanneaux

Le Voyage du Dité, Bruno Edmond

 

Embarquez sur le Dité.

Votre voyage sera une

envolée de l’âme (certes

douloureuse par endroits,

mais d’une richesse de silex

nu).

 

Soyez frères des chuchotements

et des cris qui ont été soufflés par

toutes les bouches qu’a dessinées

Dante.

N’ayez pas peur d’être remués jusqu’

au plus intime des profondeurs avec

quoi se confond l’intériorité quand le

rêve l’entraîne dans sa déflagration

d’images

 

et de rythmes. Semblables rythmes

donnent au Voyage du Dité l’afflux

du sang de ce qui n’a pas de pré

nom, pas d’autre nom que le

mystère.

 

Prenez la main de l’homme

Aux dents

D’or

 

Un extrait :

« A la sortie du fleuve, au large des rives, dans chaque cellule-cabine, les sangles sont retirées des corps des déments, des démentes, les anneaux de fer dévissés des bordures des matelas et, dans ce premier jour, qui est nuit, de haute mer, les malades détachés sont sevrés de toute pharmacopée tandis que la stridente lumière blanche s’abaisse et se tamise. Alors lentement, très lentement, s’éveillent les déments, s’éveillent les démentes.

“Eveil progressif, recouvrement des sens au ralenti”, notent, face aux écrans, les surveillants. Dans chaque cellule-cabine l’éveil s’étire, dure des heures, parfois des jours.

“Eveillée en quinze heures”.

“Eveillé en trente-six heures”, notent, face aux écrans, les surveillants.

Sur les matelas les corps, mâles et femelles, sont laissés nus. Sur les matelas les corps sont immobiles. A l’intérieur des corps, ultimement, règnent les drogues, stagne le grand brouillard des narcotiques. Seule à l’intérieur des corps remue la vie végétative. Les cœurs battent. Les poumons soulèvent et abaissent les poitrines. Les sexes urinent. Les intestins défèquent. Heure après heure, infinitésimalement, les drogues de l’hypnose s’évaporent. La chose obscure, l’esprit des fous prenant son temps les réintègre. A l’intérieur des corps, le haut mal rampe vers ses trônes.

Sur les matelas une main se crispe, des jambes s’écartent, mollement, une tête glisse sur un côté. Des choses qui bougent et qui se voient parcourent la nudité des corps. Comme un grand ver sous la peau un nerf se tend. Comme un hurlement dans un rêve un muscle se contracte. Electriquement, un membre se plie. Dans les visages des déments et des démentes s’ouvrent les yeux ».

 

Matthieu Gosztola

 


  • Vu : 2524

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Bruno Edmond

 

Bruno Edmond est romancier (voir notamment L’homme changé en barque, paru aux éditions Diabase en 2004) et poète (voir notamment Les cheveux et autres histoires, publié aux éditions Gaspard Nocturne en 2001). Professeur des écoles, il participe à des expériences théâtrales et musicales (en 2004).

 

A propos du rédacteur

Matthieu Gosztola

Lire tous les textes et articles de Matthieu Gosztola

 

Rédacteur

Membre du comité de rédaction

 

Docteur en littérature française, Matthieu Gosztola a obtenu en 2007 le Prix des découvreurs. Une vingtaine d’ouvrages parus, parmi lesquels Débris de tuer, Rwanda, 1994 (Atelier de l’agneau), Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin (Éditions de l’Atlantique), Matière à respirer (Création et Recherche). Ces ouvrages sont des recueils de poèmes, des ensembles d’aphorismes, des proses, des essais. Par ailleurs, il a publié des articles et critiques dans les revues et sites Internet suivants : Acta fabula, CCP (Cahier Critique de Poésie), Europe, Histoires Littéraires, L’Étoile-Absinthe, La Cause littéraire, La Licorne, La Main millénaire, La Vie littéraire, Les Nouveaux Cahiers de la Comédie-Française, Poezibao, Recours au poème, remue.net, Terre à Ciel, Tutti magazine.

Pianiste de formation, photographe de l’infime, universitaire, spécialiste de la fin-de-siècle, il participe à des colloques internationaux et donne des lectures de poèmes en France et à l’étranger.

Site Internet : http://www.matthieugosztola.com