Identification

La guerre invisible, Drew Chapman

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 25.04.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Roman, USA, Albin Michel

La guerre invisible, février 2017, trad. Frédéric Grellier, 510 pages, 23,90 €

Ecrivain(s): Drew Chapman Edition: Albin Michel

La guerre invisible, Drew Chapman

 

Écrire un roman policier peut s’apparenter à la technique du tressage ou du tissage. Comme on noue ou l’on entrecroise des fils ou des cordelettes pour réaliser un motif, on se sert des différents éléments d’une affaire ou des personnages comme des brins de matière que l’on attache ou que l’on entrelace. Au fur et à mesure de ces opérations, apparaissent, comme un canevas, les différents tableaux de l’histoire. Dans La guerre invisible chaque brin, chaque évènement constitue un chapitre. Ces derniers sont plutôt courts ; ainsi l’ensemble est bâti de telle sorte que, malgré sa complexité, l’histoire se lit bien et vous tient en haleine.

Le héros de Chapman, Garett Reilly, est un trader de vingt-six ans très brillant analyste, mais amoral et antimilitariste, travaillant sur le marché obligataire, chez Jenkins & Altshuler à New-York, sous le regard indulgent et protecteur de son boss Avery Bernstein.

Tout commence le jour où le génial trader perçoit qu’il se passe quelque chose d’anormal sur le marché des bons du Trésor américain. Quelque chose d’infime certes mais qui pourrait augurer de la vente massive de T-bonds par le fonds souverain chinois. Reilly y voit l’occasion de réaliser de juteuses affaires et prévient Bernstein, son patron. Mais ce dernier le dissuade de faire quoi que ce soit et prend contact avec le ministère de l’économie. Le trader malgré ses oppositions de principe va alors être recruté par la Defense Intelligence Agency (DIA). Il va devoir mettre tout son génie, en compagnie d’un petit groupe, au service de l’Etat américain. L’attaque sur le marché financier va s’avérer être une cible parmi de nombreuses autres : celle du marché de l’immobilier ou le piratage informatique d’ordinateurs dédiés à Google par exemple. Cette conjonction de mouvements va provoquer une surchauffe dans les relations américano-chinoises, furtivement des mouvements de troupes vont s’opérer. Reilly et son équipe vont se trouver seuls à affronter le dragon chinois. Une guerre muette et sans merci se prépare surtout lorsque les agents du Homeland Security s’en mêlent.

Ce livre palpitant n’est pas à proprement parler un polar. En effet c’est aussi un thriller économique, et une histoire de politique fiction. Ce mélange des genres plutôt novateur ne le rend pas moins intéressant au contraire, l’ensemble est plutôt détonnant !

 

Jean-Jacques Bretou

 


  • Vu : 1176

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Drew Chapman

 

Andrew Chapman est scénariste et partage sa vie entre Seattle et Los Angeles. La guerre invisible, paru en janvier 2014 aux États-Unis, est son premier roman.

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

 

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.