Identification

La filière écossaise, Gordon Ferris

Ecrit par Jean-Jacques Bretou 11.03.17 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Iles britanniques, Polars, Roman, Seuil

La filière écossaise, février 2017, trad. anglais Hubert Tézenas, 472 pages, 22,50€

Ecrivain(s): Gordon Ferris Edition: Seuil

La filière écossaise, Gordon Ferris

 

Automne 1946, nous retrouvons Douglas Brodie (déjà présent dans La Cabane des pendus et Les Justiciers de Glasgow (1), reporter à la Glasgow Gazette, en train d’enquêter pour son ami le tailleur Isaac Feldmann. Ancien flic avant guerre puis ex-officier interprète à Bergen-Belsen au procès des anciens criminels nazis, l’intrépide et perspicace Brodie doit tenter d’élucider le mystère de plusieurs vols de bijoux ayant eu lieu le jour de shabbat dans la communauté juive de Garnethill. Tandis que son amie avocate et logeuse, la belle et intelligente Samantha Campbell, part pour Hambourg afin de participer au procès pour crimes de guerre contre les fonctionnaires du camp de concentration de Ravensbrück, Brodie découvre que se cache derrière les brigandages sur lesquels il enquête une « route des rats ». Á la classique filière qui permettait aux criminels de guerre de s’enfuir en Amérique du sud via l’Autriche et l’Espagne, il en existerait une autre partant de Hambourg, allant à Glasgow pour rejoindre les Etats-Unis.

Notre enquêteur est alors de nouveau enrôlé par l’armée, avec grade de lieutenant-colonel, et va rejoindre Sam, son amie et compagne, dans la deuxième ville d’Allemagne pour interroger les criminels de guerre allemands. Cette position pourra lui permettre de mener ses investigations sur la filière écossaise. Ses recherches l’emmèneront jusqu’à Cuxhaven puis en Écosse où sous couvert du MI5 et avec l’aide de son ami Danny McRae (2), il va mettre à jour des choses de plus en plus surprenantes et surtout découvrir quelles puissances pouvaient permettre à ces réseaux de fonctionner.

Dans une ambiance grise : l’hiver 1946-47 a été le plus froid du XXe siècle en Europe, la nourriture et un certain nombre de produits de première nécessité sont rationnés, le spectre de la deuxième guerre mondiale et son cortège d’atrocités planent encore, les héros malgré leur fatigue essaient malgré tout de conserver une bonne humeur voire d’afficher un humour typiquement british. En plus d’un auteur de roman historique, on découvre en Gordon Ferris un nouveau maître du Tartan noir (expression inventée par Ellroy pour désigner un autre auteur de polar écossais Ian Rankin).

 

Jean-Jacques Bretou

 


  • Vu : 2031

Réseaux Sociaux

A propos de l'écrivain

Gordon Ferris

 

Originaire de la ville de Kilmarnock en Écosse, Gordon Ferris né en 1949 a été successivement programmeur informatique, employé du ministère britannique de la Défense puis consultant chez Pricewaterhouse avant de devenir écrivain. Il a reçu trois Historical Dagger Award pour ses trois romans mettant en scène son héro Douglas Brodie.

 

A propos du rédacteur

Jean-Jacques Bretou

 

Lire les articles de Jean-Jacques Bretou

 

Rédacteur

Jean-Jacques BRETOU est traducteur.