Identification

Jacques et le haricot magique, Philippe Lechermeier, Bérengère Delaporte (par Yasmina Mahdi)

Ecrit par Yasmina Mahdi 23.09.22 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Gallimard Jeunesse, Jeunesse

Jacques et le haricot magique, Philippe Lechermeier, Bérengère Delaporte, juin 2022, 32 pages, 12,90 €

Edition: Gallimard Jeunesse

Jacques et le haricot magique, Philippe Lechermeier, Bérengère Delaporte (par Yasmina Mahdi)

 

L’enchantement

Philippe Lechermeier (né à Strasbourg en 1968, écrivain récompensé par de nombreux prix), s’empare de ce récit très connu, Jack et le Haricot magique, dont on ne connaît pas précisément l’origine, mais auquel on suppose des racines britanniques. Réédité à de nombreuses reprises, le conte a été mis en image par des artistes célèbres, tels que George Cruikshank, Walter Crane ou Arthur Rackham.

Dans cet album jeunesse, Philippe Lechermeier donne une nouvelle interprétation de Jacques et le haricot magique, tout en gardant la structure traditionnelle du conte. L’histoire commence assez mal pour un petit enfant roux, prénommé Jacques, dont le destin se situe à mi-chemin entre Poil de Carotte, Perrette et le pot au lait et le Petit Poucet. Notre jeune héros, gourmandé par sa mère, est contraint de se rendre au marché et de traverser prairies et forêt.

Le lait vient à manquer – aliment premier nourricier –, sa mère s’en épouvante et le garçonnet doit aller vendre leur unique vache. Le gain de la vente de l’animal permettra d’acheter de la nourriture. Or, Jacques va échanger l’animal domestique contre une chose très étrange : un haricot certifié magique. Quel scandale une fois revenu chez lui ! Or, le petit garçon est ingénieux et le ciel va l’aider.

Durant la nuit, la fameuse graine enchantée va pousser jusque vers un royaume inconnu, tout en haut du ciel, à une hauteur vertigineuse. Jacques va grimper jusqu’au bout de la tige, au bout des nuages, à des kilomètres de sa maison. Il va devoir affronter un territoire mystérieux, pénétrer dans le château du redoutable ogre, et en ramener un trésor. Le conte à déplier de l’album permet de découvrir de façon originale un texte illustré et de plus, demandant une manipulation délicate. Un récit en cache un autre et il faut soulever les pages, les replier pour suivre les aventures de Jacques.

Bérengère Delaporte (née en 1979, ayant étudié aux Arts décoratifs de Strasbourg, illustratrice en agence de communication et dans l’édition jeunesse), à l’aide de lavis, de techniques mixtes et de rehauts de crayons de couleur, apporte luminosité et vitalité aux détails de ses illustrations. Dans la grande scène du marché, dépliée sur quatre pages, les enfants pourront s’attarder sur les différents étals, les vendeurs et leurs activités. Il s’y trouve des actions partout, comme dans les tableaux de fêtes au village des paysans de Pieter Brueghel l’Ancien, ainsi qu’une animation joyeuse. Notons le beau personnage à la mandoline, le charmeur de serpents marocain, le marin intrépide, le berger des Pyrénées, la sorcière à la pomme (empoisonnée), le Joueur de flûte de Hamelin et son cortège de rats blancs – un menu peuple moyenâgeux. Le rose, l’orangé vif des cheveux de Jacques, le bleu azur, le noir de la barbe hirsute de l’anthropophage jouxtent le vert printemps de la tige du splendide haricot magique. Les vues en plongée, le gigantisme des ogres, aideront les lectrices et les lecteurs à appréhender la perspective et le hors-champ. Très joli album servi par un texte nourri d’un lexique riche en épithètes.

À partir de 4 ans.


Yasmina Mahdi


  • Vu : 197

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Yasmina Mahdi

 

Lire tous les articles de Yasmina Mahdi

 

rédactrice

domaines : français, maghrébin, africain et asiatique

genres : littérature et arts, histoire de l'art, roman, cinéma, bd

maison d'édition : toutes sont bienvenues

période : contemporaine

 

Yasmina Mahdi, née à Paris 16ème, de mère française et de père algérien.

DNSAP Beaux-Arts de Paris (atelier Férit Iscan/Boltanski). Master d'Etudes Féminines de Paris 8 (Esthétique et Cinéma) : sujet de thèse La représentation du féminin dans le cinéma de Duras, Marker, Varda et Eustache.

Co-directrice de la revue L'Hôte.

Diverses expositions en centres d'art, institutions et espaces privés.

Rédactrice d'articles critiques pour des revues en ligne.