Identification

En un monde parfait, Laura Kasischke (par Sylvie Ferrando)

Ecrit par Sylvie Ferrando 09.07.20 dans La Une Livres, Critiques, Les Livres, Folio (Gallimard), Roman, USA

En un monde parfait, Laura Kasischke, février 2020, trad. anglais (Etats-Unis) Eric Chédaille, 384 pages, 5,30 €

Edition: Folio (Gallimard)

En un monde parfait, Laura Kasischke (par Sylvie Ferrando)

 

Quelle étrange faculté de prémonition ont les écrivains, créateurs de mondes fictifs qui parfois anticipent une réalité à venir ! Laura Kasischke dépeint dans ce roman une Amérique dans laquelle « Personne n’avait jamais encore prononcé le mot d’épidémie, ni celui de pandémie. Nul ne parlait de calamité ». L’épisode de la contamination par le sars-cov2 ou covid-19 semble répondre en écho à une partie de ce récit paru en langue anglaise en 2009, et récemment traduit et publié par Gallimard, dans la collection Folio, début 2020.

Qui sont les insidieux ennemis de Jiselle, dans le monde parfait de son récent mariage avec Mark Dorn ? Certes, les trois enfants de son mari, au début du roman, lui mènent la vie dure, mais peu à peu, au fil de l’absence de Mark, ceux-ci deviennent plutôt des alliés, des adjuvants, tandis que Mark se change en opposant, froid et lointain, avant de s’estomper et de sombrer dans l’oubli. Chez Kasischke, les faits prennent un sens symbolique : on apprend que la première épouse de Mark, Joy, mère et épouse parfaites, est morte renversée par l’autocar dont elle voulait sauver son fils de la collision. Elle incarne le sacrifice maternel ; Jiselle va-t-elle subir son ascendant, son emprise ?

Mais le fléau s’abat : « la grippe de Phoenix » frappe l’Amérique, si bien que le monde met en isolement prolongé tous les citoyens américains partis à l’étranger, les empêchant de rejoindre leur pays. Avec la perte progressive des repères matériels et des habitudes de confort, le monde de la fantaisie et des contes, avec leurs fictions et leurs mystères, s’introduit dans la maison de St.Sophia, Illinois :

« Il était une fois un roi…

Il était une fois un royaume…

Le royaume était en plein tumulte…

Il était un petit garçon… »

On observe comme un retour à un monde d’avant, plus « propre », plus « bio », plus proche de la nature : « [Les enfants] composaient de superbes sauvageons dans leur étrange tenue – les filles en jupe légère et corsage dépareillés, les cheveux en désordre telles des princesses païennes, des créatures de la forêt, éclairées par le feu, jambes et bras nus rougeoyant. Et, hilare entre ses sœurs, Sam en jean coupé, torse nu, mi-humain, mi-elfe. On aurait dit des enfants d’avant la civilisation, d’avant la télévision et les ordinateurs, les vaccins, la restauration rapide et les avions à réaction ».

Après deux Noëls enneigés, une fête de la Saint-Valentin qui tourne court, des pannes d’électricité, l’épreuve de la maladie, de la mort, de la faim, l’apparition d’une oie, d’un cougar, au fil des mois de confinement, le monde parfait de l’union de Jiselle McDwight, hôtesse de l’air ayant abandonné son travail pour s’occuper des enfants et ardente lectrice de contes et de romans, et du commandant Mark Dorn, pilote de ligne et déjà père, prend fin, pour le meilleur ou pour le pire…

 

Sylvie Ferrando

 

Laura Kasischke, née le 5 décembre 1961 à Grand Rapids dans le Michigan, est une poétesse, nouvelliste et romancière américaine. Après des études supérieures à l’Université du Michigan, elle enseigne la langue anglaise et l’écriture à Ann Arbor, ville du Michigan. Elle amorce sa carrière en littérature par la parution de plusieurs recueils de poésie dans les années 1990. Elle devient romancière à partir de 1997, avec la parution de A Suspicious River. Son second roman, Un oiseau blanc dans le blizzard (1999), est adapté au cinéma en 2014, avec Eva Green et Shailene Woodley. La Vie devant ses yeux (2002) est à l’origine du film éponyme réalisé par Vadim Perelman (2008), avec Uma Thurman et Evan Rachel Wood. Son cinquième roman, À moi pour toujours (2007), devient un best-seller national aux Etats-Unis tandis qu’Esprit d’hiver (2013) obtient le Grand Prix des Lectrices Elle 2014. Outre de nombreux prix littéraires, elle a reçu la Bourse MacDowell et la Bourse Guggenheim en 2009. Elle vit actuellement à Chelsea, dans le Michigan, avec sa famille.

  • Vu : 2360

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Sylvie Ferrando

Lire tous les articles de Sylvie Ferrando

 

Rédactrice

Domaines de prédilection : littérature française, littérature anglo-saxonne, littérature étrangère

Genres : romans, romans noirs, nouvelles, essais

Maisons d’édition les plus fréquentes : Gallimard, Grasset, Actes Sud, Rivages, Minuit, Albin Michel, Seuil

Après avoir travaillé une dizaine d'années dans l'édition de livres, Sylvie Ferrando a enseigné de la maternelle à l'université et a été responsable de formation pour les concours enseignants de lettres au CNED. Elle est aujourd'hui professeur de lettres au collège.

Passionnée de fiction, elle écrit des nouvelles et des romans, qu'elle publie depuis 2011.

Depuis 2015, elle est rédactrice à La Cause littéraire et, depuis 2016, membre du comité de lecture de la revue.

https://www.edilivre.com/?s=Ferrando