Identification

Dit de lieux-dits (VIII), par Clément G. Second

Ecrit par Clément G. Second 03.01.17 dans La Une CED, Ecriture, Ecrits suivis, Création poétique

Dit de lieux-dits (VIII), par Clément G. Second

 

VIII

 

 

Ces lieux parmi lesquels….

Pourquoi, C’était un soir, à Passeprise ou Éprigest, dans les récits,  entremêler des lieux répertoriés et d’autres de fiction ?

Infuser des inventions  et, revenant plus tard des Loings-Sur-Muir vraisemblables sous forme de décors Sa voix, soudain, lui rappela Morpeyres toponymiques peut aider à entrer dans la trame narrative.

Aux Cirtels, quand il avait sombré dans le silence

Le faible conçu pour eux Nous approchions d’Esparcilain sans le savoir leur donne un statut même fragile, les fait affleurer à la surface du certain, De ce côté inavoué de Carpitelle y suggérer ...ou quelque part vers Orcenons ? leur beauté improbable qui va jusqu’à faire de chacun comme un monde comme Carduist et ses venelles entrelacées mi-clos, mi-éclos, deviné à travers les jalousies des syllabes-fenêtres.

Aux environs si chers de Valombrine

On suppute leur fond et leur envergure. On aime bien ne pas bien les connaître. On tient à leur énigme qui ne tranche pas le dilemme entre la frustration de l’inabouti et celle des limites.

 

Clément G. Second

 


  • Vu : 1031

Réseaux Sociaux

A propos du rédacteur

Clément G. Second

Lire tous les textes de Clément G. Second

 

Rédacteur


Clément G. Second

 

Écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il nomme Brefs, sonnets, formes  libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement.  Plusieurs recueils dont un, Porteur Silence,  paraîtra en 2017 aux Éditions Unicité de François Mocaër,  et deux autres en cours.

Collabore à des revues depuis fin 2013 pour  l’ouverture et le partage. Poèmes et autres textes dans AccentLibre, Le Capital des MotsLa Cause Littéraire, 17 secondes, Harfang, Lichen, N47, Paysages écrits, Terre à Ciel, et d’ici quelque temps dans Décharge et Verso.

Plusieurs réalisations de pair avec la photographe Agnès Delrieu (revues, blog L’Œil & L’Encre http://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre)

Fréquente littérature, arts,  philosophie et spiritualité.

Se sent proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), dans laquelle « une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ».

 

a1944@hotmail.fr